Accueil | Entretien par Pablo Pillaud-Vivien | 3 avril 2019

Catherine Perret (CGT) : « Le projet du gouvernement, c’est baisser les retraites à horizon 2030 »

Que sait-on de la réforme des retraites envisagée par le gouvernement ? Pas grand chose alors qu’il y a beaucoup à faire, selon la secrétaire confédérale de la CGT Catherine Perret, invitée de la Midinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur le projet de réforme des retraites du gouvernement 
« Il y a un projet de réforme des retraites qui a été initié il y a maintenant un an. »
« On rencontre Jean-Paul Delevoye, le haut commissaire à la réforme des retraites, tous les 15 jours mais rien ne filtre de son projet mais on n’a pas de doute sur ce qui est en train d’être concocté. »
« Le projet du gouvernement, il a pour but de réduire les droits des Français. »
« Toutes les réformes gouvernementales des retraites, c’est pour faire baisser les pensions et faire des économies. »
« Il y a un conséquence principale au système à points, si Macron a la possibilité de le mettre en œuvre : il n’y a plus de référence à un âge légal (…), juste un âge pivot. »

 Sur les propositions de la CGT pour les retraites – et leur financement 
« On ne nie pas qu’il y ait un problème avec le financement à horizon 2030. »
« On va passer de 12 millions de retraités à 24 millions de retraités en 2050. »
« Nous, on propose une augmentation des financements. »
« On est attaché au fait que les retraites sont complètement liées au travail et à la sécurité sociale. »
« Aujourd’hui, le niveau des retraites n’est pas satisfaisant : les femmes ont, en moyenne, des retraites en dessous du seuil de pauvreté, c’est-à-dire moins de 900 euros par mois. »
« La CGT a rendu public des propositions de financement autour de 100 à 120 milliards d’euros d’aujourd’hui à 2050. »
« Si on augmente les salaires, on augmente les cotisations sociales et on crée de l’argent pour les retraites. »
« L’égalité salariale entre les femmes et les hommes, c’est immédiatement 5 milliards d’euros pour les retraites. »
« Il faut intégrer tous les éléments de rémunération dans la cotisation. »
« Il faut réformer la fiscalité du capital : il faut taxer les dividendes, taxer les GAFAN, lutter contre l’évasion fiscale. »

 Sur la mobilisation à venir 
« Le gouvernement n’est vraiment pas à l’écoute. »
« Le projet du gouvernement, c’est baisser les retraites à horizon 2030. »
« La prochaine échéance de la mobilisation, c’est le 1er mai, qui sera unitaire et dont une partie portera sur la réforme des retraites. »
« Dès cette semaine, on va exiger qu’il y ait une rencontre dans les plus brefs délais autour d’une même table avec le gouvernement, les organisations syndicales et les organisations patronales. »
« Nous voulons connaître dans les moindres détails le projet du gouvernement. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.