Accueil | Entretien par Pierre Jacquemain | 10 avril 2019

Christiane Olivon : « C’est la première fois que l’espérance de vie en bonne santé diminue »

Demain, une journée de mobilisation verra défiler les retraités dans les rues de France. Système de retraites, âge de départ de la retraite, financements, pensions de réversion, dépendance. De nombreux flous résident dans la réforme du gouvernement à venir. Christiane Olivon, retraitée de la fonction publique, ancienne enseignante, membre de l’UD-CGT de Paris, est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur le Grand débat national et la participation des retraités 
« Les retraités n’ont absolument pas été écoutés et entendus. Mais on ne s’attendait pas à l’être. »
« Dans ce Grand débat, les réponses figurent déjà dans les questions. »
« Il y a une exaspération fiscale. Mais l’exaspération vient surtout du fait que c’est toujours les mêmes qui en payent et les mêmes qui empochent. »
« Nous avons participé à des débats avec les gens au niveau local, notamment sur les marchés où il s’y exprime une colère extrêmement forte et justifiée. »
« Les gens vivent de plus en plus mal. »

 Sur la vie de retraité 
« On aspire à continuer à profiter de la vie le plus longtemps possible en bonne santé, à être avec les autres, ceux de sa génération, comme les plus âgés et les plus jeunes. »
« Il n’y a pas de coupure entre les jeunes et nous, il n’y a pas de coupure générationnelle. »
« On a travaillé, on a créé des richesses. »
« L’argument démographique est commode, il parait de bon sens mais il ne fonctionne pas. »
« En brut, la moyenne des pensions de retraites tourne autour de 1500 euros. »
« Il y a une différence notable entre les pensions de retraites des hommes et des femmes. »

 Sur le financement de la dépendance 
« Ce qu’il faut souligner que l’espérance de vie en bonne santé a diminué. C’est la première fois que ça arrive. »
« Jusqu’à présent, les gens arrivaient en bonne santé à un âge important grâce à la protection sociale. »
« On voudrait que ce risque de grande dépendance soit pris comme un risque supplémentaire et financé comme tel par la sécurité sociale. »

 Sur la journée de mobilisation de jeudi des retraités 
« Nous serons très nombreux demain à manifester dans les rues de France. »
« Nous allons exprimer et médiatiser notre mécontentement : il y a des gens qui vivent très très mal. »
« Comment fait-on pour vivre avec moins de 800€ de retraite par mois ? »
« Nous sommes pour une réindexation des retraites sur les salaires. En une vingtaine d’années, les salaires ont augmenté de 47% contre 26% pour les pensions de retraite. »
« Depuis 5 ans, les pensions de retraites n’ont pas été augmentées. On demande un rattrapage et une annulation de la hausse de la CSG. »

 Sur la réforme des retraites 
« Le gouvernement essaie de diviser les retraités français entre eux mais ça ne marche pas. »
« Je me demande dans quel monde vivent les gens qui nous gouvernent. »
« On a calculé qu’il faudrait au minimum, un SMIC à 1.800€ voire à 2.000€ par mois pour vivre décemment. »
« Il y a une inquiétude aussi sur la question du logement. Beaucoup de ceux qui vivent dans le logement social se demandent s’ils vont pouvoir y rester. »
« Le gouvernement essaie de casser les acquis de 1945 qui ont fondé une société basée sur la solidarité intergénérationelle. »

 Sur le rapport cotisants/retraités 
« C’est pas une question de ratio, c’est une question de richesses produites. »
« Le partage des richesses est parfaitement inégal. »
« On demande le rétablissement de l’impôt sur la fortune et que le système fiscal soit revu. »
« La TVA, qui est le plus injuste des impôts, ne doit plus peser sur les produits de première nécessité. »
« Il faut des tranches suffisamment hautes pour mieux répartir les richesses. L’Etat a une fonction redistributive. »

 Sur la réforme de Blanquer pour une école de la confiance 
« L’école de Blanquer est une école de la défiance. »
« C’est la casse du système public d’éducation. »
« Les enseignants se mobilisent de plus en plus mais il y a aussi les parents qui s’y mettent et ça devrait inquiéter le gouvernement. »

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Les Français pensent que MACRON et une partie du gouvernement qui émane de l’ENA sont les mieux placés pour gérer la France et les soucis des Français , hélas la preuve est là ils gèrent nos affaires au jour le jour pour ne pas dire à l’instant qui se présente , aucune réflexion , aucune concertation , ils savent tout et connaissent tout et impose sans concertation leurs décisions , voilà ou nous en sommes après 2 ans de Macron , l’exemple de la Ministre de la santé , nos hôpitaux sont au bord du gouffre l’ensemble du personnel soignant idem et nous les patients nous subissons les incompétences d’une Ministre qui parait il est Agrégée de Médecine , ou allons nous , citer moi une réforme de MACRON qui aille dans le bon sens ???

    DEMANCHE claude Le 11 avril à 00:18
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.