Accueil | Entretien par Pablo Vivien-Pillaud | 2 juin 2021

Roxane Lundy : « Il y a des territoires où la gauche est éradiquée par faute du quinquennat Hollande »

Dans l’Oise, toute la gauche était réunie derrière Roxane Lundy, candidate à la législative partielle. Les 12% des suffrages qui se sont exprimés sur sa candidature n’ont pas suffi pour franchir le second tour qui verra s’affronter l’héritier Dassault face au Rassemblement national. Elle est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

 

ET À LIRE...

 Sur le résultat de la gauche et les écologistes dans l’Oise  
« C’était une élection particulière dans le contexte et les modalités d’organisation. On a appris il y a un mois que cette élection se tiendrait. »
« Je suis déçue de ne pas avoir réussi à qualifier la gauche et les écologistes dans ce territoire où Marine Le Pen était arrivée en tête de l’élection présidentielle. »
« En 2017, la gauche et les écologiques avaient enregistré un score assez bas. »
« On est dans un territoire où on a besoin de remettre de la République et des services publics. C’est le principal enjeu. »
« Là où la puissance publique a reculé, c’est la puissance privée qui a pris le dessus. La famille Dassault a permis de compenser. »

 Sur les villages de l’Oise et le vote RN 
« Je suis très fière de notre score à Beauvais et c’est un motif de confiance. »
« Il y a eu un effondrement de la République en marche qui n’atteint même pas les 5%. »
« Il y aussi un effondrement de la confiance dans la politique. »

 Sur la gauche dans les Hauts-de-France 
« Il y a des territoires où la gauche est éradiquée. »
« Le temps politique va beaucoup plus vite dans les grandes villes et les moyennes villes. »
« Dans certaines communes, on me parle encore du quinquennat de François Hollande. Ça n’est pas soldé et ça n’est pas derrière nous. Le quinquennat d’Hollande est encore d’actualité. »
« Il y a encore une grande défiance vis-à-vis de la gauche et de l’écologie. »
« Le discours et la stratégie d’En Marche, en tapant sur les écologistes, fonctionnent. »
« Les écologistes sont une force repoussoir et c’est un problème. Ça doit nous interroger. Il faut créer une vraie écologie populaire. »
« Il y a une droitisation des débats politiques avec l’extrême droite qui arrive à imposer ses termes dans le débat : ensauvagement, islamogauchisme. »
« L’union de la gauche et des écologistes n’est pas la solution à tout mais c’est le préalable. »

 Sur l’union de la gauche et des écologistes 
« Il faut assumer et poser sur la table les questions de nos divergences. »
« Il y a des personnalités locales de gauche qui préfèrent s’abstenir plutôt que d’aller voter contre la droite ou l’extrême droite : ce n’est pas à la hauteur du moment. »
« Certains électeurs m’ont expliqué qu’il ne pouvait pas voter si la liste était soutenue par Jean-Luc Mélenchon ou par le Parti socialiste. »
« En ce moment, on subit l’agenda fixé par l’extrême droite, la droite et le gouvernement. »

 Sur 2022 
« Sans l’union de la gauche et des écologistes, nous ne serons pas en mesure de mobiliser ceux qui attendent une alternative. »
« Des personnes qui m’expliquent qu’elles sont totalement opposées à Emmanuel Macron et à sa politique anti-sociale et qui, sur le fond, sont totalement d’accord avec nous, c’est problématique qu’elles ne votent pas pour nous parce que l’on n’est plus vu comme un débouché crédible. »
« L’écologie politique peut être à même de rassembler largement. D’ailleurs, dans les Hauts-de-France, ce n’est pas anodin si c’est autour de Karima Delli que s’est faite l’union. »

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • « Il y a des territoires où la gauche est éradiquée par faute du quinquennat Hollande »
    mais ma chère votre mentor monsieur Hamon a pris toute sa part dans ce quinquennat.
    et vous nous proposez de recommencer.
    « En ce moment, on subit l’agenda fixé par l’extrême droite, la droite et le gouvernement. » dites vous
    Mais parce que vous êtes incapables de proposer autre chose qu’une alliance politicienne.
    vous êtes des libéraux avec des mots de "gôche"

    dan93 Le 2 juin à 18:00
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.