Accueil | Par Pierre Jacquemain | 2 octobre 2018

Elsa Lefort (comité Salah Hamouri) : « Israël veut vider Jérusalem de sa population arabe »

L’avocat franco-palestinien, incarcéré depuis un an dans les geôles israéliennes - sans raison formelle -, a été libéré dimanche dernier. Mais de quelle liberté dispose-t-il réellement ? Son épouse, Elsa Lefort, porte-parole du comité de soutien à Salah Hamouri, est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur la sortie de prison 
" Comme il était en détention administrative, il y a toujours une incertitude. On ne sait jamais si la fin de peine sera effective. "
" Dès qu’il est sorti de la prison, les renseignements israéliens l’ont cueilli alors que son frère et ses amis l’attendaient. Les retrouvailles n’ont pas pu avoir lieu à ce moment-là. "
" Les renseignements l’ont amené à Jérusalem dans un centre d’interrogatoire. C’est toujours un peu stressant parce que il y a souvent des palestiniens qui sortent de prison qui sont arrêtés à nouveau et remis en prison. "

 Sur sa liberté retrouvée 
"Il n’est pas vraiment libre."
"Il lui est interdit de prendre part à des événements politiques pendant 30 jours et à fêter sa libération."
"L’occupation s’attèle à restreindre la joie. On ne peux pas s’imaginer que quelqu’un qui vient de passer 13 mois en détention ne va pas être heureux."
"Il n’est pas libre non plus pour le moment de sortir de Palestine. Moi, je ne peux pas aller là-bas puisque je suis interdite de territoire israélien depuis 2016."
"Il a besoin avant de sortir de Palestine d’obtenir un visa. Il n’a pas de passeport ni israélien ni palestinien. Le seul passeport qu’il a, est français. En principe l’obtention se fait dans un délai de deux semaines mais cela reste au bon vouloir des autorités."

 Sur la réparation 
"La détention administrative en Israël touche aujourd’hui plus de 450 détenus."
"La vraie raison de son incarcération, c’est un acharnement depuis près de dix ans."
"Depuis 2011, il a été harcelé. Il a été empêché d’étudier librement et de construire une famille. Ensuite, ils ont fini par l’arrêter et par le détenir."
"Le but de tout ça est de contraindre Salah à quitter la Palestine."
"Cela s’inscrit dans la politique d’Israël qui vise à vider Jérusalem de sa population arabe."

 Sur le manque de soutien des autorités françaises 
"Cela fait plusieurs semaines qu’on alerte les autorités françaises sur le fait qu’une fois libre Salah ne serait pas vraiment libre."
"La diplomatie française a plutôt brillé par son absence."
"J’avais obtenu un accord de principe de l’Élysée. Je pensais que c’était un message fort envoyé à la fois aux autorités israéliennes mais aussi à Salah. Cela voulait dire que la France a à cœur de défendre tous les citoyens français, y compris s’ils s’appellent Salah et y compris s’ils sont incarcérés par Israël. Mais à la mi-aout le rendez-vous a été annulé sans explication."
"Il faut au moins qu’ils défendent notre droit à vivre où l’on veut."
"Mais Israël exerce des pressions énormes sur les conjoints étrangers de palestiniens."

 Sur la poursuite du combat 
"Quand Salah a été arrêté un codétenu a dit qu’on allait enfin parler de la Palestine en France."
"Il y des chose qui paraissent étranges en France. Il faut comprendre qu’il n’y a pas de charges retenus contre Salah."
"Actuellement Israël incarcère des gens pour leurs idées. Moi quand j’ai été expulsée, on a dit que j’étais un danger pour l’État d’Israël."

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Solidarité avec nos camarades en lutte du Front populaire de libération de la Palestine.

    La meilleure manière de défendre Salah Hamouri en France, c’est encore de rappeler le fondamentaux de la pensée du FPLP et du Baasisme. Il s’agit simplement de combiner le Nationalisme révolutionnaire à la Française ("Jacobinisme") avec le Communisme Bureaucratique à la soviétique ("Stalinisme"), le tout appuyé sur le modèle de la République Antique et son parfum de paganisme.

    Le Baassisme est la solution au problème de l’Islamisme.

    monKheymrad Le 3 octobre à 15:38
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.