Accueil | Par Pierre Jacquemain | 27 mars 2018

Danielle Simmonet : "Dans la politique d’Anne Hidalgo, il y a du macronisme."

Dans la perspective des municipales à Paris, un sondage installe l’élue de la France Insoumise dans le trio de tête. On fait le point sur la politique municipale et sa (fragile) majorité, sur Emmanuel Macron et le mouvement social. L’oratrice nationale de la France insoumise et élue de Paris, Danielle Simonnet, est l’invitée de La Midinale - qui fête ses un an aujourd’hui.

Vos réactions (4)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 Sur l’assassinat de Mireille Knoll 
« C’est un acte ignoble et monstrueux. »
« On sera très nombreux à participer à la marche blanche de demain. »
« Il faut faire peuple uni. »
« Quand il y a un acte antisémite, ce ne sont pas seulement celles et ceux qui se sentent appartenir à la communauté juive qui se sentent attaqués, c’est l’ensemble des citoyens et citoyennes de la République qui sont meurtris qu’en république, ils puissent avoir un tel acte odieux. »
« Le racisme est une aberration anti-républicaine que nous devons combattre. »

 Sur la politique menée par Emmanuel Macron 
« L’élection présidentielle a complètement bouleversée l’échiquier politique, y compris à Paris. »
« Le mécontentement de la politique de Macron va croissant, y compris sur Paris. »
« Macron n’a pas une base sociale pour mener la politique extrêmement agressive qui vise à casser l’Etat social. »

 Sur le rapport d’Anne Hidalgo avec la politique d’Emmanuel Macron 
« Il y a déjà des macronistes dans la majorité municipale de Paris. »
« Dans la politique d’Anne Hidalgo, il y a du macronisme. »
« Anne Hidalgo est celle qui applique à l’ensemble de la loi Macron sur le travail le dimanche puisqu’elle a mis en place les 12 dimanches ouvrés. »

 Sur la politique d’Anne Hidalgo à Paris 
« Je ne suis pas dans une opposition systématique : je me positionne à chaque fois sur le contenu des sujets. »
« Gratuité des transports, oui. Par contre, si c’est pour mettre en place un péage urbain, c’est-à-dire pénaliser ceux qu’on a exclu de la capitale parce qu’on n’a pas été fichus d’encadrer à la baisse les loyers, hors de question. »

 Sur sa candidature à la Mairie de Paris en 2020 
« Je souhaite proposer ma candidature à la France insoumise avec comme objectif de gagner les élections municipales à Paris. »
« Est-ce qu’on peut laisser des hommes et des femmes mourir dans une ville aussi riche que Paris ? »
« Il faut repenser l’aménagement du territoire pour arrêter de faire des spécialisations : là vous travaillez, là vous vivez. »

 Sur les communistes parisiens 
« Il y a des macronistes dans la majorité municipale et les communistes sont rentrés tranquillement dans le rang. »
« Le groupe communiste, soit par soumission à l’exécutif socialiste de madame Hidalgo, soit parce que la question anti-pub et la critique du consumérisme qu’il y a derrière n’est pas encore mure chez les communistes, on a perdu la bataille [des panneaux publicitaires lumineux] qui était portée par Jacques Boutault, maire EELV du 2e arrondissement. »

Vos réactions (4)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • La campagne que compte mettre en place Danielle Simonnet semble dynamique : l’objectif devrait être d’impliquer l’ensemble des citoyens dans la construction du programme grâce aux méthodes d’éducation populaire... Et que cette dynamique entraîne les autres villes...

    Olivier Le 27 mars à 14:57
       
    • Pour la première fois pour les municipales la France Insoumise présente une liste autonome en Alsace. Une élection se tiendra à Schiltigheim (périphérie de Strasbourg) les 8 et 15 avril prochain. La campagne peut être suivie à partir du site de la France Insoumise ou sur le site de campagne schilick-insoumis.fr

      choucroute Le 27 mars à 15:36
  •  
  • Danielle Simonnet n’a pas répondu à la question posée concernant les 3 mesures qu’elle prendrait si elle était élue Maire de Paris . Sympathisant de la FI j’aurai aimé une réponse . Enfin concernant le plan B , la position de la FI devient de plus en plus une affaire d’équilibriste qui ne mène nulle part et de fait intenable . Je prends pour preuve l’échec des mobilisations sociales sur les ordonnances travail et dernièrement celles concernant la Sncf où seuls les cheminots sont en première ligne et où nous sommes invités par la CGT à attendre le 19 avril pour un autre défilé . Bonjour le rapport de force !!!
    La trajectoire tenue ici est celle de la conduite et de la gestion de l’échec pour paraphraser justement F Lordon !Comment obtenir des transformations dans le cadre de l’UE quand nous sommes incapables de nous UNIR ( voir Mailly et FO, la CFDT )pour faire tomber Macron ?La méthode Coué c’est du périmé ...Pendant ce temps Macron et son gouvernement jubilent comptant sur les égoÏsmes dixit E Philippe ... Combien de retraité(e)s en France ? Faisant partie de cette population comment venir en aide aux cheminots et surtout agir avec eux . N’est-ce pas Guénolé le député de la FI qui a déclaré lors d’un entretien avec A Lancelin que la solution idoine était de bloquer le Pays ?

    jaime Le 27 mars à 17:46
       
    • @jaime Le 27 mars à 17:46

      Petit rectificatif Guénolé n’est pas député de la FI.

      Concernant l’EU , Il faut prendre en compte que F Lordon est un chercheur . Quand il dit que notamment l’Allemagne n’acceptera jamais de changer les traités , il est dans son rôle de chercheur , mais cela reste une hypothèse , même si elle s’appuie sur une forte augmentation . En politique, quand on est en responsabilité , on ne doit pas renoncer à mener un combat , en indiquant qu’il est perdu d’avance. De plus , la négociation au niveau de l’UE dépend surtout et avant tout du courage politique et de la fermeté du gouvernement qui la mènera , c’est de là que peut naître la mobilisation sur cette question. Pour moi la stratégie du plan À et plan B me semble très claire et très cohérente.

      Pour ce qui est de bloquer le pays cela ne se fait pas en appuyant sur un bouton. Il me semble que la proposition d’un grande manif unitaire un week-end est une très bonne idée et c’est notamment ce type d’action qui peut favoriser la mobilisation.

      Gege Le 28 mars à 07:05
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.