Accueil | Entretien par Pablo Pillaud-Vivien | 12 février 2020

Marie-Pierre Vieu : « Il y a une solution locale à l’accueil des migrants »

Le week-end prochain à Tarbes aura lieu la 2ème édition de Refugees Welcome, qui s’inscrit dans le prolongement de l’appel pour l’accueil des migrants initié par de nombreux médias, dont Regards. Marie-Pierre Vieu, ex-eurodéputée PCF et initiatrice de l’événement, est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

 

ET À LIRE...

 Sur la 2ème édition de Refugees Welcome 
« Il y a, en partie, une solution locale à l’accueil des migrants. »
« Cette initiative s’inscrit dans le prolongement de ce que vous avez initié à Regards avec Mediapart et Politis pour l’accueil des migrants. »
« La question c’est l’égalité, pas l’identité. »
« C’est un rendez-vous important parce qu’il se nourrit des luttes locales. »
« On est en pleine actualité sociale, avec un mouvement des retraites qui vient de loin. »
« On porte des revendications sociales et sociétales qui appellent à construire un autre projet. »

 Sur l’absence du sujet ‘migrants’ dans les médias 
« Ça ne fait pas la Une des journaux mais il y a des choses dramatiques qui se passent en ce moment : dans ma région, la police est venue chercher une petite fille à la sortie de son école. »
« On est dans un débat qui est plus social aujourd’hui mais je crois que ça n’empêche pas ce qui se passe à côté et il faut donner de la voix des deux côtés. »
« À d’autres époques, dans ma région, les cheminots en luttes étaient ceux qui allaient aider les Républicains espagnols. Samedi ces gens-là tendront également la main aux migrants. »

 Sur l’Europe 
« On est dans un moment où en Europe et en France on veut économiser sur la dépense publique et développer des politiques rémunératrices. »
« Les migrants sont devenus des ennemis. »
« On est sur des politiques de sécurisation des frontières, de mise en concurrence et d’enfermement des migrants. »
« L’Europe fait la part belle aux politiques autoritaires et guerrières. »

 Sur le PCF, la gauche et les élections 
« Je crois que le PCF pèse encore aujourd’hui. C’est un parti de militants. »
« C’est un parti qui mieux que d’autres a été avant garde d’un certains nombre de combats et a permis de modifier les rapports sociaux. »
« J’attends que le PCF continue d’alimenter le débat entre toute la gauche. »
« Je sens que les élections municipales vont être confuses. »
« Il y a un champ pour la gauche aux municipales mais il est labouré diversement. Et pour se repérer, on a du mal. »
« Certaines villes communistes comme Saint-Denis ou Ivry sont menacées pour des intérêts tactiques [de certains partenaires de gauche]. »
« Je considère qu’il faut que la voie communiste soit présente à la présidentielle de 2022. »
« Si tout le monde part en ordre dispersé en 2022 en se disant ‘si je n’y vais pas je n’existe plus dans le paysage’ - ce qui est une réalité malheureusement parce que la présidentielle est un moment où il faut se compter - ça sera une machine à perdre. »
« Je crois aux mouvements sociaux et à la pression populaire. »

 Sur les Editions Arcane 17 
« Je suis une femme politique qui est devenue une directrice d’édition : j’avais besoin d’être sur deux pieds pour avancer. »
« Dans l’époque où on vit, il faut regagner un leadership pas seulement sur la pensée mais aussi sur l’imaginaire et le langage. »
« Je suis devenue une éditrice qui fait de la politique. »
« La gauche s’est institutionnalisée et a oublié de regarder ce qui se passait sur ses marges. »

 Sur Claire Brétécher et la BD 
« Claire Brétécher a marqué une époque. »
« Il y a des textes magnifiques dans la BD. »
« J’ai pensé et rêvé d’adapter Les Communistes en BD pour raconter l’histoire vivante de mon parti au travers de Louis Aragon. »
« La BD fait partie des matériaux qui renouvellent le champ littéraire. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.