Accueil | Entretien par Pierre Jacquemain | 18 septembre 2018

Ian Brossat : « Nous n’avons pas renoncé à rassembler au-delà du PCF pour les européennes »

Bruno Julliard, premier adjoint à la Maire de Paris a claqué la porte en dénonçant la méthode Hidalgo. Mais qu’est-ce donc que cette méthode Hidalgo ? Au lendemain de la Fête de l’Humanité, qui a battu les records d’affluence, Ian Brossat, chef de file des communistes aux européennes, était l’invité de #LaMidinale.

Vos réactions (12)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur la démission de Bruno Julliard, 1er adjoint à la Maire de Paris 
« Souvent, on cache derrière des enjeux de méthode des enjeux de fond. »
« Il y avait des désaccords de fond entre Bruno Julliard et la majorité municipale. »
« [Bruno Julliard] était favorable, singulièrement depuis 2017, à une alliance avec Macron. »
« Bruno Julliard s’est opposé à la gratuité des transports en commun pour les personnes âgées en faveur de laquelle les communistes plaidaient. »
« Il n’y a pas de composante macroniste dans la majorité municipale. »

 Sur la police municipale 
« Rien n’a été aujourd’hui décidé ni en matière de police municipale, ni en matière d’armement de la police municipale. »
« Moi, en tant que communiste, je suis contre la police municipale et contre son armement. »

 Sur sa candidature aux élections européennes 
« Je suis candidat aux élections européennes non pas parce que j’aurais un désaccord avec la majorité municipale mais parce que j’ai souhaité me lancer dans cette aventure et que les communistes me l’ont proposé. »
« Je démissionnerai dès lors que je serai élu au Parlement européen. »
« Je suis chef de file des communistes parce que nous n’avons pas renoncé à rassembler au-delà du Parti communiste. »
« L’Europe doit se faire avec de nouveaux traités, c’est-à-dire en rupture avec les traités actuels qui nous conduisent dans le mur et qui sèment partout la précarité et l’austérité. »
« Il faut changer les traités et les communistes se battront pour ça comme ils l’ont toujours fait. »

 Sur le succès de la Fête de l’Humanité 
« Si je devais me mettre en colère à chaque fois que les médias ne parlent pas de nous [les communistes], je serai souvent rouge de colère. »
« J’ai vu des sympathisants à la fois très heureux que les communistes engagent leur campagne (…) mais dans le mêmes temps, ils sont préoccupés par l’état de division et de dispersion de la gauche. »

 Sur ses oppositions avec la France insoumise, notamment sur la question migratoire 
« Je n’ai pas envie de passer la campagne à jouer au jeu des sept différences. »
« Je ne souhaite pas rentrer dans un match avec la France insoumise sur la question [des réfugiés]. »
« [La question migratoire] sera de fait une grande question des élections européennes. »
« On ne peut pas répondre simplement par le traitement des causes. »
« Prenons la question du réchauffement climatique : elle nous impose de prendre des mesures mais qui ne produiront leurs effets que dans longtemps. Nous allons donc, dans les années qui viennent, être confrontés à des milliers de réfugiés climatiques qui vont chercher asile chez nous. Il va donc falloir trouver le moyen de les accueillir. »
« Nous avons partout une montée de l’extrême droite et des idées racistes en Europe, il faut donc que la gauche soit exemplaire sur le sujet [des réfugiés]. »
« Je ne cherche pas à utiliser la question [migratoire] pour mettre en scène des polémiques politiciennes. »

 Sur son combat contre AirBnb 
« Entre une entreprise multinationale qui a une valorisation boursière de 26 milliards et une ville comme Paris, le rapport de force est hyper défavorable. Mais quand on se bat, on y arrive. »
« Il n’y a que des démissions politiques sur les questions [comme le glyphosate]. »
« Bruxelles, c’est 40 lobbyistes pour un parlementaire : c’est une assemblée parallèle qui dirige tout. »

Vos réactions (12)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • comme si le rassemblement de la gauche était le sujet -_-

    la droite a 70% d’intention de vote pour les européennes.
    la gauche représente moins de 30% des électeurs français. Les rassembler est aussi impossible qu’inutile.
    jamais les traîtres hamonistes ne voteront FI, tant qu’aux EELV restant ils votent uniquement pour se donner une bonne conscience.

