Accueil | Entretien par Pierre Jacquemain | 8 octobre 2018

Elsa Faucillon : « Je redoute un repli identitaire du PCF »

Lendemain de vote chez les communistes où la direction sortante a été battue par la motion du député André Chassaigne. Pierre Laurent peut-il rester à la tête d’une organisation divisée ? Où va le Parti communiste français ? La députée Elsa Faucillon était l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions (13)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur les résultats du vote sur les motions du Parti communiste français 
« On peut constater qu’il y a toujours un peu moins de militants. »
« Le vote est net donc il faut l’acter et le respecter. »
« C’est un désaveu pour la direction sortante pour ses tergiversations, ses impasses, le flou voire l’absence stratégique depuis quelques années. »
« Il y a un côté rassurant au Manifeste [pour un communisme du XXIè siècle, le texte défendu par André Chassaigne]. »
« Il reste des ambiguïtés très importantes dans le texte [défendu par André Chassaigne] qui sont à peu près identiques à celles du texte proposé par Pierre Laurent. »

 Sur le secrétaire national du PCF Pierre Laurent 
« Je suis certaine que Pierre [Laurent] va s’exprimer dans les prochains jours. »
« Celles et ceux qui ont signé le Manifeste veulent proposer quelqu’un d’autre. »
« Il serait très compliqué pour Pierre Laurent, vu le désaveu, de rester. »

 Sur l’avenir du PCF 
« On a eu des candidats à la présidentielle et ça n’a pas empêcher que l’on constate notre affaiblissement. »
« On a toujours été plus fort et plus audible dans le cadre du rassemblement : Front de Gauche, 2005… »
« Il faut trouver la démarche unitaire qui permette de construire l’élan que nous avons construit au fur et à mesure. »
« Il n’y a pas d’autre voie que de construire la démarche unitaire pas à pas. »
« Par tous les moyens, je poursuivrai ma démarche unitaire entre des partis politiques mais pas seulement, avec les communistes, les anciens communistes, les insoumis, les anti-libéraux, les intellos… Ca, ce serait utile au peuple ! »

 Sur le rapport du PCF avec la France insoumise 
« Les communistes se sentent méprisés et humiliés [par certains des propos de Jean-Luc Mélenchon à leur égard]. »
« Il y a eu une coupure entre l’organisation France insoumise et le Parti communiste français : il n’y a plus de dialogue. »
« Aujourd’hui, notre combat pour les signataires du texte que nous présentions, ce n’est pas simplement de rabibocher le PCF et FI. »

 Sur la séquence qui s’ouvre jusqu’au Congrès du PCF fin novembre 
« J’ai entendu le doute sur la possibilité que la démarche unitaire soit possible. »
« Mon combat, c’est comment on fait vivre une idée communiste de manière moderne, populaire et ouverte. »
« Aller chercher la négociation [avec Pierre Laurent], ce serait aller à l’inverse de ce qui s’est exprimé. »

 Sur son rapport au PCF 
« Aujourd’hui, [quitter le Parti], ce n’est pas ma question. »
« L’idée communiste doit permettre de dépasser le capitalisme et elle aura de l’avenir à condition qu’elle ait des signifiants, des repères de son temps, qu’elle s’adapte à la situation et qu’elle parle de manière positive à la société. »
« Je me bats pour un front commun. Et je souhaite que le Parti communiste et d’autres fassent partie de ce front commun. »

 Sur le « Manifeste », la motion 3, défendu par André Chassaigne et qui a obtenu le plus de suffrages lors du vote de la semaine dernière 
« Dans le flou stratégique [du texte présenté par André Chassaigne], il n’y a rien sur une stratégie de fond. »
« Il faut une gauche diverse, qui soit capable de se parler y compris sur les questions d’immigration. Et pas comme une attaque mais pour construire ensemble. »
« Il y a une idée dans le texte [défendu par André Chassaigne], même si je pense qu’elle n’est pas partagée par tous ceux qui ont voté pour lui, c’est le repli identitaire c’est-à-dire en affirmation de ce qu’il défend et pas en recherche de créer avec d’autres. »

