Accueil | Par Pierre Jacquemain | 16 janvier 2018

Christine Lazerges : "Si les textes étaient respectés, les mineurs isolés seraient bien accueillis."

Aujourd’hui, le président Emmanuel Macron effectuait un déplacement à Calais. Que faut-il en attendre ? Pour en parler, la présidente de la CNCDH (Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme) était l’invitée de #LaMidinale. Et elle ne mâche pas ses mots. Rencontre.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 Sur la politique migratoire du gouvernement 
« Les propos du président de la République sont durs sur la politique migratoire et différents des propos qu’il a tenus pendant la campagne. »
« On voit difficilement comment faire une différence radicale entre les migrants économiques et les migrants politiques. »
« Quand des migrants sont installés en France depuis très longtemps, travaillent, ont des enfants, on voit mal comment les expulser. »
« Le texte sur le délit de solidarité doit absolument être abrogé. »
« Le Tribunal correctionnel de Nice est plus sévère que d’autres. »

 Sur la perception des migrants dans la population 
« Dès qu’on est sur un terrain frontalier où arrivent quantités de migrants, et on l’a vu à Calais, il y a une solidarité et même un fraternité qui frappe. »
« Les Français les plus durs à l’égard des migrants sont les Français qui n’ont jamais vu de migrants. »

 Sur la perception de notre politique migratoire depuis l’étranger 
« La traite des êtres humains et l’accompagnement des mineurs isolés sont les sujets qui sont revenus souvent [à l’examen périodique universel hier à Genève]. »
« Si les textes étaient respectés, les mineurs isolés seraient bien accueillis en France. »
« Tout le monde a souri quand la Turquie a critiqué la France sur la liberté d’expression. »

 Sur les mineurs étrangers isolés 
« Les conseils généraux ont énormément de peine à avoir un service de l’aide sociale à l’enfance qui puisse matériellement accueillir tous les mineurs isolés qu’il devrait accueillir. »
« La CNCDH a pour cœur de mission d’être attachée aux plus vulnérables : ceux qui sont en grande pauvreté et les migrants. Mais également les personnes handicapées. »
« Toute la gamme des sanctions, y compris les alternatives aux poursuites, doit être utilisée contre les mineurs. La prison pour les mineurs – et d’ailleurs y compris pour les majeurs mais quelques fois on ne peut pas faire autrement – n’a jamais donné de résultats positifs. »

 Sur les missions de la CNCDH 
« Notre mission, c’est de ne pas accepter que le pays dit des droits de l’homme soit un pays où ces mêmes droits de l’homme sont si souvent violés. »
« On souhaite qu’on entende plus souvent parler de droits de l’homme dans les sphères gouvernementales. »

 Sur la surpopulation carcérale 
A la question, "est-ce que construire 15 000 places supplémentaires comme le propose Emmanuel Macron peut constituer une solution ?" : « Non et nous l’avons dit haut et fort. »
« La construction de places de prison n’a jamais fait baisser la population carcérale. »
« La construction de places de prison donne l’impression qu’ils peuvent condamner plus encore à l’emprisonnement. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.