Accueil | Par Pierre Jacquemain | 25 avril 2020

DÉBAT. La souveraineté va-t-elle diviser la gauche ?

Le débat à gauche sur la question de la souveraineté est très présent. Il refait surface dans un contexte particulier de crise sanitaire où les questions de dépendance/indépendance, de démondialisation, de démocratie et de protectionnisme se posent à nouveau avec force. De Montebourg à Mélenchon en passant par Maurel, chacun porte une analyse singulière, à gauche, sur le thème de la souveraineté. Même Emmanuel Macron parle aujourd’hui de souveraineté. La question, c’est de quelle souveraineté parle-t-on ?

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Nous avons proposé à Raphaël Glucksmann, député européen (Place publique) et Roger Martelli (historien et directeur de la publication de Regards) d’en débattre autour de cette interrogation : la souveraineté va-t-elle diviser la gauche ? Raphaël Glucksmann a récemment donné une interview à L’Obs dans laquelle il déclare : « Ce qui doit primer, ce n’est pas l’idéal européen, c’est la nécessité d’être souverain ». De son côté, Roger Martelli a publié un article sur regards.fr sur les conséquences du Covid-19 en matière de discours politique, avec notamment la remise en selle de la piste de la démondialisation. Il pense qu’on a raison de mettre la mondialisation sur la sellette, mais s’interroge sur le terme « démondialiser » ainsi que sur le recours politique à la souveraineté nationale et à l’idée de frontière.

 

UN DÉBAT À VOIR...

 

ET À LIRE...

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • C’est sympa comme débat à l’heure où la prochaine pandémie est déjà en germe dans le macronisme... Oui, vous savez, Marine Lepen au pouvoir à la prochaine présidentielle...

    carlos Le 28 avril à 11:15
  •  
  • Bonjour tout le monde
    D’entrée, j’ai un gros problème avec ce débat. Pourquoi Martelli comme Gluckmann oublie un fait primordial. Quand les 2 parlent de souveraineté européenne, pourquoi ils oublient de nous dire que PERSONNE n’a jamais voté pour la composition de la commission européenne !! Qui pourtant prend l’essentiel des décisions ?
    Le fonctionnement de l’UE n’a rien de démocratique. Donc vive la souveraineté populaire !!Vive le référendum de 2005. Et bravo à la FI et aux gilets jaunes qui ne sont pas des brillants intellectuels. Mais eux ils l’ont compris avant que le sujet soit à la "mode"...

    Cyrano78 Le 28 avril à 22:01
  •  
  • Martelli oublie que nous le Peuple avons dit non en 2005 !! Le reste est forfaiture. Le souverainisme populaire, l’annulation des dettes, le financement de la société par la banque centrale(et non par le "marché") sont des axes de combats et de conscientisations des masses populaires.
    L’oppression a évolué avec le libéralisme de Tacher/Reagan, la réponse des masses aussi et Martelli ?

    Cyrano78 Le 28 avril à 22:14
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.