Accueil | Entretien par Pablo Vivien-Pillaud, Pierre Jacquemain | 5 novembre 2020

Catherine Perret : « Le militant syndical n’est jamais complètement confiné »

Télétravail, confinement : comment se porte le droit du travail ? Catherine Perret, secrétaire confédérale de la CGT, est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

 

ET À LIRE...

 Sur la réforme des retraites  
« La réforme n’est pas encore totalement enterrée mais le fait qu’on ait pu écrire avec cinq organisations professionnelles est une force pour obtenir que cette réforme soit complètement abandonnée. » 
« Le gouvernement n’a pas encore désespérée de ressortir la réforme des retraites en 2021 puisqu’il a déjà prévu de discuter de la question de la pénibilité et de l’emploi des séniors pour ainsi revenir sur le dossier en dérèglementant en matière d’âge légal. »
« La crise sanitaire fait que le gouvernement a du mal à obtenir l’aval d’une opinion publique très opposée à cette réforme. »

 Sur le dialogue social  
« La méthode a changé avec le bonhomme. »
« on nous appelle beaucoup, on nous invite à beaucoup de réunion mais il n’y a toujours pas d’écoute. » 
« Les organisations syndicales ne sont pas suffisamment écoutées et si elles avaient été écoutées, on ne serait pas dans la situation sanitaire, économique et sociale que nous connaissons. »
« On ne sait plus très bien qui décide de quoi. Il y a une très forte impréparation. »
« Il y a eu une très mauvaise gestion de la crise sanitaire et ça continue. »

 Sur le confinement  
« Si comme les médecins le disent, la deuxième vague est aussi forte, voire plus forte qu’au printemps, il n’y a pas de raison de mettre en péril la santé des travailleurs, donc il faut des décisions fermes pour ne pas exposer les salariés. »
« Les lieux de contamination sont sur les lieux de travail et les lieux d’étude. »
« Il faut faire primer la santé sur l’économie. »

 Sur le rôle et les priorités de la CGT 
« La priorité de la CGT c’est d’être aux côtés des salariés. Il y a beaucoup de difficultés dans les entreprises en ce moment. »
« Il y a beaucoup de luttes en ce moment pour empêcher les fermetures de boites. »
« On est très vigilants sur les accords qui sont en train d’être signés dans les entreprises pour assurer leur survie. Il ne faut pas que les droits des salariés soient sacrifiés. »
« En période sanitaire, il faut une décision forte du gouvernement d’interdire les licenciements. »
« Les grands groupes profitent du contexte pour se débarrasser de certains de leurs sites et de leurs salariés. »
« Il faut conditionner les aides publiques au maintien de l’emploi et aux investissements pour pérenniser le développement de la production dans les entreprises. »

 Sur la réforme du chômage 
« Il y a unité totale des cinq organisations des salariés pour demander le retrait de la réforme du chômage. »
« Ce que nous dit le gouvernement c’est qu’il va être à nouveau obligé de reporter la mise en place de la réforme. Il ferait mieux de nous dire qu’il arrête cette réforme et qu’il mette son orgueil sous son chapeau. »

 Sur le télétravail 
« Depuis le mois de mars, la CGT demande l’ouverture de négociations pour aller vers un accord interprofessionnel national. Mais le patronat, notamment le MEDEF, refuse. »
« Le télétravail n’est absolument pas organisé et réglementé et crée énormément de problèmes d’organisation du travail, notamment entre la vie professionnelle et la vie personnelle. »
« La CGT n’est pas défavorable au télétravail : il faut qu’il soit encadré sur le long terme. »
 « Il faut renforcer les droits des salariés qui télétravaillent en matière de comptabilisation du temps de travail, de mise à disposition des moyens réels par l’employeur pour travail et de droit à la déconnexion. »
« Il faut aussi absolument qu’il y ait des éléments nouveaux sur l’organisation collective du travail, notamment des temps où le salarié puisse retourner en entreprise pour maintenir l’organisation des collectifs de travail. »
« On est totalement opposé à un télétravail à 100% en temps ordinaire. »
« Les organisations du travail doivent pouvoir jouer leur rôle pour protéger les salariés en télétravail. »
« Beaucoup de salariés font le choix du télétravail parce que l’organisation du travail en entreprise fait que, notamment pour des questions de management au travail, fait qu’ils sont tentés de s’extraire de l’entreprise. »

 Sur la place du travail à l’aune de la crise du Covid 
« La question du travail est au centre des préoccupations de la CGT depuis longtemps. »
« On travaille avec des grandes associations, notamment écologistes, sur la question des modes de consommation, de la finalité du travail, de la croissance économique et de l’utilité sociale. »
« En ce moment, on travaille aussi beaucoup à la question de la réduction du temps de travail : on porte depuis quelques années, un proposition de passer aux 32 heures, c’est-à-dire de partager le travail et de faire en sorte qu’il y ait une meilleure conciliation entre les temps de la vie. »
« Il faut qu’on s’interroge sur nos modes de consommation, sur l’alimentation, sur de quoi on a besoin réellement, sur le lien de proximité avec notamment les circuits courts. »

 Sur la grève à la RATP le 19 novembre prochain et sur le militantisme syndical en période de confinement 
« Le militant syndical n’est jamais complètement confiné. »
« On discute avec la ministre du travail pour qu’il y ait une attestation qui prévoit la possibilité pour les organisations syndicales de permettre à leurs militants de se déplacer dans les entreprises et partout où un militant syndical est utile. »
« Après avoir démantelé la SNCF, notre gouvernement veut démanteler l’établissement RATP : les salariés ont raison de se mobiliser pour empêcher ça. »
« Ce n’est pas simple de mobiliser en période de pandémie sanitaire et de confinement mais je crois que le monde syndical et les salariés vont réinventer les formes de luttes - comme pour l’opposition à la réforme des retraites via les réseaux sociaux. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.