 Sur la mobilisation sociale du mardi 9 octobre 
« Je serai à la manifestation de demain [mardi 9 octobre]. »
« Cela fait longtemps que les responsables politiques donnent des leçons au monde associatif et syndical en expliquant que c’est parce qu’il est divisé que la mobilisation ne prend pas. »

Vos réactions (13)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Quid de la tête de liste Ian Brossat aux européennes ? Du mépris pour les communistes de la part de la Fi ? C’est oublier qu’il y a des milliers de communistes au sein de la FI et ils ne sont pas méprisés. C’est du pipeau cette affaire. Ceux qui ont quitté le PCF (j’en suis) ne risquent pas de revenir dans un parti qui se marginalise. Le vrai combat communiste il est aujourd’hui dans le programme l’Avenir en commun. Elsa, ils te fatigueront comme ils ont fatigué les dizaines de milliers de membres qui sont parti sur la pointe des pieds ou en faisant du bruit.
    Moins

    Francis Le 8 octobre à 13:22
       
    • Vous savez Francis beaucoup de camarades se réclament communistes alors qu’ils ne sont pas adhérents du Parti mais sont militants d’autres mouvements, et il n’y a pas qu’à la FI . Mais Il me semblait que la double appartenance FI et PCF était possible … J’ai sans doute mal compris. Pour moi l’attitude de la direction de la FI, psycho- rigide est une des causes du score de la motion défendue par André Chassaigne . La conception du rassemblement de la FI est très étriquée mais c’est en quelque sorte son adn . Il est dommage que la FI n’ait pas su envoyer, fort de sa position dominante à gauche , les signes de rassemblement … Grosse responsabilité pour la suite .. Comment comprendre par exemple le refus de la FI de mener des actions communes avec le PC à la base. Pour moi qui suis communiste , non encarté, mais fidèle au PC, je souhaite, peut être angéliquement, que la transition se fasse sans drame dans le respect des opinions et des personnes et que le PCF retrouve sa place dans la société française.

      GERMAIN Le 8 octobre à 19:02
  •  
  • Mme Faucillon je vous fait un copier, coller, du commentaire que j’ai envoyé suite au dernier article de R Martelli :

    « 2017 : la décision ion du 37ème congrès d’engager une candidate ou un candidat communiste dans la perspective de la présidentielle sidentielle n’est pas respectée .Le champ est ouvert à Melenchon . Mal- gré la forte demande d’autonomie des communistes exprimée très majoritairement en conférence nationale, le PCF s’aligne derrière un candidat au discours de plus en plus populiste et agressif, voire nationaliste, qui préconise des solutions économique social-démocrates . Et tout cela au prix d’un gachis inouï de moyens financiers et militants ! »

    Voila , entre autre , ce qu’on peut lire dans la Motion défendu par À Chassaigne . La messe est dite , l’excommunication est prononcée , c’est le retour d’un nouveau sectarisme . On cible les personnes pour ne pas aborder les questions de fond . Comme vous l’écrivez justement Mr Martelli « la détestation de Jean-Luc Mélenchon dans une part non négligeable du corps militant communiste » arrive en tête. On dit merci qui ... ? On peut ne pas être d’accord sur tout avec la FI et JLM , on peut ne pas apprécier la personnalité de JLM , mais il faut être responsable et élevé le débat, il faut raison garder , or visiblement chez certains communistes ce n’est pas le cas.

    Comment expliquer qu’a l’Assemblee Nationale les députés FI et les communistes mènent pour l’essentiel, les mêmes combats ?
    Comment expliquer que les militants FI et certains militants communistes se retrouvent sur le terrain dans les luttes ?

