Accueil > Politique | Par Clémentine Autain | 31 mars 2016

Manif pluvieuse, manif heureuse

Malgré la météo et les oiseaux de mauvais augure, la mobilisation a connu une nouvelle étape majeure ce 31 mars. Ses mots d’ordre et ses messages excèdent désormais la seule loi travail…

Vos réactions (11)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Cette journée fut une franche réussite. Avec deux fois plus de manifestants que la dernière fois, en dépit de la pluie et du froid dans de nombreuses régions, la montée en puissance du mouvement a de quoi inquiéter le couple exécutif. Les lycéens ont donné de la voix, signe que la jeunesse est aujourd’hui aux avant-postes de la contestation. Et quand les jeunes protestent massivement, les gouvernements se trouvent très vite devant une redoutable difficulté…

Souvenons-nous : François Hollande avait promis que la jeunesse serait sa priorité, osant affirmer dans son fameux discours du Bourget qu’avec lui, les jeunes vivraient mieux en 2017 qu’en 2012. Ce n’est visiblement pas leur avis. Et pour cause : ce n’est pas la réalité et, avec le projet de loi El Khomri, les perspectives s’assombrissent plus encore.

Les slogans et revendications des jeunes dépassent la simple demande de retrait de la loi travail pour porter une logique alternative. L’exigence des 32 heures est l’une de leurs réponses phares. Les mots d’ordre sur les pancartes, du type "Révolution. Acte I. Scène I", montrent que c’est bien une vision du monde qui est en jeu. Cette jeunesse modifie le fond de l’air, soufflant dans les voiles de l’esprit critique. Elle n’est pas seule.

En dépit du choix de la CFDT – qui n’est pas suivi par tous ses adhérents, comme on a pu le voir dans la rue –, le mouvement syndical est aussi fer de lance. La forte présence du secteur public est une nouvelle importante de la journée. Alors que les fonctionnaires ne sont pas directement touchés par la loi, ils se sont largement mobilisés, sachant combien l’orientation politique à l’œuvre ne les épargne pas et leur promet le pire demain.

À gauche, bien à gauche, dans l’espace politique, on a aussi marché d’un bon pas ce 31 mars. C’est donc un bloc solide et hétérogène de la société qui est en marche. Jusqu’où ?

[À voir dans le portfolio ci-dessous : les affiches de l’UFR d’arts plastiques de Paris 1]

Portfolio

Vos réactions (11)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Alerte : Hollande, pour « renouer le dialogue avec la jeunesse », intronise Mélenchon Premier Ministre !
    Détails ici

    Norton Le 1er avril à 03:48
       
    • Mélenchon ne s’est pas "proposé" à ce poste.
      A la question d’ un journaliste qui lui demandait s’il l’accepterait , il a répondu avec ironie "oui mais uniquement pour appliquer -mon- programme".

      CMELIN Le 1er avril à 10:33
    •  
    • le peuple insoumis devrait proposer une "Assemblée Constituante "
      jean Luc Mélenchon le suggère après les élections et pourquoi pas tout de suite ?

      la pavana Le 5 avril à 18:06
  •  
  • Un bloc solide et hétérogène soufflant, malgré les oiseaux de mauvais augure, dans les voiles de l’esprit critique, jusqu’où ?
    Le peuple insoumis était sur son 31 !

    René-Michel Le 1er avril à 10:09
       
    • Oui mais le peuple insoumis ( comme tu dis ) n’a pas besoin de César ou de tribun ( comme dit le chant ) pour s’exprimer... C’est la jonction du mouvement social, de la colère sociale avec une perspective politique qui se construit et pour cela pas besoin de leader auto-proclamé ..

      noroit Le 1er avril à 10:41
    •  
    • @ noroit.
      Il a sans doute besoin d’une primaire pour désigner un nouveau Janus.

      choucroute Le 1er avril à 12:18
    •  
    • @noroit
      Quatre millions de voix en 2012, avec 11% alors que le PC avait fait moins de 2% cinq ans plus tôt... et toujours 11% aujourd’hui et plus de 90 000 signatures de soutien ! Qui dit mieux dans le panier de crabes de la primaire ?

      René-Michel Le 3 avril à 09:21
  •  
  • @choucroute
    ...??? j’espère que tu comprends le sens de ton post ..moi pas !

    noroit Le 1er avril à 13:19
       
    • Janus, dieu à deux visages, du genre "la finance est mon ennemi et le MEDEF mon phare".

      René-Michel Le 2 avril à 23:02
  •  
  • @Maurice
    Merci pour le topo mais ceci dit , je n’ai toujours pas compris le sens du post de @choucroute....

    noroit Le 1er avril à 15:04
       
    • Voir la contribution de René Michel.

      choucroute Le 3 avril à 07:33
  •