Accueil | Entretien par Pierre Jacquemain | 13 mars 2020

Marie Toussaint : « Les règles d’austérité de l’Union européenne ont affaibli nos services publics »

Allocution présidentielle, solidarités européennes, accueil des migrants, annulation de la marche pour le climat et élections municipales : on fait le point avec l’eurodéputée écologiste, Marie Toussaint, qui est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

 

ET À LIRE...

 Sur l’allocution présidentielle 
« On fait face à une crise sanitaire importante et on a besoin de la contenir. »
« Le président a souligné des faiblesses du système français. »
« On a besoin de renforcer le système de santé et de prévention et c’est ce que montre la crise au niveau français comme européen. »

 Sur les solidarités européennes 
« J’ai été frappée par les déclarations de la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye l’Italie en disant que l’Italie n’avait peut-être pas fait ce qu’il fallait (…) on n’est pas encore dans la bienveillance et la solidarité concrète. »
« Les règles d’austérité de l’Union européenne ont affaibli nos services publics. »
« Il y a une incapacité de l’Europe, au niveau de la recherche, de mettre en oeuvre ce que nous demandent les scientifiques depuis 10, 15, 20 ans, c’est à dire de lancer des grands programmes de recherche sur les pandémies. »
« L’Europe entière doit réaliser ce besoin de prévention, de solidarité, d’investir dans la santé : ça doit être un moment de sursaut pour l’Union européenne. »

 Sur le lien coronavirus et crise écologique 
« Ces coronavirus sont renforcés et démultipliés par la déforestation, par l’urbanisation massive et la perte de biodiversité. »

 Sur la question migratoire en Europe 
« C’est la honte pour l’Europe. »
« C’est indécent et ignoble : il faut mettre de l’argent de la solidarité. »
« On a besoin d’une solidarité pour aider les personnes qui sont aujourd’hui en difficulté. »
« On est dans des attitudes de rejet qui violent les engagements internationaux et les droits humains. »
« On a besoin d’aménager nos vies et nos villes pour ne pas tout faire reposer sur des petits territoires. »
« L’ensemble du territoire doit être mis à contribution. Vu le nombre de personnes qui frappent à nos portes, c’est tout a fait possible de les intégrer dans nos sociétés. »
« Le droit d’asile est factuellement remis en cause. »

 Sur l’annulation de la marche pour le climat 
« L’annulation de la marche pour le climat est une décision responsable. »
« C’est important d’agir pour le climat parce que la France ne fait toujours rien, l’Union européenne ne fait toujours rien. »
« On le voit avec le coronavirus, quand on veut agir face à une urgence, on est en capacité de mobiliser les forces vives de nos pays et on aura besoin demain de les mobiliser face à l’urgence climatique. »
« Il y aura des mobilisations virtuelles et des actions coup de poing. »

 Sur les élections municipales 
« On a besoin d’aller voter et la décision de maintenir les élections municipales est une décision de respect de l’Etat de droit et de la démocratie. »
« On a besoin que l’Etat de droit perdure. »
« Face à l’urgence climatique, face à l’urgence sanitaire et au besoin de solidarité, on a besoin que celles et ceux qui dirigent nos villes, soient des personnes qui aient à coeur de faire vivre cette solidarité. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.