    Je laisse de côté les attaques qui concernent directement la « personne » JLM . qui sont infamantes, c’est du même tonneau que le coup du « grand père juif » de I Brossat . Mais je doute très fortement qu’agir de la sorte , parler de « gâchis financier et militant » à propos de la présidentielle et du score de près de 20% de la FI et de JLM , et de l’ immense espoir que cela à fait naître ; je doute très fortement que ceux qui soutiennent cette Motion soient en train de se rapprocher des salariés, des citoyens en général, comme ils prétendent le faire. C’est tout le contraire qui va arriver.

    Le problème avec certains communistes c’est que, l’amour qu’ils portent à leur parti surpasse tout le reste . Je me souviens qu’en 81 certains militants communistes me disaient qu’ils voteraient Giscard pour empêcher Mitterrand de gagner . Il ne suffit pas de prononcer ou d’écrire cent fois le mot « révolutionnaire » pour le devenir automatiquement.

    Si c’est ça la gauche , on comprend mieux la montée de l’abstention.
    Gege Le 8 octobre à 11:40

    Alors question qui méprise qui ?
    A Chassaigne tenait ce type de propos bien avant le premier tour de la présidentielle . Je fais parti de ceux qui vote FI et j’apprécie beaucoup l’élue et la militante communiste que vous êtes , mais je crains fort que tout ceci n’es pas grand chose à voir avec " l’idée communiste"

    Gege Le 8 octobre à 14:30
       
    • Visiblement l’amour que vous portez à la FI est grand aussi. Je ne sais pas si le mot mépris est bien adapté. Je pense que la plupart des militants de la FI pense que le PC fait parti de l’ancien monde et qu’il n’a plus à exister , que l’avenir c’est la FI avec l’aec qui permettrait de regrouper en son sein toutes les bonnes volontés. A part cela on peut à l’infini dire qu’on est méprisé même dire qu’on est encore plus méprisé que ceux qui pensent à tort être méprisé . ( entre parenthèse la personnalisation outrancière de la vie politique, ce n’est pas le fait des communistes, et qu’on puisse parler de Mélenchon c’est quand même le premier représentant, le chef adulé par certains , de la FI cela fait parti de constitution de FI ) Je peux aisément si vous le souhaitez vous donner une liste de mots assassins qui n’émanent pas du PCF.
      Je pense que le PCF a un rôle à jouer, il a une histoire , une culture, des militants, des élus . Des militants qui ne sont assez désespérés pour tirer un trait sur l’existence de leur parti. Je suis d’accord avec vous il faut des actions communes à la base , mais la direction de la FI ne le souhaite pas. Je les comprends, pourquoi donner une légitimité à un parti censé être de l’ancien monde et voué à la mort. J’espère , comme vous sans doute que les choses évolueront dans le bon sens. En attendant j’irai manifester demain , peut être vous y rencontrerai –je…

      Germain Le 8 octobre à 20:03
    •  
    • @germain

      « Je pense que la plupart des militants de la FI pense que le PC fait parti de l’ancien monde et qu’il n’a plus à exister ... »

      Citez moi un seul texte , un seul discours, une seule prise de parole de responsables de la FI, qui démontre que ce que dites est vrai . Vous ne trouverez pas parce ce que vous dites est faux.

      La seule chose que dit la FI c’est qu’aujourdhui les partis , tous les partis et pas seulement le PCF, sont en crises . Ils ont généré une telle bureaucratie , de lutte pour les places , de luttes pour la survie du parti lui-même, qu’ils se sont éloignés de leurs objectifs de départ. On peut en faire le constat tous les jours et ce qui se passe pour la préparation du congrès du PCF est très révélateur. La FI précise que peut-être dans le futur la forme de parti connaîtra un renouveau , actuellement ce n’est pas le cas.

      Encore une fois les gens qui s’expriment ici , ne représente qu’eux même, certains sont des trolls , il ne faut pas phantasmer à partir des crétineries qu’ils débitent.

