Accueil | Par Pablo Pillaud-Vivien | 16 mai 2018

Isabelle Avran : « Ce qui se passe au Proche-Orient actuellement, ce sont des crimes de guerre »

Suite à l’escalade de violence au Proche-Orient avec la mort, depuis lundi de soixante Palestiniens, quelles réponses la communauté internationale pourrait-elle apporter ? Et concrètement, quelle stratégie pour la société civile palestinienne ? Réponses dans la Midinale avec Isabelle Avran, journaliste spécialiste du Proche-Orient.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 Sur le déménagement de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem 
« La provocation de Trump n’a fait que jeter de l’huile sur le feu mais le feu était déjà là. »
« La colonisation a franchi un pas de manière absolument décomplexée avec l’arrivée de Trump au pouvoir aux Etats-Unis. »

 Sur la nakba palestinienne 
« La nakba (l’expulsion des Palestinien de leurs terres) a commencé avant la création de l’Etat d’Israël. »
« Au delà du négationisme de [l’histoire palestinienne], la nakba se poursuit aujourd’hui. »
« Il y a eu une dépossession des Palestiniens de leurs villages, de leurs terres, de leurs maisons mais aussi d’un nom, d’une histoire, d’une existence même. »
« Il y a une colonisation éhontée et intensifiée depuis plusieurs dizaines d’années. »

 Sur la politique menée par Israël vis-à-vis des Palestiniens 
« Il y a un processus de répression de toute forme de résistance, à commencer par la résistance non-violente. »
« Depuis 10 ans, le blocus a pris une forme absolue et totale. »
« L’Etat israélien est la plus grande puissance militaire du Proche-Orient et la seule à détenir l’arme atomique. »

 Sur les conditions de la résistance des Palestiniens 
« 2/3 de la population [gazaouie] est composée de réfugiés et de descendants de réfugiés. »
« La population [gazaouie] vit avec à peine quelques heures d’électricité par jour de manière totalement aléatoire. »

 Sur ce qui se passe actuellement en Palestine 
« Ce qui se passe au Proche-Orient actuellement, ce sont des crimes de guerre. »
« Les manifestants se font tirer dessus comme des lapins par des snipers israéliens. »
« Israël envoie des bataillons blindés contre une population civile. »

 Sur l’unité de la population palestinienne 
« La société palestinienne est, par nécessité et depuis de nombreuses années, très politisée. »
« Il y a une volonté unitaire de la population palestinienne. »
« L’objectif des Palestiniens est clair : c’est la justice et le droit international. »
« Plusieurs centaines d’enfants sont emprisonnés [en Israël]. »

 Sur les réponses de la communauté internationale 
« La communauté internationale n’est pas unie. »
« Les sociétés civiles sont mobilisées dans le monde. »
« Trump a mis le feu au poudre en violant le droit international à Jérusalem. »
« Il y a une menace d’explosion qui dépasse largement la région. »

 Sur les réponses à apporter à l’actuel escalade de la violence au Proche-Orient 
« Il faut une protection internationale de la population civile palestinienne. »
« La France doit demander une enquête indépendante aux Nations Unies. »
« La France n’a pas convoqué l’ambassadrice israélienne ni rappelé son ambassadeur en Israël, contrairement à d’autres pays. »
« L’impunité, c’est ce qui permet à Israël de continuer. Sans impunité, les dirigeants israéliens ne pourraient pas continuer. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.