Accueil | Entretien par Pablo Pillaud-Vivien | 21 décembre 2018

Jacques Merienne : « L’Eglise n’impose pas des normes morales à la conscience des individus »

A la veille des fêtes de fin d’année, la parole, une fois n’est pas coutume dans La Midinale de Regards, à Jacques Merienne, vicaire de la paroisse de Sainte-Eustache à Paris.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur les gilets jaunes 
« C’est un malaise profond dans la société qui arrive à s’exprimer parce que ça fait des années que la question qui se pose. »
« La manière de faire me semble sans issue mais j’aime beaucoup la révolution. »
« J’aime bien les gens qui mettent le bordel, je suis un ancien combattant de Mai 68. »

 Sur les mesures annoncées par Emmanuel Macron 
« Je trouve [les annonces de Macron] un petit peu administratives. »
« La réponse par la fraternité est essentielle et c’est l’un des trois fleurons des devises de la République. »
« C’est la tradition de l’Eglise de prendre en charge les frères qui sont dans le besoin, le désarroi, la douleur. La charité, c’est un mot grec qui veut dire amour. »
« [Les mesures du gouvernement] ne sont absolument pas suffisantes. »
« Ce qu’il faut, c’est donner des droits. Or les droits de ces gens-là ne sont pas respectés et c’est ce qui justifie leur révolte. »
« Même si l’Eglise a une place dans la politique en France, nous ne sommes pas des animateurs politiques. »
« Les gens ne viennent pas dans les paroisses pour se faire endoctriner. »

 Sur le référendum d’initiative citoyenne 
« Le RIC sera un échec s’il ne sert qu’à détruire et défaire ce qui a déjà été élaboré. »
« Ce référendum, c’est pour ouvrir l’avenir, pour avoir des idées. S’il s’agit simplement de revenir en arrière, les conservateurs suffisent. »

 Sur la PMA 
« L’Eglise se positionne dans le débat : elle ne veut pas prendre une position d’autorité mais éveiller les consciences. »
« L’Eglise n’impose pas des normes morales à la conscience des individus. »
« Si on rouvre le débat [sur le mariage pour tous], ça sera encore pire, l’homophobie a augmenté dans notre pays. »
« Qui suis-je pour décider ? Je ne peux pas me mettre à la place des gens pour décider de leur vie. »
« Fonder des familles qui sont un peu déstabilisées parce que, dans la société, elles ne trouvent pas leur place, c’est quand même un problème. Ces familles-là sont-elles susceptibles d’accueillir des enfants ? Moi je pense que oui. »
« L’Eglise est très diverse : ça va de l’extrême gauche à l’extrême droite. »
« Aucune opinion particulière n’engage la totalité des croyants. »

 Sur les crimes pédophiles 
« L’Eglise doit faire son examen de conscience : est-ce qu’elle a trop dissimulé ? Est-ce qu’elle a refusé d’entendre ceux qui étaient victimes ? »
« En France, ça n’est pas l’Eglise qui est le pire, c’est l’Education nationale et les mouvements sportifs. »
« On reproche à l’Eglise d’être à la traine alors que, selon moi, elle est la plus honnête, elle dit les choses. »
« L’Eglise est en train de faire son aggiornamento. »
« Quand on voit les prédécesseurs [du Pape François], ils en disaient dix fois moins. »

 Sur la polémique des crèches dans les mairies 
« Si la crèche est dans les mairies, ce n’est pas parce que c’est religieux, c’est parce que c’est folklorique. »
« La référence chrétienne est la référence de notre pays. Même si on n’est plus croyant, on a une culture d’origine chrétienne. »
« Le jour où on me dira que quelqu’un s’est converti parce qu’il a vu une crèche, peut-être que la question se posera. Pour l’instant, ce n’est pas comme ça que ça se passe. »
« Tous les éléments culturels un peu marquants sont toujours récupérés par toutes les idéologies qui essayent de se mettre en avant. »

 Sur l’Islam 
« La culture musulmane fait partie de la culture française. »
« Il ne faut pas tourner les pages de l’histoire trop vite. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.