    Il nous faut un parti vraiment à gauche capable d’aller récupérer tous les prolos partis au FN. Ce parti, c’est la France Insoumise. Encore faut-il qu’elle puisse durcir son discours sur l’immigration sans se faire traiter de facho par les sociaux traitres.

    keyou Le 18 septembre à 17:51
  •  
  • Comme faux cul on fait pas mieux , comment faire confiance à tel individu qui dit :
    « Je ne cherche pas à utiliser la question [migratoire] pour mettre en scène des polémiques politiciennes. »

    Apres avoir tweeter à propos des Insoumis :
    "En 1939, mon grand-père juif a fui la Pologne pour échapper à
    l’antisémitisme. Heureusement pour lui, il est tombé sur des gens qui lui ont ouvert la porte, et non sur des doctes qui auraient disserté sur les 7 plaies d’Égypte avant de lui tendre la main".
    Plus malhonnête tu meures !

    Gege Le 19 septembre à 08:07
       
    • Il y a des approches différentes – voire une ligne de fracture – à gauche et dans la gauche dite radicale sur la question migratoire. Le tweet de Ian Brossat répondait à un tweet d’un député de la FI. De là en faire un casus belli, et boycotter la fête de l’huma cela paraît disportionner avec le fait lui-même. Il y a là une dramatisation de l’évènement qui m’échappe. Jean-Luc Mélenchon peut rencontrer “le plus grand xénophobe de France” à Marseille mais venir débattre, lui ou les siens , dans le cadre d’une grande fête populaire, avec des communistes, cela semble imposible. Cela n’a pas été le choix de François Ruffin qui a participé à un débat, auquel j’ai assisté, de bonne tenue, où à plusieurs reprises il s’est fait très applaudir…

      A.Germain Le 19 septembre à 20:27
    •  
    • Je démontre que IB a déjà fait ce qu’il dit ne pas vouloir faire, et vous me parlez de la rencontre Macron et JLM à Marseille. Je ne vois pas le rapport. Les grands médias ce sont jetés sur cette histoire en utilisant un procédé malhonnête, JLM répondait à une question qui est systématiquement coupé.

      Dire que les Insoumis auraient préféré palabrer au lieu d’aider des juifs persécutés par des nazis , je pèse mes mots , c’est tout simplement dégueulasse . Cela s’appelle atteindre « le point Godwin ». Contrairement à ce que vous affirmez la FI n’a pas appelé à boycotter la fête de l’Huma . Chaque Insoumis étaient libre de s’y rendre ou pas . Je suis certain que de très nombreux Insoumis étaient présents.

      Certains dirigeants du PCF inventent des points de discorde qui n’existent pas pour justifier leur attitude vis à vis de la FI et de JLM. Heureusement les députés communistes ne sont pas sur cette ligne . S Peu a déclaré qu’il était en accord avec la position de la FI sur la question migratoire et qu’il regrettait la nomination de IB à la tête d’une liste communiste sans qu’il y est de discussions au préalable.

      IB et B Julliard quittent le navire , car ils sentent bien , vue l’état du P »s » , que le bateau À Hidalgo à de grandes chances de sombrer. Dans ce cas plus de boulot, en étant tête de liste, c’est job de député européen assuré, pas mal !

      Gege Le 22 septembre à 10:13
    •  
    • Ma réponse s’adresse à @ À Germain

      Gege Le 22 septembre à 10:14
  •  
  • 1- Brossat, ce n’est pas celui qui appelait la majorité du conseil de Paris à rester unie pour contrer la droite qui veut prendre la mairie et la France Insoumise " qui veut faire perdre la gauche" ?
    2- La fête de l’Huma est devenue un festival de musique ou on fait un peu de politique.

    choucroute Le 20 septembre à 10:06
       
    • Ne confondez vous pas FI et Parti de Gauche ? Ian Brossat, bien que ma préférence était de voir au premier tour des dernières municipales soit une liste communiste, soit une liste avec le parti de gauche , fait du bon travail à Paris ,il défend et promeut le logement social, combat airbnb, est à l’initiative de centres d’hébergement pour les réfugiés (notamment dans le 16ème arrondissement). De plus il a la réputation d’être un bosseur et de bien connaître ses dossiers.

      La fête de l’huma est une grande fête populaire, une programmation musicale qui attire beaucoup de jeunes, des débats , des expos etc et beaucoup de chaleur…humaine . Mais il est vrai que la politique y a perdu l’espace qu’elle avait autrefois. Mais cela correspond aussi à un recul de l’engagement politique . Mais il y avait encore beaucoup de débats, je vous rassure, prenez peut-être le temps de consulter le programme …. Seriez vous partial ?

      Germain Le 21 septembre à 09:17
  •  
  • @ Germain
    Non je ne confond pas. Brossat n’envisage pas autre chose que reconduire la majorité actuelle et considère que la FI est un adversaire.
    Extrait d’un article de Libération du 27 Mai 2018.

