Accueil | Entretien par Pierre Jacquemain | 16 avril 2019

Catherine Tricot (architecte) : « On reverra Notre-Dame-de-Paris en entier de notre vivant »

Catherine Tricot est la gérante de la SCOP les Editions Regards. Elle est aussi architecte et urbaniste. Elle nous parle de Notre-Dame-de-Paris, de son histoire, de son architecture, de sa culture savante et populaire. Elle est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur ce que représente Notre-Dame-de-Paris 
« Notre-Dame-de-Paris est un maillon dans la conquête de la liberté de penser. »
« Notre-Dame-de-Paris est une cathédrale gothique, un mixte entre une architecture extrêmement savante et une autre plus rationaliste. »
« Les cathédrales gothiques ont réussi à s’émanciper de cette pesanteur notamment à travers les arcs-boutants que l’on voit à l’extérieur de la cathédrale. »
« Cette ouverture sur la lumière, cet élancement, cette maitrise de l’apesanteur, c’est ce que fait sur le plan de l’architecture l’art gothique et représente une émancipation très forte pour les hommes, à la fois de l’apesanteur de leur quotidien, et de la capacité à maitriser et à raconter la matière que représentent les Cathédrales. »
« Notre-Dame-de-Paris, c’est le grand roman de Victor Hugo, le lieu des grandes commémorations nationales. »
« Je vois dans Notre-Dame-de-Paris un chainon de la liberté de penser entre les Grecs et les Lumières. »

 Sur l’émotion nationale, et internationale 
« Il se cristallise dans Notre-Dame-de-Paris, à la fois des moments de l’histoire et un génie, un moment de ce passage entre le Moyen-Âge et ce qui va être la Renaissance et les Temps-Modernes. »
« Il y a une similitude visuelle avec les tours du World Trade Center puisqu’on a vu cette flèche s’écrouler comme on a vu les tours s’écrouler. Ça n’est pas comparable parce que les tours du World Trade Center se sont écroulées avec un attentat et qu’il y a eu 3000 morts. »
« Les tours du World Trade Center représentaient un capitalisme triomphant, extrêmement orgueilleux et qui s’est écroulé. Notre-Dame-de-Paris représente ce pays de la raison et des Lumières et c’est ça qui est aussi atteint. »
« C’est un lieu de culte mais c’est aussi une manière d’avoir été chrétien au Moyen-Age et qui a permis l’éclosion de toutes ces richesses artistiques, intellectuelles qui se sont développées ensuite. »

 Sur l’architecture de Notre-Dame-de-Paris 
« C’est un édifice fait de pierres de la région parisienne et de chênes pour sa charpente. Et de verres – un travail de verrier extraordinaire. »
« Notre-Dame-de-Paris, c’est cette pierre qui est à la fois prodigieusement maitrisée sur le plan de la technique et qui incorpore la culture populaire qu’on voit dans ses gargouilles. »
« On ne peut pas choisir entre la gargouille et l’arc-boutant. »
« Notre-Dame-de-Paris est un mix entre la culture savante et la culture populaire qui en fait aussi son succès et sa force émotionnelle : le fait qu’on s’y reconnait tous. »

 Sur la solidité de Notre-Dame-de-Paris aujourd’hui 
« Notre-Dame-de-Paris peut encore s’effondrer. »
« La puissance du feu altère les bâtiments et la pierre, les joints, l’eau : on ne sait pas encore à cette heure si l’édifice tiendra, s’il tiendra en entier. »
« Il y a eu des précédents, la Cathédrale de Reims a été démolie et elle a été reconstruite. Je pense que Notre-Dame-de-Paris sera reconstruite mais elle peut s’effondrer. »

 Sur la reconstruction de Notre-Dame-de-Paris 
« La reconstruction à l’identique n’est simplement pas possible. »
« La charpente a été faite avec des chênes exceptionnels. Je ne pense pas qu’on ait actuellement de tels arbres pour pouvoir faire la charpente. »
« Sur le plan constructif, il y aura probablement des solutions qui ne seront pas identiques à celles d’origine. »
« La flèche que l’on a vu tomber hier soir est assez récente. Elle a moins de 150 ans. Elle est une construction, une réinvention comme le moyen-âge est une réinvention. »
« Viollet-le-Duc savait que cette flèche n’avait pas existé et il a amélioré le dessin d’origine. »
« Aujourd’hui, on sait faire des choses infiniment plus complexe que Notre-Dame-de-Paris. »
« On reverra Notre-Dame-de-Paris en entier de notre vivant. »

 Sur les donateurs qui affluent 
« Ça manifeste les inégalités incroyables mais ça dit aussi la puissance que cela évoque. Ça part de ces puissants mais dernière ces dons, s’exprime une certaine unité de notre peuple autour de ce symbole qui est du populaire, du savant, de la raison, de la foi. »
« C’est un événement très important et peut-être qui va nous ressouder dans une histoire longue. Dans ce temps de l’immédiateté, c’est peut-être pas si mal. »

 Sur le risque d’un clivage religieux 
« C’est évident que Notre-Dame-de-Paris n’appartient pas qu’aux Chrétiens. »
« Je situe Notre-Dame-de-Paris comme un jalon entre les Grecs et Les Lumières donc elle appartient au monde, elle appartient à l’histoire de l’humanité dans sa conquête d’émancipation. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.