Accueil | Entretien par Pierre Jacquemain | 24 avril 2019

Marie-France Hirigoyen : « Il y a une fascination du peuple pour les Narcisse »

Les Narcisse ont pris le pouvoir. Partout dans les médias, la politique, le couple, l’entreprise. La société de compétition et de l’image nous conduit à devenir de plus en plus narcissique. La psychanalyste Marie-France Hirigoyen, auteure de Les Narcisse aux Editions La Découverte, est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

Sur la part de Narcisse en chacun

« La société moderne, par les injonctions qui nous sont faites, nous amène à devenir plus narcissique mais je ne crois pas que la solution soit d’en rajouter encore pour que nous ayons tous un ego surdimentionné et qu’au fond ça soit ‘que les meilleurs gagnent’, ce qui nous amènerait à une compétition sans fin. »
« Le narcissisme n’est pas encore en soi une pathologie. »
« Le narcissisme sain c’est avoir une bonne image de soi, un amour de soi raisonnable (…) mais c’est aussi avoir un regard critique sur soi-même, savoir qu’on n’est pas les meilleurs, qu’on n’es pas tout seul sur terre. »

Sur ces Narcisse qui ont pris le pouvoir

« Parmi les personnes qui deviennent plus narcissiques, il y a ceux qui deviennent narcissiques de façon pathologique - ceux que j’appelle les Narcisse - qui eux sont sélectionnés par la société par le système, par les entreprises, dans la politique, pour être à la tête, parce qu’ils sont supposés être les meilleurs. »
« Ce qui importe dans le monde actuel, c’est de se valoriser, se mettre en avant, parfois aux dépends des autres. »
« L’important, c’est l’image que l’on donne plus que ce que l’on est. C’est dangereux parce que ça peut amener à des dérives. »

Sur narcissisme et compétences

« Les Narcisse savent très bien jeter de la poudre aux yeux, ils savent briller pour attirer et comme ils savent bien se mettre en avant et qu’ils sont très bons dans le court terme et l’image immédiate, ils arrivent à se placer dans les meilleurs postes. »
« Pour rester à la hauteur de leur ambition démesurée, ils vont sont obligés de tricher, de mentir. Ils sont des stratèges. »

Sur la place de l’image, des selfies, dans les comportements individuels

« Dans les métiers de pub, dans les métiers d’images, on sélectionne les plus narcissiques. »
« Ce qui importe, c’est ce que l’on donne à voir. »
« Beaucoup de personnes sont beaucoup plus préoccupées par ce qu’elles donnent à voir que ce qu’elles sont. C’est un glissement qui peut être dramatique. »
« Sur les réseaux sociaux, on donne à voir une image améliorée de ce que l’on est, c’est à dire que ce que l’on donne à voir n’est pas ce que l’on est mais ce que l’on aimerait être. »
« Les Narcisse sont des personnes dont on pourrait penser qu’ils sont arrogants, mégalomanes mais en fait ça n’est pas parce qu’ils ont une très haute image d’eux-mêmes qu’ils sont comme ça, c’est au contraire parce qu’ils ont une image défaillante d’eux-mêmes, avec un vide intérieur qu’ils essaient en permanence de compenser et de comparer. »

Sur Narcisse et les régimes autoritaires

« Donald Trump est un homme très peu cultivé, raciste, sexiste, tellement centré sur lui-même, il ment en permanence, il triche, il a magouillé, c’est un désastre et pourtant il a été élu. »
« Trump a été élu parce que sa rivale, Hillary Clinton, avait d’autres travers - sans doute aussi un peu narcissiques - mais ce qui parait beaucoup plus inquiétant c’est qu’au même moment on a d’autres Narcisse à la tête de différents Etats : au Brésil, en Russie, en Corée du Nord… »
« Il y a une fascination du peuple pour les Narcisse. »
« Notre monde actuel est très inquiétant parce que ce monde de Narcisse fragilise aussi les plus vulnérables (…). Les riches deviennent de plus en plus riche. Ceux qui ont du pouvoir ont de plus en plus de pouvoir. Et les autres, qui se sentent laissés pour compte. Ça ne veut pas dire qu’ils ne sont pas narcissiques mais c’est un narcissisme différent, c’est un narcissisme vulnérable. Ça peut amener à de la violence. »
« Un Narcisse considère toujours que ça n’est pas de sa faute : s’il y a une incidence, c’est toujours la faute de l’autre. »

Sur le monde du travail

« Le propre du système capitaliste, c’est qu’il y ait plus de croissance, donc toujours plus de performance et de pression sur les personnes. »
« Il y a une prise de conscience que la qualité de vie au travail pouvait amener moins de souffrance. »
« Il y a incontestablement beaucoup plus de souffrance psychique sur les lieux de travail et je ne vois pas comment ça peut s’arrêter. »
« Il faut refuser ce toujours plus, ce monde d’apparence et d’image. Peut-être il faut renforcer ceux qui essaient de dénoncer et de proposer d’autres solutions pour protéger la qualité de vie sur les lieux de travail, la planète, mais pas des images ou des solutions qui sont du vernis pour masquer ce qui ne va pas. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.