Accueil | Par Pierre Jacquemain | 4 avril 2018

Azzédine Taïbi : "Au delà de la tentation radicale, je ressens une situation sociale explosive."

Après la démission du maire de Sevran pour protester contre l’insuffisance des politiques publiques en Seine-Saint-Denis, plusieurs autres élus ont fait part de leur colère s’agissant de la situation de leurs communes. Rencontre avec le maire communiste de Stains, Azzédine Taïbi.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 Sur la démission de Stéphane Gatignon, maire de Sevran 
« Je respecte sa décision. »
« Il démissionne parce qu’il trouve que la politique menée par Macron ne va pas assez loin – moi, je dirais pas du tout – en faveur des quartiers populaires et en même temps, il lui apporte son soutien. »

 Sur la politique de la ville 
« La politique de la ville n’est quasiment plus existante. »
« Le droit commun tend aussi à disparaître dans nos quartiers populaires. »

 Sur ses marges de manœuvre en tant que maire 
« Les marges de manœuvre sont, de fait, assez réduites. »
« Une des marges, c’est de mener le combat. »
« La force et l’énergie, j’ai souhaité les concentrer sur la mobilisation et l’action. »

 Sur le logement 
« C’est une manière de privatiser le logement social et de le faire disparaître du paysage national. »
« Les locataires demandent à être mieux logés, d’avoir des logements de qualité, d’avoir des cités qui ressemblent à des endroits où il fait bon vivre, des loyers en mesure de pouvoir être réglés. »
« Ca risque d’accélérer la gentrification : chasser les pauvres du logement social et de récupérer des endroits où le logement social peut être très valorisé. »
« Les locataires n’auront pas les moyens d’acheter leur logement. »
« Il manque 200 000 logements sociaux en région parisienne. »

 Sur la sécurité 
« Je milite pour une police de proximité, pour une police proche de la population en particulier les jeunes. »
« Ici, à Stains, on ne ménage pas nos efforts pour mener des actions de prévention, de médiation, d’animation. »
« Il est inadmissible que les Stanois soient moins dotés en moyens de police : il y a deux fois moins que certaines autres municipalités dans les Hauts-de-Seine. »
« La police sur le terrain est quasi-inexistante. »
« Il y a un traitement insupportable qui consiste à mettre de côté les quartiers populaires et donc forcément les habitants. »

 Sur les transports 
« Le Grand Paris Express peut être une opportunité s’il peut être relié à des zones où il y a peu de transports. »
« On préfère prioriser le tracé de la ligne directe Charles de Gaulle Express qui va coûter extrêmement cher alors qu’on aurait pu faire des économies et investir autrement, notamment dans les territoires où il manque des transports pour les habitants. »

 Sur la radicalisation 
« Au delà de la tentation radicale, ce que je ressens surtout, c’est une situation sociale explosive. »
« Je vois aussi des lycéens qui réussissent, des lycéens qui se battent pour leurs droits, des lycéens qui soutiennent et qui accompagnent d’autres lycéens dans leur démarche, des étudiants qui jouent un rôle très actif dans la société et dans nos cités pour accompagner des jeunes que ce soit dans le scolaire ou dans d’autres activités. »
« La meilleure façon de lutter contre toutes les formes de radicalisation, c’est de mettre en place beaucoup d’actions de solidarité et de bien vivre-ensemble. »

 Sur l’image de Stains sur internet 
« Les images de Google [sur Stains] sont vraiment dégueulasses parce qu’elles ternissent l’image de cette ville. »
« Renvoyer une image chaotique de cette ville est pour moi un mépris total vis-à-vis des habitants. »
« J’aurais aimé que Google montre une image de la cité-jardin, du théâtre de Stains, du conservatoire, de l’école que nous avons inaugurée il y a quelques mois. »
« J’ai été très choqué et je porterai plainte contre Google. »
« Je ne lâcherai pas (…) et s’il y a d’autres maires concernés, j’aimerais bien qu’on puisse réfléchir à mettre en place une démarche collective. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.