Accueil > N°11 - Juin 2011 | Par King Martov | 1er juin 2011

Les bals d’une Afrique en fête

Highlife time

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Alors que le rock’n’roll conquiert
le monde durant les années
1950 et que soul et pop démocratisent
les métamorphoses
de la culture populaire occidentale,
en Afrique de l’Ouest
anglophone, le highlife devient
la bande-son de tous les bals
.
Fusionnant les influences extérieures
(le jazz swing ou la calypso
caribéenne) et locales (le
osibi ghanéen), des dizaines
d’artistes et d’orchestres propulsent
Accra ou Lagos au coeur
de la modernité musicale. Sur
fond de cuivres euphoriques, ils
électrisent les très jeunes populations
de ces capharnaüms urbains.
L’un d’eux, Fela, inventera
l’afro-beat. Le deuxième volume
de cette série offre un panorama
exquis d’une joie de vivre vite
encore intacte dans le souffle
originel de la décolonisation.

Highlife time, vol. 2

compilation Vampisoul / Differ-ant, 22 €.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?