Accueil | Entretien par Pablo Vivien-Pillaud, Pierre Jacquemain | 8 juin 2021

Joséphine Delpeyrat : « On nous fait remonter, un peu partout sur le territoire, des agressions racistes quotidiennes »

Enthoven qui préfère Le Pen à Mélenchon. Banalisation de l’extrême droite. Hausse des agressions à caractères racistes. Zemmour bientôt candidat en 2022. Appels au meurtre du youtubeur Papacito. Quand est-ce que ça s’arrête ? Joséphine Delpeyrat, cofondatrice de l’Observatoire national de l’extrême droite, est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

 

...ET A LIRE

 Sur les propos de Raphaël Enthoven 
« La digue avec Raphaël Enthoven est depuis longtemps rompue, déjà en tant que féministe. Ça fait bien longtemps que je sens le danger chez lui. »
« La banalisation de l’extrême droite a inversé le sentiment de danger qui se retrouve à gauche. »
« Enthoven entend surtout protéger son petit statut de grand bourgeois. » 
« Avec les déclarations du ministre Cédric O, contrairement à des personnalités comme Valérie Pécresse qui sont capables de déclarer publiquement que le vrai danger ce sont les islamogauchistes et écolos, on voit bien que certains sont encore capables de bon sens. Malheureusement Cédric O n’est pas le plus représentatif de ce gouvernement. »

 Sur les accusations de complotisme à l’endroit de Mélenchon  
« L’union des gauches à du mal à se serrer les coudes et à venir en soutien à Jean-Luc Mélenchon. »
« Ce qu’il s’est passé hier avec l’appel au meurtre du youtubeur a permis à la plupart de la gauche de recouvrer ses esprits. »

 Sur l’appel au meurtre du youtubeur d’extrême droite 
« Quand Mélenchon est victime d’un appel au meurtre, on prend tous cette menace en plein coeur. Faire croire qu’il ferait diversion avec cette affaire est effroyable. On doit tous s’alarmer de ce type de menace. »
« On est dans un contexte où l’extrême droite a cessé de s’inscrire dans des idées et appelle à des violences de toutes sortes. Personne ne s’en offusque et ça m’inquiète beaucoup. »

 Sur le front républicain 
« Je ne sais pas quelle forme prendrait ce front républicain. »
« On voit bien dans les derniers sondages que c’est la gauche qui est prête à jouer le rôle de ce front républicain contrairement à ce que l’on veut faire croire. La droite, pour partie, a laissé tomber ce front et serait prête à envisager une Marine Le Pen plutôt qu’une alternative de gauche. »
« Il faut convaincre de la nécessité de ce front républicain chez les citoyens plus que dans les partis. »
« Si la gauche est loin derrière aux régionales et que l’union de la gauche et des écologistes n’est pas suffisante, il faudra probablement imaginer s’effacer au second tour et appeler à voter pour le candidat le mieux placé pour battre le RN. »

 Sur Eric Zemmour 2022 
« La candidature d’Eric Zemmour à l’élection présidentielle me paraît extrêmement inquiétante et crédible aujourd’hui. »
« Le profil d’Eric Zemmour excite beaucoup une partie de la population qui n’irait pas naturellement se tourner vers une candidature classique du Rassemblement national. »
« Eric Zemmour incarne autre chose, quelque chose vu à la télé, notamment dans ces médias qui deviennent des références pour trop de gens : Cnews transcende une partie de la population qui ne se tourne plus vers les urnes aujourd’hui. »
« En France, pour se présenter à l’élection présidentielle, il faut recueillir des parrainages et j’ose espérer que nos maires français et françaises auront le bon sens de ne pas lui donner le ticket d’entrée. »

 Sur l’Observatoire national de l’extrême droite 
« On nous fait remonter, un peu partout sur le territoire, des agressions racistes quotidiennes. »
« On reçoit beaucoup d’appels à l’aide de certaines villes. »
« La majorité silencieuse est très inquiète de la montée en puissance de l’extrême droite. »

 Sur la marche du 12 juin pour les libertés et contre l’extrême droite 
« Ce sont plus de 98 organisations et collectifs sont signataires qui viennent de bords très différents. »
« Ce n’est pas une énième manif contre le Rassemblement national : quand on parle des idées d’extrême droite, on va bien au-delà de la réponse au RN pour s’attaquer à la loi sur le séparatisme, la loi sur la sécurité globale, que c’est une réaction à la manifestation des policiers du 19 mai dernier… »

 Sur le duo Emmanuel Macron - Marine Le Pen 
« Emmanuel Macron et Marine Le Pen se nourrissent assurément l’un l’autre. »
« LREM est le premier agent de l’extrême droite en France aujourd’hui. »
« Macron et Le Pen, ce n’est pas bonnet blanc, blanc bonnet. »
« Je fais partie de celles qui, si jamais on devait avoir un second tour Marine Le Pen - Emmanuel Macron, à aller voter : je ne laisserai pas passer Le Pen, peu importe la configuration et même si je sais que Macron a considérablement nourri ce qui se passe aujourd’hui dans notre pays. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.