Accueil | Entretien par Pablo Pillaud-Vivien | 13 février 2020

Jean-Louis Rocca : « La Chine fait un effort de transparence vis-à-vis du monde mais aussi vis-à-vis de sa population »

Face à coronavirus, comment la Chine s’organise-t-elle ? Comment les autorités tentent de contrôler la diffusion des informations à l’intérieur et à l’extérieur du pays ? Qu’en pensent les Chinois ? Jean-Louis Rocca, sociologue, professeur à Sciences Po, chercheur au CERI spécialiste de la Chine, est l’invité de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

 

À ÉCOUTER...

>> sur Spotify
>> sur Apple

 

ET À LIRE...

 Sur la confiance accordée aux autorités chinoises 
« On voit bien que même dans les pays les plus démocratiques du monde - on l’a vu avec ce qui s’est passé à Rouen [à Lubrizol] - les gouvernants ont tendance à minimiser les problèmes et à ne pas faire preuve d’une totale transparence. »
« En Chine, on peut s’imaginer que les autorités - face à une épidémie d’une telle ampleur - ont manqué de transparence et essayé de sous évaluer le phénomène. »
« Ça n’est pas pour des raisons strictement politiques pour cacher à la population ou au monde ce qu’il se passe en Chine, c’est pour des raisons économiques. »
« Le Parti communiste reste la seule force politique en Chine et en échange il doit assurer la croissance économique et une croissance régulière du niveau de vie. Donc l’économie est centrale : on doit continuer à avoir 5, 6, 7% au minimum pour satisfaire la population. »
« On voit les conséquences de cette lutte contre l’épidémie : l’économie chinoise est perturbée. Les échanges économiques sont limités. Les gens circulent moins, achètent moins, sortent moins. »
« Il y a un manque de transparence [de la part des autorités chinoises] mais qui commence à s’effriter largement. »
« Quand on compare avec l’épidémie du SRAS, la Chine a fait des progrès. On cachait beaucoup plus de choses en 2003. On voit bien qu’aujourd’hui la Chine fait un effort de transparence vis-à-vis des organisations internationales mais aussi vis-à-vis de la population. »
« Les réseaux sociaux sont au centre de la vie sociale en Chine. »
« La Chine continue de faire preuve d’ouverture. »
« On donne souvent l’image d’un gouvernement chinois extrêmement monolithique, qui n’utilise que la répression pour rester au pouvoir. En réalité, c’est beaucoup plus compliqué. Les autorités chinoises, locales comme nationales, ont compris que les réseaux sociaux sont un fantastiques moyens de contrôle de la population. »

 Sur la population chinoise 
« D’un côté, les chinois soutiennent les mesures [prises par le gouvernement] et semblent efficaces (…) et d’un autre côté, certains sont mécontents parce qu’ils voient leurs entreprises péricliter. »
« Certaines villes comme Shanghai appliquent le principe de précaution de manière assez rigide : on ne retourne pas travailler, on ouvre pas les écoles et les universités. »
« Les gens sont partagés parce que d’un côté ils trouvent que les mesures sont efficaces et justifiées et d’un autre côté, ils en subissent les conséquences. »
« La population chinoise a un désir très fort d’être mieux informée. La liberté d’expression, la liberté d’alerter - y compris les autorités - est une revendication fondamentale dans la population. »
« Il y a une quantité énorme de conflits sociaux en Chine (…). Les chinois contestent beaucoup. Dans les campagnes - avec les agriculteurs qui se mobilisent contre la vente des terres, dans les villes - des nouveaux propriétaires d’appartement qui se sentent exploités par les industries immobilières. »
« De nombreux chinois se rendent compte qu’ils ont les mêmes revendications, les mêmes problèmes - on retrouve ça parmi les migrants qui vont travailler dans les usines sur les cotes chinoises - et ils sont rassemblés dans des grands ensembles immobiliers, dans des usines, autour des villages et n’hésitent pas à s’organiser congres les autorités locales. »
« Le Chinois conteste. Le Chinois n’hésite plus depuis une vingtaine d’année à se mobiliser. Et les autorités locales reconnaissent, jusqu’à un certain point, la légitimité de ces revendications tant qu’on entre pas dans le domaine politique - ce qui est le cas du coronavirus. »
« Pour la plupart des gens, l’idée n’est pas de remettre en cause le système politique grâce à l’accroissement des possibilités d’expression et de contestation et de critique sociale mais au contraire l’objectif est de renforcer le gouvernement dans sa capacité à gérer la société. »
« Toutes les études que j’ai pu faire - et celles de mes collègues en attestent aussi - ont montré qu’il y a un soutien très fort de la population chinoise au parti. La direction globale des réforme est la bonne. Le contrat social est respecté. »
« Quand on parle en termes d’autoritarisme, le meilleur autoritarisme - du point de vue du Parti communiste chinois - serait peut-être de laisser un peu plus de liberté d’expression pour au contraire permettre aux autorités locales et nationales d’avoir plus d’autorité. »

 Sur les alternatives possibles en Chine 
« Le problème fondamental, politique, de la Chine aujourd’hui, c’est le manque d’alternative. »
« Quand j’interviewe les intellectuels, les gens de la rue, ce qui me frappe c’est qu’ils critiquent le parti mais ils ne voient pas d’autres possibilités. »
« Si on compare la Chine avec l’Inde qui est à peu près équivalent on voit bien que l’Inde est un grand pays démocratique mais d’une part il n’échappe pas à l’autoritarisme mais sur le plan des réussites économiques et sociales, la Chine est beaucoup plus avancée. »
« La grande question des Chinois c’est : est-ce que des élections apporteraient quelques choses de supplémentaires à ce grand objectif du développement continue de la Chine et de l’amélioration de la vie en Chine. Si on pouvait leur garantir, les Chinois signeraient. Mais de leur point de vue, il n’y a aucune garantie. »
« Les Chinois ont des aspirations démocratiques. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.