Accueil | Entretien par Pierre Jacquemain | 28 mai 2018

Eliane Assassi : « Les coups sont tellement durs que la colère va s’exprimer d’une manière ou d’une autre »

Au lendemain de la "Marée populaire" et à la veille de l’étude par le sénat de la réforme ferroviaire, la sénatrice communiste de la Seine-Saint-Denis est l’invitée de La Midinale. L’occasion de faire le point sur l’actualité sociale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

Sur la réception par Emmanuel Macron de Mamoudou Gassama
« Ce jeune homme a effectué un acte très héroïque. »
« Cet acte montre que les migrants, les réfugiés, ne sont pas tous des délinquants. »
« C’est la démonstration que le texte asile et immigration doit être retiré. »

Sur la Marée populaire
« Il y a une multitude de colères qui s’exprime dans le pays. »
« J’ai trouvé que c’était une très belle manifestation avec de très bons contenus politiques. »
« Je ne suis pas pour la photo de famille, ça relève du symbolique. »
« Il va y avoir une grande marche sur l’Elysée le 9 juin. »

Sur les formes de la mobilisation
« Une prise de conscience ne se décrète pas, ça se construit. »
« La façon dont ll président de la République et le gouvernement opèrent depuis leur arrivée au pouvoir tend à créer un fatalisme. »
« Les gouvernements d’hier ont inscrit dans les consciences populaires que la lutte ne sert à rien. »

Sur la réponse politique
« Les coups sont tellement durs que la colère va s’exprimer d’une manière ou d’une autre. »
« Il faut donner une perspective à cette colère car ce qui manque c’est l’alternative politique. »
« Il faut que la gauche s’exprime : qu’elle ne soit pas simplement en réaction mais aussi dans la proposition. »

Sur la réforme SNCF qui arrive au Sénat
« La marque de fabrique du groupe communiste c’est d’être le porte voix de ce qui se dit dans le pays. »
« Nous ne sommes jamais dans des postures même si nous sommes contre cette réforme ferroviaire. »
« Il y a d’autres solutions que celles qui sont inscrites dans ce texte. »
« Cette réforme conduit à la privatisation. »
« Nous avons déposé cent amendements. »
« Le groupe d’opposition à la politique d’Emmanuel Macron, c’est le groupe communiste. »

Sur le PCF
« L’enjeu c’est de redonner de la force à l’idée communiste, à ce qui doit faire du commun. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.