Accueil > N°10 - Mai 2011 | Par Marion Rousset | 20 mai 2011

Méritocratie

Dominique Girardot

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Quel vice caché abrite donc le
principe du mérite qui s’est imposé
à droite et jusqu’au PS ?
Le primat de l’effort et des compétences
sur les privilèges de la
naissance apparaît compatible
avec une démocratie fondée sur
l’égalité des chances… à première
vue seulement. Car cette
idéologie est aussi celle du
« donnant-donnant » et du « selfmade-
man ». Elle laisse entendre
qu’il suffit de consentir à des
efforts pour être récompensé.
Dans son livre, Dominique Girardot,
professeur de philosophie,
montre le soupçon qu’elle fait
peser sur les malades, les accidentés,
les gens seuls, tous
ceux qui n’ont pas « réussi » leur
vie, comme on dit.

La société du mérite, Idéologie
méritocratique & violence néolibérale

de Dominique Girardot

éd. Le Bord de l’eau, 225 p., 20 €.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?