      Arretez avec cette histoire de « chef adulé » , ça commence à devenir lassant et ridicule, surtout qu’en la matière le PCF est mal placé pour donner des leçons. Vous ne me connaissez même pas , mais je puis vous assurer que je ne suis pas plus con que vous. JLM est certes le leader de la FI, comme apparessent des leaders syndicaux dans les entreprises en lutte, mais que vous le vouliez ou non , la FI existe bel et bien . Je peux comprendre que ça ne vous fasse pas plaisir, mais va falloir vous y faire , c’est comme ça pour un moment encore.

      Gege Le 9 octobre à 10:49
  •  
  • Bonjour,

    Je suis un ancien du Pc.

    Plusieurs réflexions toujours en cours depuis les années 80 qui n’ont toujours pas trouvé réponses :

     Où en est la capitalisme ? Oui, il est entrain de bouziller la planète...mais, lui, en tant que système, est-il à bout de souffle ? Non, je ne crois pas , la supériorité du capitalisme sur le communisme, c’est d’avoir su, toujours, trouver les moyens (politiques, intellectuels et financiers) à sa survivance.

     Le communisme (en France et dans le monde) a-t-il su se renouveler en tant que système économique ? Non : lire les parties économiques des textes des congrès de Pc depuis les années 80-90. Très floues...

     En France, le communisme s’est-il mis à la portée des gens comme système tangible, viable, convaincable, réalisable, crédible ces 30 dernières années ? Non...

    Pourquoi des tas de gens d’autres organisations politiques, associations, mouvements sociaux, avec qui nous arrivons à discuter, à militer et qui disent être d’accord avec cette ’’visée’’ de l’avenir de l’Humanité se différencient-ils des communistes sur cette caractéristique, cette définition, ce concept qu’est le mot’’communisme’’.

     C’est qu’il y a un truc avec le ’’communisme’’.

     A mon humble avis, il faudrait, et il faut, savoir évoluer, changer, tourner une page avec un concept qui a eu son heure de gloire, qui a vu l’Histoire avancer avec lui, sans lui, sous son nez et qui se poursuit sans lui...

     A mon humble avis, les très belles idées restent, évoluent, changent, se muent ...

     Le Pc est né, a vécu, a eu une belle vie, une très belle vie, n’a pas su ou pu convaincre assez de monde dans son histoire du XXè siècle et est en train de mourir de sa belle mort.

    Marc
    Montrouge (92)

    Marc Le 8 octobre à 14:34
  •  
  • La place d’Elsa,est occupée de façon intéressante,bravo !
    Qu’elle continue au PCF,puisque nous la soutenons,avec une base commune certes portée par Chassaigne,mais où les idées d’Elsa ont toute leur place.
    N’est pas le PCF qui veut...Seule la haine,autodestructrice ,du PCF,n’a pas sa place au PCF.
    Les tenants de cette tendance ont quitté le PCF en 2010.
    A ma connaissance,les haineux ne sont plus au PCF.

    Maurice Le 8 octobre à 17:49
  •  
  • Signataire de la proposition "Pour un Printemps du communisme", je suis aussi "critique" envers les "directions" des divers "appels"...pourtant je signe encore un appel du genre "Printemps", car le débat il va avoir lieu dans le PCF, il sera "extraordinaire", si "Le Manifeste" , qui effleure le sujet "rassembler", est retravaillé dans un esprit unitaire et positif, vu que le germe du "printemps "y cohabite avec son contraire "identitaire", et de ce point de vue le débat reste entier...Heureusement Chassaigne a fait preuve d’ouverture quand il a salué le potentiel d’innovation communiste qu’il y avait "malgré tout " dans la ZAD de NDDL...le "manifeste" dit : "Rassembler pour une issue à la crise"...il évoque "les contradictions entre "la logique du capital" & "les besoins de développement humain"...Il néglige un peu le FAIT NOUVEAU : il y a aussi contradiction entre "Planète vivante et capital" : du coups il sous-estime l’élargissement du "Rassemblement nécessaire" : contre ce Capital, le renfort vient de l’urgence vitale planétaire, la "classe ouvrière ne doit donc pas se replier contre un "front commun" ! Vivement un "Manifeste révolutionné" !

