Accueil > N°11 - Juin 2011 | Par Clémentine Autain | 3 juin 2011

La crise vue d’en haut

Frédéric Lordon

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

On connaît Frédéric Lordon
pour son sérieux, sa rigueur
économique, sa critique aussi
radicale que pédagogique
des mécanismes de la finance
contemporaine
. L’économiste atterré
ajoute une nouvelle corde à
son arc en publiant une comédie
en alexandrins qui ne manque
pas de sel… et de réalisme.
L’exercice est étonnant mais le
pari, réussi. C’est l’histoire de
la crise vue d’en haut, avec ses
banquiers, ses hommes d’Etat et
ses grands médias qui protègent
le système sur le dos du peuple.
Lordon dépeint une oligarchie
aveuglée qui conduit à la rigueur
pour le plus grand nombre.
Sur un air de Shakespeare ou
Molière, pour mieux donner à
voir sa dimension tragique et
grotesque.

D’un retournement l’autre. Comédie
sérieuse sur la crise financière. En
quatre actes, et en alexandrins

de Frédéric Lordon, Seuil, 134 p., 14 €.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?