Accueil > N° 22-23 - Juillet-Août 2012 | Par Marion Rousset | 11 juillet 2012

Guerre sur la ville

Stephen Graham

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Les métropoles sont devenues
de véritables champs
de bataille. Pour anticiper et
repérer les comportements qui
viennent troubler la quiétude
des grandes agglomérations,
on recourt désormais à une armée
d’outils high-tech. Stephen
Graham, professeur de géographie
à l’université de
Newcastle, décrypte « l’extension
des notions militaires de
pistage, d’identification et de
repérage aux espaces et aux
déplacements de la vie quotidienne

 ». Dans Le Son comme arme, publié l’an dernier aux éditions
La Découverte, Juliette Volcler pointait déjà une gestion militarisée
des espaces publics. Elle montrait que le son permettait de tirer
les ennemis irakiens des grottes dans lesquelles ils se cachaient,
comme de nettoyer les quais de gare des « jeunes » jugés perturbateurs.
Quant à Stephen Graham, il ne cause pas acoustique,
mais GPS, puces RFID, passeport biométrique, dirigeables de
surveillance, essaims de nano-capteurs… Des technologies au service
d’une « militarisation insidieuse de la vie urbaine ». Ainsi, les
checkpoints ne sont plus l’apanage des frontières nationales, mais
on en trouve également dans les aéroports, les terminaux Internet
ou les grandes gares ferroviaires.Lorsque Israël déclenche l’opération
« Bouclier défensif », elle expérimente une nouvelle technique
de guerre qui inspirera l’armée américaine. De fait, Gaza a acquis le
statut de laboratoire pour tester des techniques «  de contrôle urbain,
de pacification et de guerre anti-insurrectionnelle, sans occupation
militaire
 ». Israël fait figure de modèle dans le domaine. Même les
restaurants haut de gamme possèdent des détecteurs de métaux
et des capteurs d’explosifs à l’entrée. Ou comment développer le
sentiment d’insécurité…

Villes sous contrôle. La militarisation de l’espace urbain, de Stephen
Graham, éd. La Découverte, 256 p., 22 €.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?