Accueil | Par Pierre Jacquemain | 5 février 2018

Danièle Obono : "La répression s’abat plus facilement sur les militants associatifs que sur les délinquants fiscaux."

Jeudi dernier, la France insoumise a présenté cinq propositions de loi. Elles ont toutes été rejetées par la majorité présidentielle. On fait le point avec Danièle Obono, députée France Insoumise de Paris. L’occasion, d’un petit tour d’actualité politique.

Vos réactions (23)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 Sur les attaques antisémites et misogynes dont fait l’objet Anne Sinclair 
« Je ne suis pas d’accord avec les attaques misogynes et antisémites. On peut être critique sans passer par ces attaques. »
« Les attaques antisémites et misogynes renforcent plutôt cette culture de pointer du doigt les femmes plutôt que les personnes coupables ou accusées de viol. »

 Sur Gérald Darmanin et les accusations de viol 
« On a un majorité qui a une attitude très donneuse de leçon. »
« On a un exécutif qui protège les siens. »
« Entre les discours et les actes du gouvernement, il y a un décalage assez choquant. »

 Sur les propositions de loi de la FI 
« C’est un travail qu’on a fait depuis la campagne présidentielle et auquel on donne une visibilité au moment de la niche et qui montre tout le travail qu’on fait. »
« On n’est pas juste dans des postures. On l’a démontré pendant les six derniers mois où l’on s’opposait mais on proposait aussi. »

 Sur les relations avec les communistes 
« (Les relations) sont très bonnes. On travaille assez naturellement de concert à l’Assemblée, dans les commissions. »
« On partage un certain nombre d’idées communes très larges. »
« On à un travail très constructif ensemble. »

 Sur l’interview d’Adrien Quatennens dans le JDD à propos du PS
« On partage beaucoup de points communs [avec Emmanuel Maurel]. »
« L’enjeu n’est pas dans la discussion d’appareil. »
« On a peut-être un printemps social qui va être un peu mouvementé (…) et c’est à partir de là qu’on verra qui sera dans la lutte et s’opposera au gouvernement. Pas simplement dans la rue mais aussi à l’Assemblée. C’est ça qui détermine sur quelle base on discute et à partir de là on verra ce qui ressort du congrès du parti socialiste et si c’est en cohérence dans l’Assemblée et dans les mobilisations. »
« On n’est plus dans un schéma illogique qui est encore peut-être encore porté par une partie de la direction du Parti Communiste, c’est celui de l’union de la gauche, de la gauche plurielle, ou de l’union des appareils et des étiquettes qui permettrait d’être le débouché politique naturel de la contestation de la gauche. »

 Sur les élections européennes 
« On va voir dans les faits. Ce n’est pas une question de discussions d’appareils. Les choses vont se trancher concrètement : quelles sont les positions qu’on prend notamment sur la question de l’UE ? Est-ce que l’on reste à traités constants comme certains autres le défendent ? Ou est-ce qu’il faut une rupture très claire ? »
« C’est vrai aussi avec le PCF : est-ce qu’on pense que l’avenir se fait avec Alexis Tsipras et la politique qu’il mène aujourd’hui ? Ou bien est-ce que cela se fait aevc une alternative claire, avec un plan B ? »

 Sur l’avenir de la France insoumise 
« Je pense qu’on se pose tous des questions. »
« Ce qui fait la solidité du mouvement et de notre groupe parlementaire, c’est qu’on est tous clairs sur le programme et la stratégie. »

 Sur le procès de Nicole Briend 
« On déroule le tapis rouge pour les 1% qui accaparent les 80% des richesses du monde et qui sont parmi les plus grands délinquants fiscaux. »
« La répression s’abat plus facilement sur les militants associatifs que sur les délinquants fiscaux. »
« Sur ces questions de délinquances fiscale comme l’aide aux migrants, il y a une criminalisation du mouvement social. Ça montre la nature autoritaire du régime. »

Vos réactions (23)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Madame Obono , comme toute bobo insoumise qui s e respecte, oublie que ceux sur qui s’abat la répression ,prioritairement et continûment, de Sarkosy à Macron en passant par Hollande sont des miltants syndicaux cégétistes et le plus souvent communistes.

    Sylvain V Le 5 février à 20:04
       
    • ... Ce genre de commentaires devient lassant et ne rend pas service à la cause défendue...

