Accueil | Chronique, Vidéo par Pierre Jacquemain | 14 octobre 2013

PCF, une cohérence à géométrie variable

Chronique-vidéo de Pierre Jacquemain, responsable éditorial de regards.fr

Vos réactions (4)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (4)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Regards continue à tracer son sillon, subtilement hostile au PCF.
    Concernant les municipales, certes le PG et d’autres composantes du Front de Gauche (mais pas toutes) se présentent avec une attitude apparemment claire et cohérente, celle de l’autonomie absolue par rapport au PS et veulent convaincre le PCF ou du moins ses militants d’y adhérer.
    Cette stratégie a été appliquée par le PCF lors des dernières régionales et lui a valu de perdre des élus, au profit d’autres composantes du Front de Gauche, ce qu’il a accepté mais a suscité chez les adhérents quelques remous.
    Concernant les Municipales, le PG et d’autres se présentent en donneurs de leçons, ce qui est facile car ils n’ont rien à perdre
    Alors je voudrais faire les observations suivantes :
     Oui, il est important d’avoir des élus et un appareil pour le Front de Gauche, et les accords passés avec le PS le sont sur la base d’un programme
     Si l’on pousse jusqu’au bout la logique du PG, il faudrait exclure le PS des listes des municipalités sortantes à direction PCF ou autre composante du Front de Gauche
     Ce qui aboutirait à ce que partout le PS présente des listes autonomes, et aboutirait dans de très nombreux cas soit à l’élimination de la gauche dés le premier tour, soit à sa défaite au second, des conflits entre elle au premier tour ne facilitant pas la mobilisation des électeurs
     Le PG "oublie" que EELV est dans la majorité présidentielle, qu’il a négocié des places de députés avec le PS, qu’il n’existe électoralement que grâce à eux. Il fait à cette organisation des appels du pied appuyés, et constitue des listes communes avec eux : ne s’agit-t-il pas d’un comportement "à géométrie variable" ?
     Enfin le PG présente, contre un Maire sortant PC, qui aura à combattre une liste PS, une liste PG-EELV : je veux bien sûr parler de Dieppe
    Au total, il me semble que le PG , sous couvert de clarté politique, essaie comme il peut de se constituer son matelas d’élus, au détriment au besoin du PCF, avec une géométrie variable dont je m’étonne qu’elle ne soit pas stigmatisée par Regards.
    J’ajoute que de nombreux militants du PCF comme moi sont la cible de courriers personnels insistants du PG pour désavouer leur direction : méthode qui n’est pas loyal.
    Acceptons que les composantes du FG ne soient pas un seul parti, cessez de dénigrer systématiquement la direction du PCF, qui a été élue.

    UZAN Marc Le 16 octobre 2013 à 10:37
       
    • Dieppe. Il me semble que le PS, du moins son leader local, envisage de se présenter contre le maire communiste sortant (source : l’Humanité). Celui-ci prône une liste d’union de toute la gauche comme en 2008 et inclut le PS dans cette appellation. Les écologistes militent pour une autonomie au premier tour sur des bases "écologistes et solidaires". Tu dis que le PG serait avec eux. Tu dis peut-être vrai, mais la situation est complexe, avoue-le, avec le PS qui souhaite bouter le communiste hors de la ville, les écolos locaux et peut-être PG qui ne se reconnaissent pas dans l’appel à l’union avec ce PS, et le maire communiste qui ne voit son salut que dans le retour à une "union de la gauche" idéalisée mais aujourd’hui très peu crédible.

      alain31 Le 16 octobre 2013 à 20:05
  •  
  • Non il n’est pas important d’avoir des élus qui modifient leurs idées en fonction des stratégies de pouvoir et de places . Et si l’on redonnait le pouvoir au peuple informé et éduqué qui par référendums réguliers pourrait décider à la majorité des choix de sa ville sans s’abandonner à la décision de l’ELU . Responsabilisons davantage les gens à participer plutôt qu’à Elire puis attendre la prochaine élection . Arrêtons cette course et cette concurrence entre les partis , restons solidaire aux idées et aux principes clés qui devraient être écrit au Front de gauche .

    Jacques Le 16 octobre 2013 à 11:43
  •  
  • Marc, ce n’est la peine d’essayer de défendre l’indéfendable. Les caciques du PCF (les militants sont eux pour l’autonomie) abandonnent le Front de Gauche au moment-même où une majorité alternative (la vraie gauche) était en mesure de se dessiner, tout ça pour conserver quelques places.
    "Les accords passés passés avec le PS le sont sur la base d’un programme". J’espère que c’est de l’humour ! Le programme c’est sans doute les 1,5 milliards de moins versés par le gouvernement aux collectivités territoriales !!!
    "Des conflits entre la gauche au 1er tour ne favorisent pas la mobilisation des électeurs". Il est évident que l’union de la gauche à Brignoles a énormément mobilisé les électeurs ! Ce qui démobilise, c’est les embrouilles, les échanges de places entre appareils au mépris des valeurs que devrait porter la gauche.
    "Le PG constitue des listes communes avec EELV". Oui le PG fait des listes avec des écologistes qui refusent la logique austéritaire du gouvernement. Il est souhaitable d’associer l’ensemble des forces de gauche qui ne se reconnaissent pas dans la politique menée actuellement pour créer une majorité alternative. Je ne vois bien où est l’incohérence.
    Marc je n’ai absolument rien contre le PCF, ces militants jouent un rôle central dans la dynamique du Front de Gauche. Certains de ses dirigeants font actuellement fausse route, j’espère qu’ils vont se ressaisir... avant qu’il ne soit trop tard !!!

    Cyril Le 16 octobre 2013 à 23:01
  •  
Forum sur abonnement

Pour poster un commentaire, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas encore enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?