Accueil | Entretien par Pablo Pillaud-Vivien | 14 septembre 2020

Jérôme Gleizes : « Le choc des cultures entre les écologistes et les sociaux-démocrates n’est pas nouveau »

Alors que les écologistes bousculent nos modes de pensée, ils sont critiqués de toute part. Quelle place dans la gauche ? Jérôme Gleizes, conseiller de Paris EELV, co-auteur du Manifeste du Temps des Communs (éditions Arcane 17), est l’invité de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

ET À LIRE...

 Sur les propositions des écologistes  
« La politique d’aujourd’hui n’est que dans le buzz et la communication sans essayer de comprendre la cohérence des mesures proposées. »
« On dit que le Tour de France est une ode au vélo mais c’est avant tout la caravane publicitaire avec les centaines de véhicules qui sont derrières. »
« On préfère faire du buzz plutôt que de regarder l’ensemble de ce qui a été dit. »
« Le Tour de France est beaucoup moins populaire qu’autrefois. C’est une course où les gens sont avant tout dopés et on en parle plus. »
« Les écologistes ont toujours été ceux qui ont critiqué le progrès. Le progrès n’est pas une fin en soi. »
« La 5G, ça n’est pas le progrès. C’est la technologie, c’est le capitalisme. »
« Ce que nous dénonçons et qui rend la 5G totalement inopérant d’un point de vue écologiste, c’est la quantité d’énergie qu’il faut pour utiliser la 5G. »
« Si on veut être cohérent avec les enjeux climatiques, on ne peut pas utiliser la 5G. »
« Il y a plein d’éléments qui sont aujourd’hui contre la 5G et qui ne sont pas liées uniquement aux raisons écologiques : la question géopolitique en fait partie. »

 Sur EELV et la majorité municipale parisienne  
« Si Anne Hidalgo a des soucis, c’est pas avec Alice Cofin et Raphaëlle Rémy-Leleu, c’est avec l’ensemble du groupe écologiste qui avait protesté contre la nomination de Christophe Girard. »
« Christophe Girard a menti sur ses relations avec Matzneff. »
« Le choc des cultures, entre les écologistes et les socio-démocrates, n’est pas nouveau. »
« Les socialistes parisiens n’ont pas reconnu encore totalement leur erreur [sur l’affaire Girard]. »
« Plusieurs élu-es ont été sanctionnés. On a retiré des postes à certains élu-es : Fatoumata Kone, notre présidente de groupe, s’est vue retirer son poste à la SEM de la Tour Eiffel. C’est dégueulasse. Il y a eu des représailles anormales. »
« Il est toujours possible que les écologistes lâchent la majorité [municipale parisienne]. »
« Les socialistes n’ont pas su gérer le problème en interne. »

 Sur le Manifeste du Temps des Communs (Editions Arcane17) 
« Un manifeste s’inclut dans une temporalité particulière. Des personnes d’origines différentes se sont retrouvées pour écrire une synthèse et dire ce qu’il faudrait faire aujourd’hui. »
« On propose ce Manifeste du Temps des Communs que l’on met sur la table pour discuter. Il faut passer maintenant à la phase programme. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.