      Carlos Le 5 février à 20:40
    •  
    • Il est vrai que pour certains ici le rappel de la "réalité concrète" de la lutte des classes est "lassante". Elle dérange bien des "nouvelles" certitudes sur la fin du clivage "droite -gauche" et sur un "avenir en commun" nullement anticapitaliste.

      Alain Le 6 février à 09:15
    •  
    • @Alain - Ce n’est pas le principe de la lutte des classes qui est lassant, c’est le besoin de taper sur tout ce qui est LFI, quitte à en occulter totalement voir réinterpréter abusivement l’ambition dont dans les faits, le programme "l’avenir en commun" reste le meilleur résumé...

      carlos Le 6 février à 10:48
    •  
    • @Sylvain V

      J’ai été pendant plus de 10 ans secrétaire d’une section syndicale d’entreprise , je n’etais pas communiste , comme 99% des salariés syndiqués CGT de l’entreprise . Et je suis scandalisé et ulcéré par le lien que vous faites entre CGT et le communisme, ce vielle argument patronal et de la droite contre la centrale .

      Je je me souviens que fraîchement élus , je me présente au bureau de l’union locale CGT pour rencontrer la secrétaire , quand arrive dans le bureau le secrétaire d’une autre entreprise. Celui ci se met à tenir des propos franchement raciste contre les « arabes » , qui en faites étaient des français issues de l’immgiration . Bien sur la secrétaire de l’union locale l’ a très vite recadré . En repartant seul sur le trottoir, je me suis dit , avoir sa carte ce n’est vraiment pas une garantie contre la connerie . En vous lisant je ne sais pas pourquoi j’ai pensé à lui .

      Gege Le 6 février à 14:56
  •  
  • je n’éprouve aucun plaisir à" taper sur tout ce qui est LFI" ayant voté et fait voter pour son candidat à a présidentielle de 2017. En revanche ne n’aime pas, comme beaucoup être pris pour un c.., en tant que syndicaliste et communiste. L’évolution de LFI et de son leader principal, le" coup de Grèce" infligé à ceux qui se battaient contre les ordonnances Macron depuis des semaines, les insultes proférées contre tous ceux qui , insoumis, communistes , socialistes, etc, à la base , s’efforcent de reconstruire un avenir ou une France en commun m’ont suffisamment averti sur les faux amis du peuple .

    Alain Le 6 février à 11:42
       
    • @Alain. L’avenir commun de notre pays concerne tous les Français, dont beaucoup n’ont, sur le plan des opinions, rien de commun justement avec LFI, le PCF ou toute autre mouvance de ce secteur de l’arc parlementaire. Ils sont pourtant vos compatriotes. Ne confondez pas communauté de destin et communauté d’opinion. Les Français qui ont des idées de droite font partie du peuple et détestent autant que vous être méprisés. Ceux qui ont des idées de gauche mais différentes de celles de MM. Mélenchon et Laurent aussi. Le peuple français est constitué de tous les Français. C’est ainsi qu’il est défini. Si cette définition, qui a force de loi, ne vous convient pas dites-le clairement et dites par quoi vous voulez la remplacer.

      Glycère Benoît Le 6 février à 12:26
    •  
    • @Alain

      J’ai été pendant plus de 10 ans secrétaire d’une section syndicale d’entreprise , je n’etais pas communiste , comme 99% des salariés syndiqués CGT de l’entreprise . Et je suis scandalisé et ulcéré par le lien que vous faites entre CGT et le communisme, ce vielle argument patronal et de la droite contre la centrale .

      Je je me souviens que fraîchement élus , je me présente au bureau de l’union locale CGT pour rencontrer la secrétaire , quand arrive dans le bureau le secrétaire d’une autre entreprise. Celui ci se met à tenir des propos franchement raciste contre les « arabes » , qui en faites étaient des français issues de l’immgiration . Bien sur la secrétaire de l’union locale l’ a très vite recadré . En repartant seul sur le trottoir, je me suis dit , avoir sa carte ce n’est vraiment pas une garantie contre la connerie . En vous lisant je ne sais pas pourquoi j’ai pensé à lui .

