Accueil | Entretien par Pablo Pillaud-Vivien | 7 novembre 2018

Laura Raim : « Trump a gagné plus grâce à ses tactiques qu’à la popularité de son programme »

Les résultats des élections intermédiaires américaines sont tombés dans la nuit : les Républicains renforcent leur majorité au Sénat mais perdent la Chambre des Représentants. Pour en parler, Laura Raim, journaliste spécialiste des Etats-Unis, était l’invitée de la Midinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur les résultats des élections intermédiaires américaines 
« Trump revendique un immense succès mais je dirais qu’il a plutôt limité la casse. »
« Trump aurait pu faire mieux qu’il ne l’a fait sachant qu’il avait pour lui de très bons chiffres de croissance et d’emploi – qui ne correspondent pas à la réalité pour beaucoup d’Américains mais sur lequel il a communiqué. »
« Ce n’est pas si flamboyant que cela quand on pense à toutes les tactiques de redécoupage électoral que les Républicains ont mis en place pour sécuriser leur fief. »
« Il y a eu une politique massive de ce que l’on appelle “la suppression d’électeurs” mise en place dans chaque Etat pour évincer les jeunes, les pauvres, les noirs et les latinos des urnes. »
« Trump a gagné plus grâce à ses tactiques qu’à la popularité de son programme. »
« Trump a une base électorale faible mais existante qui le soutient sur toutes ses politiques racistes et anti-immigration. »

 Sur le Parti démocrate 
« L’appareil démocrate reste très néo-libéral, très centriste : c’est tout l’entourage d’Obama ou d’Hillary Clinton qui continue de tenir le parti. »
« Le Parti Démocrate n’a pas grand chose à offrir à part une vague rhétorique de résistance à Trump. »
« La bonne nouvelle, c’est qu’émergent des figures des minorités mais surtout de l’aile gauche, notamment des Democratic Socialists of America (DSA). »
« Le symbole de cette percée de l’aile gauche, c’est l’élection de Alexandria Ocasio-Cortez et Rachida Tlaib, deux militantes de DSA. »
« Si, il y a quelques années, on avait dit que deux socialistes auto-proclamées allaient rentrer à la Chambre des Représentants, on n’y aurait jamais cru. »
« Il faut voir tout le chemin qu’a fait la gauche radicale aux Etats-Unis même si elle est loin d’être majoritaire dans le Parti démocrate. »

 Sur la résistance à Trump 
« La présidence de Trump est tellement atroce qu’elle a créé un électrochoc et tout l’enjeu à gauche, c’est que ce ne soit pas le Parti démocrate centriste d’Hillary Clinton ou d’Obama qui capte la colère contre Trump et qui la fasse sombrer dans du néo-libéralisme modéré comme ils ont toujours fait. »
« Il faut que l’aile gauche post-Sanders arrive à prouver que c’est elle qui peut fournir la réelle alternative. »

 Sur la campagne de Trump 
« Ces dernières semaines, Trump a clairement choisi la tactique de mettre l’accent sur son programme et sa rhétorique incendiaire anti-immigrés. »
« Cela conforte sa base électorale mais met mal à l’aise une partie de l’électorat un peu plus diplômée et urbaine qui a pu voter pour des démocrates modérés comme en Virginie ou en Iowa. »
« La rhétorique de haine et de peur des immigrés ne marche pas si bien que ça. »

 Sur ce qui va advenir après cette victoire relative du Parti démocrate 
« On peut se réjouir du fait que Trump n’aura plus la toute puissance institutionnelle qu’il avait jusqu’à présent. »
« Les Démocrates vont pouvoir proposer leurs lois, lancer des commissions d’enquête liées à Trump, ses ministres, sa famille… »
« J’ai peur que les Démocrates soient un peu timorés dans leur résistance. »
« J’ai peur que quelqu’un comme Nancy Pelosi mette l’accent sur le consensus bi-partisan et le dialogue et ne soit pas aussi offensive qu’on voudrait qu’elle le soit. »

 Sur l’avenir du Parti démocrate 
« Tout le monde pense à la présidentielle 2020 : il va y avoir une lutte interne pour déterminer le degré de radicalité que peuvent insuffler tous ces nouveaux jeunes de DSA. »
« Certains, au sein de l’aile gauche, sont tout à fait partant pour une nouvelle candidature de Bernie Sanders. »
« DSA était à 5.000 membres il y a à peine deux ans et ils sont maintenant 50.000. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.