Accueil | Entretien par Pierre Jacquemain | 29 mai 2018

Caroline Fiat : « On est dans une période où l’on soigne la finance et plus les patients »

Avant d’entrer à l’Assemblée nationale, elle était aide-soignante. Alors que les hôpitaux et les services d’urgence manquent de moyens financiers et humains, la députée France insoumise Caroline Fiat est l’invitée de La Midinale.

Vos réactions (4)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur Mamoudou Gassama 
« Il serait tombé, ça n’aurait pas ému beaucoup de monde. »
« J’aimerais bien qu’on pense que les migrants sont comme lui et qu’ils sont de belles personnes. »
« Ce qui me pose problème c’est que Cédric Herrou a sauvé des enfants migrants : pour lui c’est un délit. Un migrant qui sauve un petit Français c’est honorifique. »

 Sur l’actualité sociale 
« La Lorraine, ça n’est pas l’endroit où on se mobilise facilement : on était 4000 à Nancy et 1500 à Metz. »
« Si ça prend en Lorraine, monsieur Macron peut avoir peur parce que ça va prendre partout. »

 Sur les formes de la mobilisation 
« Il faut qu’on soit beaucoup pour faire entendre le mécontentement. »
« La différence par rapport à Mai 68 c’est que 90% de la population est prise à la gorge. Dès le 5 ou le 6 du mois c’est panique générale, les gens ont vraiment du mal à s’en sortir. »

 Sur la situation des hôpitaux 
« Je préférerais que la ministre de la santé libère les moyens. »
« La ministre de la santé nous méprise. »
« On est dans une période où l’on soigne la finance et plus les patients. »

 Sur la gauche 
« La France insoumise n’est pas un parti, c’est un mouvement pour rassembler tous les partis de gauche. »
« On a besoin de tout le monde. »

Vos réactions (4)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Beaucoup de banalités de gauche. Et toujours la "théorie du boa" : l’union des forces de gauche mais en intégrant la FI qui n’est pas un parti...
    Bof...

    pierre93 Le 29 mai à 14:50
  •  
  • Avec François Ruffin,Caroline Fiat incarne,de mon point de vue,ce qu’on attend d’un(e) élu(e):l’engagement concret.
    On l’a vue,avec Ruffin,aller écouter et soutenir les personnels de l’EHPAD des Opalines,dans le Jura.Et exposer,ensuite,leurs problèmes,et ceux de la Santé Publique en général,à l’Assemblée Nationale,devant une Agnès Busyn insensible et méprisante ;à l’instar de ce gouvernement et de sa majorité de godillots.

    Mais des élus comme ces deux là permettent de "remettre le couvert",encore et toujours,sur ce problème essentiel de la Santé,mettant les godillots LREM face aux conséquences concrètes de leur politique !

    Le Baron Hugues Le 30 mai à 01:46
  •  
  • Sur la gauche. L’avis de M. Brossat adjoint PCF à la maire de Paris. On dirait que pour les communistes parisiens l’union de la gôche est une affaire réglée. A suivre.
    Extrait d’un article de Libération.
    « L’adjoint au maire PCF Ian Brossat a déjà sa petite idée en tête. Il dit à Libération : « Depuis 2014 on travaille bien ensemble, notamment sur les questions de logement. Nous devons, toutes les composantes de la majorité, faire des efforts, commencer à discuter pour faire en sorte que l’aventure continue. » Il met en garde les siens : « L’élection sera serrée entre la République en marche qui souhaite prendre la ville et la France insoumise qui veut faire perdre la gauche… La majorité doit garder ça à l’esprit. » »

    choucroute Le 30 mai à 11:54
  •  
  • @pierre93 Le 29 mai à 14:50

    Ce sont vos propos qui sont d’ une banalité de droite . La « théorie du boa »...

    Gros beauf...

    Gege Le 31 mai à 07:41
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.