    L’adjoint au maire PCF Ian Brossat a déjà sa petite idée en tête. Il dit à Libération : « Depuis 2014 on travaille bien ensemble, notamment sur les questions de logement. Nous devons, toutes les composantes de la majorité, faire des efforts, commencer à discuter pour faire en sorte que l’aventure continue. » Il met en garde les siens : « L’élection sera serrée entre la République en marche qui souhaite prendre la ville et la France insoumise qui veut faire perdre la gauche… La majorité doit garder ça à l’esprit. »

    choucroute Le 21 septembre à 20:26
       
    • Merci de ces précisions.
      D’ abord il y a une différence entre « entre » et le « contre » que vous employez. Je ne redis pas ce que j’ai déjà énoncé. Le choix de Ian Brossat a été de participer à une coalition de gauche pour appliquer un programme négocié .Les communistes parisiens à la majorité, ont approuvé cette démarche. Le parti de gauche a fait un autre choix. Hidalgo aujourd’hui est très attaqué à droite et par la FI . Je ne suis pas un anti- socialiste primaire, je remarque que même JLM a été retrouver ses amis socialistes….

      GERMAIN Le 22 septembre à 18:52
  •  
  • @ gégé
    Sur le « boycott de FI », vous avez eu raison de rectifier, désolé pour ce raccourci. Je voudrais simplement revenir sur 2 ou 3 points.
    Le choix de la FI a été de médiatiser cette affaire. Car enfin s’il fallait s’offusquer à chaque fois de réponse à l’emporte –pièce, de débats entre amis politiques du même bord ce serait une bouderie continuelle. Je n’ai pas vu dans ce tweet l’attaque que vous y voyez . C’est un mauvais procès .Pour autant ce débat sur la question migratoire n’est pas imaginaire, il traverse la FI. Pour preuve ce premier commentaire en haut de page : « Il nous faut un parti vraiment à gauche capable d’aller récupérer tous les prolos partis au FN. Ce parti, c’est la France Insoumise. Encore faut-il qu’elle puisse durcir son discours sur l’immigration sans se faire traiter de facho par les sociaux traitres ».
    Vous me donnez l’exemple des députés , vous avez raison, mais pourquoi FI refuse, dans les quartiers de mener des actions communes ?

    Quand à l’avenir de Bruno Julliard, je dois dire que ce n’est pas mon souci. L’avenir du PCF et de I Brossat, plutôt. Je crois que vous fantasmez, il n’est pas du tout sûr, mais pas du tout, qu’il soit élu au parlement européen. D’autre part il y a des citoyens qui ont le sens de l’engagement public, du bien commun, je pense que c’est ce qui domine chez lui. Il y a des gens passionnés par la politique qui en font leur vie, cela ne me gêne pas. Quand au plan de carrière supposé de I Brossat, je pense notamment à une tribune de madame Tricot qui développait cette même idée, permettez moi de m’abstenir de citer des noms afin d’éviter toute polémique.

