Accueil | Entretien par Pierre Jacquemain | 30 mai 2018

Alain Garrigou : « Tout le monde parle de l’opinion publique, personne ne l’a rencontrée »

L’opinion publique existe-t-elle ? Quels sont les usages politiques des sondages ? Qui commande les sondages et dans quelle perspective ? Alain Garrigou, professeur en science politique, est l’invité de La Midinale.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

Sur l’opinion publique
« Tout le monde parle de l’opinion publique mais personne ne l’a jamais rencontrée. Même pas les sondeurs. »
« On ne peut pas utiliser scientifiquement les sondages mais on les utilise politiquement parce que ça sert les politiques et les journalistes. »
« Enlevez l’expression "opinion publique" aux journalistes politiques et vous allez voir les grands trous et surtout l’argumentation qui va s’effondrer. »

Sur le caractère scientifique des sondages
« Les sondeurs ne sont pas la science. »

Sur les usages des sondages
« Il y a deux types de partis ou de candidats : ceux qui disent ne jamais se servir des sondages et ceux qui disent rien et qui s’en servent. Voire il y a ceux qui critiquent les sondages et qui les paient. »
« Les entreprises qui paient des sondages : à mon avis c’est un financement illicite de la politique mais les jugent ne font rien sur ces questions. »

Sur l’indépendance des instituts des sondages
« C’est comme la presse, il n’y a pas une réponse univoque. »
« Le plus étonnant, c’est quand les instituts de sondage traficotent. »
« Il y a des moments où des entreprises de sondages ont été dépendantes des commanditaires. »

Sur les relations entre politiques et instituts de sondage
« Ce sont des univers qui se côtoient et où les passerelles sont très proches. »
« Il y a des cas où ça pose des problèmes déontologiques. »
« Je suis un scientifique donc je ne peux pas prendre ma carte à un parti politique. D’autres ne fonctionnent pas comme ça. »
« Les sondeurs sont des auxiliaires de la politique. »

Sur le rapport des sondages à la démocratie
« Il faut interdire à la rémunération les sondages, c’est un poison mortel pour la démocratie. »

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Pierre Jacquemain,

    Le son capté de vos interlocuteurs dans les vidéos est toujours faible.

    C’est désagréable et inconfortable pour l’écoute.

    Qu’y-a-t-il ?
    Le micro est mal placé ?

    Bien à vous

    Bob Le 30 mai à 13:39
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.