      Gege Le 6 février à 14:45
  •  
  • @Alain

    Milles excuses j’ai fait une erreur, je ne m’adressais pas à vous mais à @ Sylvain V

    Gege Le 6 février à 14:52
       
    • Et alors ? belle découverte que la vôtre : que des salariés soient poreux à l’idéologie raciste et anticommuniste...Personnellement en plus de 35 ans de vie professionnelle et syndicale et 50 ans d’engagement communiste, j’ai eu tout le loisir de le constater.

      Et pourquoi à votre avis, la CGT, mais pas qu’elle, a dû introduire dans ses formations syndicales de base, une sensibilisation de ces adhérent(e)s aux thèmes habituels de l’extrême droite ?

      Pour le reste, sachez que j’ai côtoyé et côtoie encore des cégétistes qui ne sont pas communistes, ni LFI, ni rien du tout. Ils sont là pour défendre leur bout de gras. Cela seul compte et même pas l’horizon de "transformation sociale" qui pourtant est l’une des "deux tâches" que s’est données la CGT à sa création et par la suite...

      À vous lire , je constate également que l’amertume vous a conduit à rejoindre la cohorte des aigris de tous bords qui pensent avoir trouvé avec JLM un nouveau messie et dans la chapelle LFI une nouvelle Mecque. Je vous laisse donc à vos errements présents.

      Sylvain V Le 6 février à 16:00
    •  
    • Je viens de lire votre réponse et vous ne répondez rien sur l’essenentiel , cet à dire le lien que vous faites entre la CGT et le communisme. Personnellement je ne « côtoie » pas de cégétistes, je suis toujours à la CGT .

      Désolé , mais en lisant votre réponse je continue de penser à ce cretin de raciste encarté. Il était aussi hargneux et véhément que vou l’etes à mon égard et à l’égard des Insoumis.

      A part ça une idée peut être , une proposition autre que des jugements à l’emporte-pièce, pour faire avancer la lutte ?

      Gege Le 6 février à 16:36
    •  
    • GG, votre sectarisme pro FI vous enlèverait-il toute retenue et toute intelligence ou quoi ? Outre que vous ne répondez pas au contenu de ma contribution , vous vous abritez derrière une carte CGT - virtuelle sans doute - pour insulter votre contradicteur. Avouez que c’est minable !
      Comme il n’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre, je rappellerai donc ici que je suis membre de la CGT et du PCF et que cette double appartenance m’autorise à dire que JLM et LFI sont des faux amis des classes populaires et des salariés : le premier , depuis la Grèce, s’est permis de planter un couteau dans le dos des syndicats de lutte au moment où ils s’évertuaient à mobiliser contre les ordonnances Macron qu’il pourfendait pour la galerie ; la seconde nous propose un énième programme social démocrate qui étrangement ne remet pas en cause fondamentalement les logiques économiques et écologiques du capitalisme. "l’avenir en commun" représente les intérêts de ceux qui l’ont construit : une petite bourgeoisie intellectuelle parisienne en colère qui a le culot de vouloir parler au nom du peuple...

      Et alors qu’il n’y a rien de plus pressé que de rassembler et fédérer sur un véritable programme de rupture avec le capitalisme -dont celui de "La France en commun" du PCF est l’ébauche - voilà t-il pas que JLM et ses seconds couteaux n’ont pas de mots assez durs pour refuser toute alliance et tout rassemblement dont ils ne seraient pas les chefs et leur "programme" le seul fondement.

      Un tel comportement avec un tel programme sont à l’opposé de ce qu’il conviendrait d e faire pour contrer la droite et l’extrême droite et surtout ramener les abstentionnistes dans le combat politique.

      Sylvain Le 6 février à 20:25
  •  
  • Personne sylvain ne pense que JLM est un messie et la FI une "nouvelle Mecque"

    JLM est un tribun et un fin politique , avec ses limites, ses défauts et ses avantages. La FI est un mouvement, un outil pour arriver a se structurer ,c’est tout.

    Ce qui est assez " gouteux" c’est de voir, d’entendre et de lire les propos que les vieux cocos tiennent sur JLM et la FI.

    Ces braves gens qui pendant des années ont soutenu et défendu contre parfois toutes les évidences , les " démocraties populaires, la patrie des travailleurs, les paradis ouvriers, les partis frères, la lutte des classes, la dictature du prolétariat " et toutes ces vieilles litanies, ce catéchisme qu ils bégayaient et ânonnaient laborieusement pour la plupart comme des zélotes .

