Capture d'écran Twitter @medef
Accueil | Par Loïc Le Clerc | 3 juillet 2018

Le very best-of (du pire) du nouveau patron du Medef

Retenez ce nom : Geoffroy Roux de Bézieux. A 56 ans, il vient de succéder à Pierre Gattaz à la tête du Medef. Florilège de sa "pensée complexe".

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Il est jeune, il est grand, il est beau et intelligent. Mesdames et messieurs : Geoffroy Roux de Bézieux !

  • Le montant du Smic ? « En mensuel, 1280 net, quelque chose comme ça. »
    juin 2018, RTL
  • « Ma vision est plus moderne que celle de mes concurrents. »
    mars 2018, Valeurs actuelles
  • « Il faut passer du Medef de combat – qui était pleinement justifié en 2012 car on était en plein matraquage fiscal des entreprises et des particuliers et il fallait avoir un discours frontal pour faire pression sur le gouvernement – à un Medef de propositions et d’idées, qui a un coup d’avance dans le débat public. »
    février 2018, La Tribune
  • Sur la réforme du Code du travail : « Je pense qu’on va d’abord avoir une vague d’embauche avant d’avoir une vague de licenciement. »
    septembre 2017, franceinfo
  • « Les Français ont le droit de manifester, mais la démocratie s’est exprimée dans les urnes. Ceux qui manifestent sont obnubilés par l’égalitarisme. »
    septembre 2017, le JDD
  • « On a un Code du travail qui empêche d’embaucher. »
    mars 2016, BFMTV
  • « La France est gérée comme un ménage surendetté. »
    septembre 2015, Europe 1

Voilà. Pour les commentaires, on vous laisse faire.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.