Accueil | Par Pierre Jacquemain | 26 octobre 2017

Isabelle Attard : "Nicolas Hulot n’est pas du tout à sa place au gouvernement."

C’est une atypique. Elle ne fait pas de la politique comme les autres. Elle s’impose différemment. Avec le franc parler qu’on lui connait, Isabelle Attard, ex-députée EELV, était notre invitée dans La Midinale pour un petit tour d’actualité écolo-social.

Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (3)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Evidemment qu’il faut se battre pour la conquête du pouvoir car on ne combat pas le macro système capitalisme globalisé par des microsystèmes localisés.

    choucroute Le 26 octobre à 20:29
  •  
  • Question à Martelli pour son interview de demain.
    Peut-on réfléchir à ce qu’implique au stade actuel du capitalisme absolu la mise en application de la thèse de K. Marx « L’émancipation des travailleurs sera l’œuvre des travailleurs eux-mêmes » Quand la France Insoumise parle de contre société elle pense essentiellement à la capacité du peuple à s’auto-organiser pour faire revivre la solidarité et la lutte la ou elles n’existent plus. Il existe dans notre société des poches de pauvreté qui de facto excluent un grand nombre de nos concitoyens du combat pour l’émancipation. La mise en mouvement de ces exclus pour qu’ils auto-organisent les services utiles à tous est la condition sine qua non de leur retour dans la combat collectif. C’est une chose de dénoncer la désertification de vastes zones , s’en est une autre d’organiser les services solidaires indispensables à la vie voir à la survie dans ces zones. Pas faire à la place de, aider à faire par soi-même, ensemble. Utopie. Mais n’en faut-il pas pour faire vivre l’espoir d’un monde meilleur ? Et puis quoi, les ZAD ne sont-elles pas des contre sociétés ? Nuit debout n’aurait été qu’un doux moment de folie collective ? Il serait désolant que ceux-la même qui s’extasiaient sur ce mouvement auto-organisé s’interrogent, se gaussent ou ignorent la proposition de la France Insoumise. Le Média sera t’il autre chose que le média de la France Insoumise ? A eux de faire en sorte qu’il ne le soit pas car cela signifierait son échec et l’échec de tout le mouvement qui porte l’émancipation au cœur.

    choucroute Le 26 octobre à 20:35
  •  
  • Il a été dit et répété que LeMédia sera une télé dite de gauche, intelligente, différente...et sans publicité ! Pensez à participer à son financement car les euros ne tombent pas comme la pluie, comme sur les télé propagandes des 9 capitalistes qui se sont approprié tous les moyens d’info-propagande.

    christian Le 1er novembre à 18:25
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.