Accueil | Entretien par Pablo Pillaud-Vivien | 22 mai 2018

Catherine Fayet : « On supprime des postes alors qu’on a de plus en plus de patients »

En cette journée de mobilisation de la fonction publique, focus sur les personnels soignants dans La Midinale avec Catherine Fayet, infirmière au Centre hospitalier sud-francilien et secrétaire du syndicat Sud Santé Sociaux dans l’Essonne.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur la mobilisation du 22 mai 
« Nous sommes mobilisés parce que nous subissons de plein fouet les plans d’économies budgétaires du gouvernement. »
« Quand on s’attaque au statut des fonctionnaires, on ne s’attaque pas qu’aux acquis, on s’attaque aussi aux missions. »
« Il y a une unité syndicale historique. »

 Sur les conditions de travail dans l’hôpital public 
« Dans cet hôpital, il y a cinquante suppressions de postes alors même que nous avons un activité très importante. »
« Les urgences sont saturées ; il n’y a pas de lits pour hospitaliser nos patients. »
« On est parfois obligés de transférer les patients hors département. »
« Nous voulons pouvoir soigner dans de bonnes conditions. »

 Sur les économies voulues par le gouvernement 
« La circulaire budgétaire 2018 annonce qu’il va y avoir une économie de 960 millions d’euros sur les établissements de santé. »
« Très concrètement, il va y avoir une suppression de 30 000 postes sur l’ensemble du territoire, notamment dans la fonction publique hospitalière. Et des fermetures de lits aussi. »

 Sur la fonction publique hospitalière 
« On supprime des postes alors qu’on a de plus en plus de patients. »
« On a l’impression que la fonction publique hospitalière n’a pas le soutien du gouvernement. Bien au contraire. »
« Il y a de plus en plus de salariés en contrat précaire embauchés à l’hôpital. »

 Sur la « marée populaire » du samedi 26 mai prochain 
« On sera présents samedi 26 mai à la marée populaire. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.