    Alain Guillou 44 Le 9 octobre à 17:01
  •  
  • @ Gégé
    Enfin , Gégé, je suis assez observateur des réseaux sociaux pour vous dire que le rapport qu’entretient JLM avec certains de ses supporters est quand même particulier ... Vous avez raison de faire référence à la période stalinienne du PC, vous parlez sans doute de Thorez, mais je n’ irai pas jusque là pour Mélenchon …
    JLM est plus que populaire , c’est une vedette et ses prestations sont des spectacles . Parce que la vie politique aujourd’hui est faite ainsi, parce que sa personne est ainsi faite. Je vois également sur facebook comment certains de mes amis de la FI , l’encensent. Mais c’est un homme de très grand talent, grand tribun, grand érudit et il a su capitaliser sur son nom le besoin de radicalité que le PCF n’a pas su capter.
    Demandez plutôt à Coquerel qui a refusé d’apparaître sur une photo avec le conseiller communiste du coin en prétextant qu’il ne voulait pas apparaître avec « un représentant de l’ancien monde »… Et j’ai quand même eu quelques discussions avec des militants de la FI et c’est exactement leur opinion. Comment comprendre le refus de la FI de mener des actions à la base avec les communistes ?
    Je n’ai aucun problème avec l’existence de la FI . C’est devenu un acteur majeur de la vie politique . C’est un fait. Vous avez raison, la FI s’est inscrite pour longtemps dans le paysage. C’est la première force à gauche ce qui lui donne certaines responsabilités...

    Germain Le 10 octobre à 10:07
  •  
  • « Je pense que la plupart des militants de la FI pense que le PC fait parti de l’ancien monde et qu’il n’a plus à exister ... »
    Le PCF ne fait rien pour qu’on pense autrement en continuant à s’atteler au corbillard PS pour sauver quelques plaçons d’élus locaux. Il est incapable de se projeter à plus long terme en procédant aux ruptures nécessaires.

    Duroux Le 12 octobre à 17:22
       
    • Je vous remercie d’agréer mon observation.
      Je constate qu’une partie du corbillard PS a choisi de suivre le char triomphant de JLM. La cuisine politicienne continue . Il est plus facile de s’allier, pour la FI, à des socialistes repentis , qu’à des communistes qui ont combattu dans la rue ou dans l’hémicycle le capital .

      Germain Le 14 octobre à 18:36
    •  
    • Je n’agrée rien du tout. Et contrairement aux communistes qui n’hésitent pas à s’allier y compris avec des socialistes de droite pour sauver quelques plaçous d’élus locaux (une politique à court terme), je sais faire le distinguo entre les membres du parti prétendument socialiste qui se sont situés clairement dans l’opposition à la politique d’Hollande et ceux qui ont soutenu Hollande, Valls, El Khomri, Le Foll, Le Roux, Le Guen et autres renégats.
      Si vous n’avez pas encore compris (à moins que votre esprit de boutique vous aveugle) que c’est le PCF, par son attitude ambivalente vis à vis du PS, qui a fait exploser le Front de gauche, c’est regrettable.

      Duroux Le 14 octobre à 20:09
  •  
  • @ duroux
    je ne suis pas membre du PC . Votre choix est absolument clair. Vos amis socialistes sont beaucoup plus fréquentables que les communistes. JLM a enfin retrouvé sa famille. ( je voudrais bien avoir la liste des postes municipaux qu’occupent les amis de Monsieur Maurel et où et avec qui ) Tout ceci est une vaste plaisanterie . Ces arguments à la noix ne tiennent pas. JLM est méthodique , de plus je pense que l’esprit de vengeance n’est pas absent de son comportement , il veut tout et en passant plumer la volaille communiste ( ou ce qu’il en reste).

    Germain Le 14 octobre à 23:10
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.