Accueil | Par Pierre Jacquemain | 26 mars 2018

Anicet Le Pors : "ll faut démontrer que le service public est l’avenir du genre humain."

Alors qu’Emmanuel Macron s’attaque au statut des fonctionnaires, l’ancien ministre communiste initiateur des grandes réformes de la fonction publique sous François Mitterrand, Anicet Le Pors, était l’invité de la Midinale.

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 Sur la réforme de la fonction publique envisagée par Emmanuel Macron 
« On savait ce que l’on devait faire pour améliorer le statut général des fonctionnaires. »
« J’ai été surpris qu’Emmanuel Macron ne s’attaque pas tout de suite, en entrant en fonction, au statut des fonctionnaires. »
« Emmanuel Macron a mis la priorité à la réforme du code du travail pour mettre l’accent sur ce qui sera selon lui le référent total du salariat en France, à savoir le contrat d’entreprise, le fameux contrat dont parlait Nicolas Sarkozy. »
« Emmanuel Macron a commencé par le code du travail pour consolider sa référence pour ensuite entreprendre une croisade contre les statuts. »
« L’idée qu’Emmanuel Macron derrière la tête, c’est un peu le modèle allemand. »
« La France n’est pas sur-administrée. »

 Sur la défense du service public 
« On ne peut pas se contenter d’une attitude défensive : il faut montrer le statut général des fonctionnaires doit être projeté dans l’avenir et doit devenir, à l’inverse du contrat de droit privé, la grande référence sociale pour tout le monde, y compris pour le privé. »
« On veut nous faire croire que le capitalisme est le système qui doit couvrir la planète, que le libéralisme est l’horizon indépassable du genre humain et que finalement, l’histoire est finie. »
« Il faut démontrer que le service public est l’avenir du genre humain. »

 Sur l’état de la gauche 
« La gauche a oublié ses fondamentaux. »
« La propriété publique est un thème qui a complètement disparu du débat politique. »
« Au moment du programme commun dans les années 1970, nous disions ‘là où est la propriété, là est le pouvoir’. »
« Malheureusement, Jean-Luc Mélenchon est le candidat qui a le caractère le plus présidentialiste. Ce qui contredit sa proposition de 6ème République. »
« C’est d’idées que nous manquons le plus dans le contexte actuel. »

 Sur la technocratie 
« Il y a la technocratie administrative qui a fait allégeance, beaucoup plus encore que par le passé, au pouvoir en place. C’est pourquoi Macron s’est permis de réduire le nombre de conseillers dans les cabinets : parce qu’il a la haute administration a sa main. »

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • « Malheureusement, Jean-Luc Mélenchon est le candidat qui a le caractère le plus présidentialiste. »

    C’est quoi ce psychologisme café du commerce , à la André Chassaidne . Accuser JLM candidat à la présidentielle des tares de la 5ème république, parce que pour avoir une chance de l’emporder il faut accepter d’en jouer le jeux , c’est vouloir jeter le discrédit sur la personne de JLM. Mr Le Pors ferait mieux de parler de politique au lieu de parler des personnes , cela fait plus partie de son champ de compétences .

    Gege Le 26 mars à 15:08
  •  
  • Avant de parler du projet de 6eme république non pas de JLM, mais du programme de la FI , l’Avenir en Commun , Mr Le Pors ferait bien de lire ce dernier. Il s’apercevrait que ces propos sont inutiles et sans fondement . Car la constitution de la 6eme sera rédigée par une constituante, par conséquent le « caractère « supposé de JLM n’a rien à faire dans cette affaire. Il y en a assez de cette personnalisation outrancière du débat, de ce psychologisme à deux balles. Tout cela pour éviter de parler du fond , on peut ne pas aimer le personnage JLM, mais si on est pas capable de dépasser cela , alors on devient un allié du camp adverse . Il n’y rien de « présidentialiste » dans le projet de 6eme république de la FI et non pas du seul JLM , lisez le avant de parler !

    Mr Le Pors concernant cette 6eme république, vous avez peut être une proposition constructive à faire pour faire avancer le débat ?

    Gege Le 26 mars à 16:43
       
    • Moi j’aime bien Mélenchon...je continuerai à voter en 2022 pour lui et pour LFI...les deux ne faisant qu’un...Anicet doit ne pas se tromper d’adversaire....Il ne dit rien des socialistes....

      Dominique FILIPPI Le 26 mars à 19:07
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.