Accueil | Par Pierre Jacquemain | 25 janvier 2018

Caroline Mecary : "Comme Hollande, Macron a peur de la propagande de la Manif pour tous et il a tort."

Quelques jours après le lancement des Etats généraux de la bioéthique, on fait le point sur l’évolution des droits des familles depuis le mariage pour tous en 2012, avec Caroline Mecary, avocate, spécialiste de la question des droits des familles et des homosexuels.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 Sur l’évolution des droits 
« En ouvrant le mariage à tous les couples, la législation a permis l’adoption de l’enfant du conjoint. »
« Aujourd’hui, des couples de femmes ou d’hommes qui ont des enfants en ayant recours à des techniques de procréation médicalement assistée, peuvent se voir reconnus comme étant les parents légalement ».
« Il y a un vrai progrès pour les familles homoparentales. »

 Sur les états généraux de la bioéthique 
« Dans les textes qui datent de 94, la GPA elle a été totalement interdites pour les couples hétérosexuels comme homosexuels. »
« Si les citoyens s’emparent du débat sur la GPA, la question de la légalisation se posera selon nos critères, nos valeurs, nos références. »
« Il y aujourd’hui une très large majorité en faveur de l’ouverture de la GPA, donc de la légalisation. »

 Sur les droits des conjoints en France 
« La décision de la cour de cassation du 5 juillet 2017 qui aboutit à effacer la mère, ne peut pas correspondre à l’intérêt de l’enfant. »
« J’ai été mandatée pour saisir la Cour européenne des droits de l’homme contre cette décision [de la Cour de cassation]. »
« C’est l’intérêt supérieur de l’enfant qui doit prévaloir et non pas une volonté politique de la Cour de cassation de limiter le recours à la GPA à l’étranger. »

 Sur Emmanuel Macron 
« Je ne sais pas s’il est conservateur ou libéral sur les questions sociétales. Ce que je constate c’est qu’il a peur. Il est comme François Hollande. Il a peur de la propagande de la Manif pour tous et il a tort. »
« La Manif pour tous ne représente aujourd’hui qu’une toute petite minorité et est à total contre-courant de la majorité de l’opinion publique. »
« Emmanuel Macron devrait avoir un peu plus de courage politique. Il n’en manque pas lorsqu’il veut réformer les ordonnances relatives au droit du travail. »
« Ça ne lui pose aucun problème, aucun état d’âme, de défaire la protection sociale des salariés ; de défaire une protection très large en réformant les retraites : il pourrait aller beaucoup plus vite sur la GPA. »
« Sur la PMA, on va y arriver, sinon il va être en porte-à-faux au regard de son discours qui consiste à dire ‘j’ai annoncé des choses, je fais les choses que j’ai annoncées’. »
« La France pense qu’elle va réinventer l’eau chaude mais avant elle, il y a 26 pays qui ont déjà légalisé la PMA à tous les couples. »

 Sur le discours de la gauche 
« L’intervention de Jean-Luc Mélenchon sur cette question est soit une posture politique - et on sait que les hommes et les femmes politiques vont prendre des postures politiques parce que ça va flatter leur électorat -, soit c’est de l’ignorance. Si c’est de l’ignorance, je l’invite à élargir sa connaissance et je suis prête à le rencontrer pour lui expliquer. »
« La GPA qui aujourd’hui est pratiquée au Royaume-Uni, en Grèce, aux Pays-Bas, en Belgique, au Canada, et où les femmes ne sont pas exploitées contrairement à l’antienne de la Manif pour tous qui est repries par une partie de la gauche. »

 Sur la manif pour tous 
« François Hollande a laissé les nouveaux réactionnaires, les conservateurs, prendre et occuper le terrain : il leur a laissé le temps de le faire. Et il l’a fait dans un calcul politique et cynique. »
« Il y a eu un choix de politique politicienne cynique que seuls les lesbiennes et les gays ont payé. Et ils l’ont chèrement payé. »

 Sur la mobilisation des personnels pénitenciers 
« Le personnel pénitencier est placé entre le marteau et l’enclume. »
« Il pèse sur le personnel pénitencier des obligations extrêmement importantes de surveillance de détenus et les moyens qui leur sont accordés sont totalement insuffisants. »
« Si on veut que les surveillants fassent correctement leur métier, de manière humaine tout en assurant la sécurité, il faut que les prisons aient des moyens. »
« La justice, la Chancellerie, le ministère de la justice français est l’un des moins bien doté de l’Europe. Pour le pays qui incarne la patrie des Droits de l’Homme, c’est réellement pitoyable. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.