Accueil | Par Pierre Jacquemain | 16 avril 2018

Charlotte Girard : « Si la ligne de la France Insoumise convient à Yanis Varoufakis, il est le bienvenu. »

Au lendemain de l’interview du président de la République, Charlotte Girard, co-responsable du programme de la France insoumise est l’invitée de La Midinale. L’occasion de revenir sur le rendez-vous de BFM et Mediapart mais aussi d’évoquer le mouvement social, l’Europe et le projet de loi « asile et immigration ».

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

VERBATIM

Sur l’interview d’Emmanuel Macron

« Les journalistes ont rempli le contrat : ne pas être complaisant. »
« Macron a été poussé dans ses retranchements mais il n’a rien lâché. »
« Macron est dans son rôle constitutionnel. »
« Il est un chef irresponsable. »
« La seule chose qui pourrait faire bouger Emmanuel Macron c’est l’épreuve du rapport de force. »

Sur le mouvement social

« Il y a une possibilité qu’une crise sociale s’implante et s’enracine. »
« Il manque au mouvement social la coagulation, comme l’a dit le président, même si nous préférons parler de convergences et de cristallisations. »
« Les non réponses de Macron à la question de la SNCF sont de nature à conforter les grévistes dans leur position. »

Sur l’unité des mobilisations

« S’agissant du mouvement syndical, on n’est pas là pour donner des idées à Martinez et aux autres (…). Ils ont leurs modes d’actions que nous soutenons. »
« Nous sommes un relais, un soutien du mouvement syndical. »

Sur la fête à Macron du 5 mai

« Il est certain qu’il y aura des syndicalistes à cette manifestation ».
« Martinez lui-même représente autre chose que sa personne. Il a des intérêts qui sont liés à son organisation et la direction de son organisation. »

Sur les élections européennes

« Je pourrais être candidate si les Insoumis sont d’accord. »
« Nous ne sommes pas seuls en Europe. »
« Il y a dans les peuples européens un désaccord sur la manière dont va l’Union européenne aujourd’hui et qui justifie que nous discutions avec cette autre gauche qui n’a pas suivi les partis sociaux-démocrates. »

Sur les relations de la FI avec Yanis Varoufakis

« Je suis ravie que Yanis Varoufakis se soit rallié à notre cause et à l’idée selon laquelle on a une stratégie à construire, de conquête et de transformation de l’Union européenne. »
« La question du plan B est une question qui arrive dans un deuxième temps. Le premier temps est un plan A et le plan A n’est crédible que si le plan B est bien ancré dans le discours. »
« Si la ligne de la France insoumise convient à Yanis Varoufakis, il est le bienvenu. »

Sur le projet de loi « asile et immigration »

« Emmanuel Macron n’a déjà pas le soutien de son propre groupe. »
« La ligne dure de Collomb est franchement insupportable et terrifiante. Elle ne peut pas fonctionner. »
« On ne peut pas faire de l’Europe une forteresse assiégée et tirer à vue sur les migrants qui tentent de passer. »

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Charlotte Girard serait une excellente tête de liste LFI aux élections européennes...

    françois70 Le 16 avril à 16:30
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.