    Des croyants a un dogme , aveugles et hostiles a toutes critiques , défendant les bilans globalement positifs , la fameuse période transitoire qu étais le socialisme qui devait mener vers l’avenir radieux du communisme .

    Cette période transitoire de socialisme réel qui justifiait tout, relisez Koestler et Orwell , et au nom duquel , le GPU, le NKVD, le goulag, la presse et le parti unique était absous et justifié.

    Des gens qui ne supportaient aucunes contradictions , critiques et contestation qui terminaient tout débat par un définitif " vous êtes des anti communistes primaires "

    Bref la liste serait longue des anathèmes que ces démocrates déversaient , si l on en croit ceux qui ont vécus la période du grand et glorieux PCF et d’autres en Europe qui ont tous disparus dans les oubliettes de l histoire.

    Eux seuls a gauche avaient la vision politique "juste" , les autres étaient selon les cas , des gauchistes fils a papa , payés par les flics , des social traitres , uniquement là pour faire la politique de la droite, détruire le PCF ( Mitterrand) .

    Ce même Mitterrand qui leur a donné 4 ministres dans un gouvernement d union de la gauche, ces ministres que le PCF soutenait du bout des lèvres , relisez les livres d histoire ou les travaux des IEP sur le " soutien critique " . Edifiant !.

    Alors qu ils essayaient de persuader tout le monde que la paix étaient menacée par l hégémonisme américain , les fameuses démocraties populaires se sont écroulés d’elles mêmes comme un jeu de majong , un château de carte et ce sont eux qui viennent donner des conseils pour " construire " un renouveau communiste ; risible !

    Et ce sont ces tartuffes ou leur descendant qui traitent Mélenchon de dictateur populiste et la FI de bande de bobos socialo-bourgeois.

    Vous avez pendant des années tendus la sébille auprès du PS ,pour sauver l’appareil et vos élus, vous ferez de même avec la FI le moment venu et la FI , si elle existe encore , vous accordera surement des strapontins , soyez patients ! .

    buenaventura Le 6 février à 20:08
       
    • Buena, votre anticommuniste qui ne le cède en rien ici à celui de G Benoit et vous rend aussi idiot que lui. Que viennent faire "les démocraties populaires" dans l’affaire qui nous occupe ? N’ y a-t-il pas un PCF avec lequel il faut encore compter , que cela vous plaise ou non ? À moins que, quoi que vous en disiez, vous parveniez à vous allier avec ce qu’il reste du PS et de EELV pour les prochaines élections européennes... Après tout, entre sociaux démocrates faillis et en devenir il peut y avoir, comme l’affirme les fins stratèges de LFI, des terrains d’entente. Belle "tambouille" et "tue- l’espoir" en perspective comme dirait JLM !

      André Le 6 février à 21:39
    •  
    • @André. C’est à cause de gens comme vous que je suis anticommuniste. Regardez-vous. Vous supportez mal qu’on vous rappelle vos responsabilités passées, ce qui force votre esprit à un surcroît de bassesse pour les fuir. Alors, déjà rance, vous tombez dans l’aigreur. Et l’égarement, ce qui n’arrange pas l’image de votre intelligence : où avez-vous vu que le PCF est encore un parti avec lequel il faut compter ? Il n’est pratiquement plus rien, 2% des exprimés, battu à chaque élection et surtout dépendant d’autres formations pour sauver ici ou là quelques sièges. Mangeant dans la main que vous aimeriez couper, capable tout juste de faire semblant de la mordre, vous n’avez même plus la maitrise de votre destin.

      Glycère Benoît Le 6 février à 23:40
  •  
  • @André

    Vous manquez pas de culot, vous semblez faire partie du PCF et vous accusez la FI de passer des accords avec ce qu’il reste du P »s ». Sénatoriales 2017 P Laurent tête de liste « Paris en commun « liste commune P »s » , EELV , PCF. Encore une fois c’esr l’hôpital qui se fout de la charité.

