Accueil | Par Pierre Jacquemain | 20 novembre 2017

Isabelle Avran : "Le Liban est un terrain de jeux et de guerres pour les pays environnants qui cherchent des hégémonies régionales."

Pourquoi Saad Hariri, premier ministre du Liban, a-t-il évoqué sa démission depuis l’Arabie Saoudite ? Quels intérêts la France défend-elle en l’accueillant ? Une guerre en Iran peut-elle éclater ? Pour #LaMidinale, Isabelle Avran, journaliste, spécialiste du Moyen-Orient, nous aide à décrypter les enjeux.

Vos réactions (4)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 Sur le rôle de l’Arabie Saoudite au Moyen-Orient

« Pour l’Arabie Saoudite, il y a une volonté de marginaliser l’Iran. »

« L’Arabie Saoudite veut mener une guerre contre le Hezbollah qui permettrait d’affaiblir l’Iran et d’engager Israël dans une guerre contre le Hezbollah qui permettrait une intervention contre l’Iran. »

« On sait très bien qu’Hariri est un pion aux mains de l’Arabie Saoudite et qu’en même temps, il a aussi des enjeux personnels. »

« L’Arabie Saoudite ne veut pas mener la guerre contre l’Iran, elle voudrait le faire par l’intermédiaire d’Israël. »

 

 Sur le rôle de la France au Moyen-Orient

« La France vend un peu plus de 50% de ses armes dans cette région [Moyen-Orient] et son premier client, c’est l’Arabie Saoudite. »

« La politique de la France vis-à-vis de l’Iran, c’est à la fois de maintenir l’accord sur le nucléaire tel qu’il a été obtenu après des années de négociations et qu’aussi bien les Etats-Unis, que l’Arabie Saoudite, qu’Israël veulent faire sauter, et en même temps de donner des gages aux alliés de l’Arabie Saoudite pour empêcher l’Iran de développer des armes balistiques. »

« A propos des enjeux de la diplomatie française au Moyen-Orient, on est très loin du droit des peuples, qu’il s’agisse du peuple yéménite, qu’il s’agisse du peuple iranien, qu’il s’agisse du peuple palestinien, qu’il s’agisse y compris du peuple saoudien. »

 

Sur Israël 

« L’armée israélienne n’a quasiment gagné aucune guerre depuis de nombreuses années. »

« L’armée israélienne est essentiellement une force de police et de répression en territoires occupés et singulièrement contre les enfants et la résistance populaire. »

« Aucune mesure n’a jamais été prise pour obliger les dirigeants israéliens à mettre un terme à la colonisation. »

« Une négociation en tête-à-tête entre un peuple oppressé, opprimé, occupé, expulsé, et une grande puissance militaire qui agit en toute impunité, ne conduit à rien. »

« Ce que peut faire la France : sortir du tête-à-tête, revenir à une conférence internationale fondée sur le droit avec un calendrier et la promesse d’une reconnaissance par la France de l’Etat palestinien. »

 

Sur le Hezbollah

« Le Hezbollah est une force structurée et organisée dans un Etat complètement désorganisé et déliquescent. »

« Compte du fait que c’est l’Arabie Saoudite qui a tenté de jouer le pion Hariri, même le Hezbolla en a appelé à un retour de Hariri. »

 

Sur la Libye

« Emmanuel Macron a envisagé très sérieusement en Libye, de créer des hotspots pour l’immigration. Je crois que c’est très très grave. Les hotspots, ce sont des lieux de tri et de sélection pour les migrants demandant le refuge en Europe. »

Vos réactions (4)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Un grand merci à Regards qui ne verse pas dans les explications schématiques et fait au contraire le pari de l’intelligence.

    Françoise Feugas Le 20 novembre à 15:24
  •  
  • « Choukran wa Oudran... »
    « Choukran lillah, wa oudran anna na fi loubnan haarabnaa israil » « Merci à Dieu et pardon car ici au Liban nous avons combattu Israël ». Ainsi a commenté le Président de l’Assemblée Nationale libanaise -Nabih Berri- les travaux et conclusions de la dernière réunion de la dite ligue arabe au Caire, à la demande de l’Arabie Saoudite.
    Ce ramassis d’états de non-droit et de têtes couronnées coupeurs de mains et de têtes montre ces muscles ou plutôt les armes livrées par les Etats terroristes, Etats-Unis, Israël, France..., afin de déstabiliser une région riche en pétrole... et dont ils ont peur de perdre le contrôle après les échecs et la fin proche de leurs mercenaires, Daech et Cie en Syrie, Irak...
    Ce ramassis, d’états soumis, montre sa « détermination » contre l’Iran qu’il menace d’une guerre qui arrangerait bien les affaires d’Israël et des marchands d’armes...et ose qualifier le Hezbollah de « terroriste ».
    Ce ramassis se démasque en sacrifiant par la même occasion la Palestine... Il veut obliger Abbas à accepter de se livrer pieds et mains liés aux sionistes et cautionner d’idée que la Palestine devient une sous entité phagocytée par la créature monstrueuse, Israël.
    C’est la « paix » des maîtres offerte à leurs esclaves !
    Ce ramassis a déjà dit OUI au projet américano-sioniste et manœuvre pour affaiblir l’axe de résistance afin de le faire avaler aux peuples qui n’ont pas dit leur dernier mot.
    Qui pourrait se sentir représenté par les collabos de cette clique arabe ?
    Comment ne pas être du côté de l’axe de résistance aux projets impérialo-sionistes ?
    Peut-on considérer l’Iran comme un Etat ennemi alors qu’il est notamment du côté des populations du Yémen qui résistent à la barbarie conduite par l’Arabie et la coalition des ASSASSINS civilisés ?
    Que peut-on reprocher au Hezbollah qui est un Mouvement de résistance au même titre que l’a été la théologie de la libération dans les pays d’Amérique Latine ?
    Ce qui se trame aujourd’hui dans cette région -et pas seulement- est une offensive des dominants contre l’idée même de résistance...
    Peut-on poursuivre ces querelles de chapelles au sein du mouvement progressiste face à ce qui se trame sous nos yeux ?

    En calligraphie arabe : Palestine
    HB

    benzekri Le 20 novembre à 15:42
  •  
  • Bonjour
    Trés bonne intervention, claire , qui demanderais plus d’explication, et éclaircissement sur la Syrie, l’Irak et le rôle de Fabuis en Syrie particulièrement.

    bob Le 21 novembre à 12:11
  •  
  • Merci pour cet exposé brillant et malheureusement beaucoup trop court.

    René-Michel Le 21 novembre à 19:11
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.