    Germain Le 22 septembre à 20:51
       
    • En premier lieu, il est nécessaire de sortir d’une certaine confusion. En effet , les personnes qui s’expriment ici , le font en leur propre nom , à commencer par moi . Elles ne disposent d’aucun mandat provenant d’un parti ou d’un mouvement politique , elles ne sont donc pas nécessairement représentatives des partis où mouvement auquel elles « disent » appartenir. De plus ces personnes s’expriment cachées derrière leur clavier dans le plus parfait anonymat . Il faut donc rester très prudent dans l’interprétation et les conclusions que l’ont fait à partir de leur propos. La personne dont vous m’avez copié collé les propos , me laisse supposer qu’il s’agit plus d’un troll proche du FN , que d’un Insoumis. Ce qu’il dit est à l’opposé de ce que dit la FI à savoir :
      1- lutter contre les causes (guerres , misère économique, changement climatique)
      2- Acceuillir dignement les réfugiés qui arrivent et pas les mettre dans des camps, les régulariser . Ceci de façon concerté avec les autres pays de l’UE .
      3- Création d’un statut de réfugié.
      Je soupçonne certains trolls d’utiliser plusieurs pseudos pour nous infliger leur propos xénophobes . Les questionnements qui traversent la FI sont les mêmes que ceux qui traversent les autres partis ou mouvements politiques . Chacun est libre d’apprécier ou pas les réponses que la FI apporte aux problèmes de notre pays et du monde . Mais pour ce faire il est indispensable de lire son programme et ces propositions. Et non pas faire, comme le fait systématiquement Mme Tricot prétendre qu’elle est dans l’analyse, alors q’elle est dans le commentaire, avec psychologisation et personnalisation outrancière de la vie politique, le tout accompagné d’ une bonne dose de sous entendus et de soupçons sans de réels arguments autres que des suppositions, qu’il l’oblige à utiliser le « si » sans aucune modération et qui se garde bien de nous dire d’où elle parle. Car si elle sembles bien connaître le contenu des « bagages »de JLM qui ne s’en cache pas , elles ne nous dit rien du contenu de ses bagages à elle.
      Pour en finir avec la question des réfugiés , les responsables de la FI ont très clairement dit que la question migratoire ne serait pas centrale dans sa campagne pour les Européennes .
      Concernant le buzz orchestré autour de la deuxième rencontre de la journée entre EM et JLM , EM avait déjà rencontré JLM au cours d’une réunion qu’il avait organisé avec les élus de la région. Ce non événement est pour moi sans intérêt , mais puisque vous insistez j’y reviens . Je crois comme beaucoup de commentateurs , que c’est le service de communication d’EM qui a organisé cette rencontre fortuite qui ne doit rien au hasard, avec moult micros et caméras , afin de le piéger, de le mettre en porte à faux avec une réponse qu’il avait fait à une question précise que l’on cache volontairement. Le tout en sachant que par respect de la fonction, il serait obliger de se montrer civile
      Encore une fois il il s’agit pour moi d’un non événement, par conséquent je n’y reviendrai pas .
      Vous dites que je phantasme sur les chances d’etre élu de IB . Je pense qu’il n’a beaucoup d’autres alternatives vue la situation électorale du PCF, mais si vous l’écoutez il est persuadé qu’il sera élu. Rien est fait , attendons le fameux congrès. Pour l’immense majorité de ceux qui ont lu le tweet de IB , ils y ont lu la même chose que moi, peut-être ne parlons nous pas la même langue.

      Gege Le 24 septembre à 11:03
  •  
  • @gege
    Je vous remercie d’avoir pris le temps de donner votre point de vue et ainsi de nourrir le débat.
    D’abord oui, personne n’est sûr des identités qui se cachent derrière les pseudos. Peut être que cette personne réagira à nos propos mais je doute qu’elle apprécie vos accusations si elles s’avèrent infondées.
    C’est vous qui parliez de plan de carrière concernant Ian Brossat – cela n’a plus l’air de vous préoccuper - il peut déclarer qu’il sera élu - je le vois mal dire le contraire, ce ne serait pas très mobilisateur- mais faudrait-il au moins que la liste du PCF fasse un score qui rende la chose possible…( en tous cas il aura au moins ma voix)
    Vous sous-estimez l’importance des symboles, qui façonnent la vie politique. La rencontre Macron – Mélenchon est de ceux là .Il s’est fait piégé peut être.. mais il était particulièrement maladroit de traiter le président de plus grand xénophobe et de se rétracter ensuite, JLM se laisse souvent griser par sa propre faconde , il lui arrive parfois de ne plus toucher terre..(cela dit je reconnais ses qualités de pédagogue et de tribun hors-pair)
    Ian Brossat a raison de dire qu’il ne faut pas lâcher prise sur la question migratoire dans un contexte de montée de l’extrême droite en Europe . Il faut favoriser le débat d’autant qu’il est aussi vieux que la gauche et l’immigration existent. Je regrette, d’ailleurs, que la députée FI ait annulé sa participation au « téléphone sonne » de France Inter avec Ian Brossat .
    J’ai bien lu les propositions 1,2,3. On ne peut qu’être d’accord sur la proposition mise en n° 1 : agir pour la résolution des conflits, sur les causes de la misère (c’est ce que disent en substance, en gros, tous les programmes politiques) mais en attendant ?
    Je vous renvoie aux interrogations des autres forces de gauche sur la question. Je ne vais pas reprendre des arguments déjà évoqués.

    Concernant le tweet de I Brossat, je regrette que les militants de la FI se soient sentis blessés par des mots forts certes mais qui ne mettaient pas en cause l’attachement des militants de FI à l’accueil des réfugiés. Je ne l’ai pas compris ainsi .Faut il prendre des gants à ce point quant on échange des points de vue, j’ai vu bien pire….
    Pour tout vous dire je pense que JLM porte une responsabilité politique dans cette situation de désunion et de crispation à gauche. Il avait cependant une formidable carte à jouer : ( c’étaient lui et la FI les grands vainqueurs à gauche des dernières élections) celle de réconciliateur, de rassembleur mais ce chemin n’a pas été choisi..

    A.Germain Le 24 septembre à 20:26
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.