    Contrairement à ce que vous affirmez, ce n’est pas la FI qui va devoir compter sur ou avec le PCF , mais l’inverse . S’il ne veut pas disparaître des écrans radar, le PCF va devoir compter sur ou avec la FI, comme cela été le cas pour de nombreux députés communistes en juin , car le P »s » est dans les choux

    Gege Le 7 février à 12:26
       
    • GG, tu es vraiment en plein délire ! Le PCF a depuis longtemps appris qu’il ne fallait pas trop compter sur d’autres que lui pour mener le combat de classes. Ce qui n’exclut pas l a recherche d’alliance et d’union sur des objectifs précis. bref, exactement ce que LFI s’apprête à faire pour les prochaines élections européennes et qu’elle fait déjà avec le groupe parlementaire
      communiste. Où est le problème ?

      André Le 7 février à 13:37
    •  
    • G. Benoît , votre anticommunisme viscéral vous rapproche des fascistes et des nazis qui, dès qu’ils parvinrent au pouvoir "démocratiquement", s’empressèrent d’ interner dans les camps de concentration ou les îles de méditerranée ces communistes sur lesquels vous passez votre temps à cracher, quand ils ne les liquidèrent pas physiquement. Vous et GG ou Carlos , vos comparses, êtes pitoyables.

      André Le 7 février à 13:45
    •  
    • @André

      Decidément votre cas est encore plus grave que je ne le pensais. Le seul « objectif précis » de cette tambouille parisienne, pour P Laurent , c’était de conserver son poste quelque soit les compromissions qu’ils fallait passer . Cet à dire à Paris , pour 1 sénateur PCF élu (PL) , permettre l’élection de 5 sénateurs P »s » et 2 sénateur EELV . Sénateurs P »s » qui ont , entre autres , en relecture , ont voté la loî El Khomeri .

      Vous balancez de fausses informations, la seule alliance évoquée par la FI pour les européennes c’est une liste transnationale avec des partis amis de différents pays européens. Ceux qui participent au plan À et B . C’est vous qui délirez !

      Gege Le 7 février à 14:56
    •  
    • @André. Il n’est pas viscéral et me rapproche des démocrates, que dis-je, j’en suis et avec eux, je défends les idées qui nous réunissent. Je suis autant anticommuniste que je suis antifasciste et antinazi. Pour les mêmes raisons.

      Vous le répéter n’entamerait pas vos convictions. Au demeurant ce n’est pas le but. Le but c’est de vous inviter à vous regarder. Vous vous êtes planté une faucille et un marteau dans la cervelle. Laissez-les y rouiller après tout.

      Que firent les communistes, vos mentors, vos camarades, aux iles Solovki dès 1923 ? Quel traitement infligèrent-ils à ces anticommunistes, ces démocrates sur lesquels vous crachez ? Et même aux simples gens qui n’eurent que le tort d’entrer dans les statistiques de liquidation ? Où sont-ils les héros d’Octobre, les lendemains qui chantent, où est-il le bilan globalement positif ? Qui est viscéral, qui est pitoyable ?

      Glycère Benoît Le 7 février à 15:30
    •  
    • GG, G. BEnoît, Carlos, même combat et même bêtise crasse.

      André Le 7 février à 20:28
  •  
  • André vous le faites expres ou quoi ?

    Que vous soiyez communiste ou pas c’est pas le probleme, on s’en fout ! mais ce que vous pouvez comprendre c’est ceci

    Le PG a sa création, la FI , par la suite se sont constitués afin d’arriver a gouverner donc :

    Non nous ne sommes pas communistes

    Non vous n êtes pas est loin de là au PCF , nous partenaires privilégiés

    Oui nous avons plus d’affinités avec les écolos critiques, les socialistes frondeurs qu’avec vous, même si le chemin est encore long pour trouver des convergences

    Oui nous sommes ouvert a tous et toutes sans demander forcement un parcours politique de "gauche"

    Oui , on s’en tape de la luttes des classes, nous n’empruntons plus vos vieilles lunes et langages obsolètes

    Non nous ne ferons pas avec vous d ’accord de parti de type " programme commun.

    Oui nous considérons le FDG comme mort

    Oui on s’en tape d être classé réformiste et si c’est par le PCF c’est encore mieux.

    c ’est clair comme ca camarade ?

    buenaventura Le 8 février à 10:57
  •  
  • Et Danièle Obono dans tout ce merdier idéologique ? Le mieux est de ne pas répondre à ces provocateurs qui n’existent que par l’attention que nous leur portons !!!

    René-Michel Le 11 février à 10:20
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.