Accueil > N°21 - Mai 2012 | Par Rémi Douat | 18 mai 2012

Indignés

Contretemps

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

« Le mouvement Occupy Wall
street est actuellement la chose
la plus importante du monde
 »,
écrit Naomi Klein dans un article
reproduit dans cet ouvrage et
paru en France sur le site Bastamag.net.
C’est sans doute
en suivant cette analyse que la
revue Contretemps a réuni des
documents sur les Indignés,
décrits à raison non comme un
mouvement mais comme une
constellation. Aussi fallait-il que
formellement ce postulat apparaisse.
On peut donc lire avec
le même intérêt une analyse de
Judith Butler ou Toni Negri, un
texte anonyme et poétique ou
des « choses entendues place
Syntagma
 ». Tout cela participe
d’un phénomène global, une histoire
immédiate en cours d’écriture.

Indignés, d’Athènes à Wall street.
Échos d’une insurrection des
consciences

Contretemps

éd Zones, 172 p., 12 €.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?