Accueil | Entretien par Pablo Pillaud-Vivien | 17 décembre 2019

Murielle Guilbert : « La réforme des retraites menace l’indépendance économique des femmes »

Hier à Paris avait lieu un meeting d’organisations féministes pour démonter le mensonge du gouvernement sur les femmes « grandes gagnantes » de la réforme des retraites. Murielle Guilbert, secrétaire nationale de l’Union syndicale Solidaires, est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

 

À ÉCOUTER...

>> sur Spotify
>> sur Apple

 

ET À LIRE...

 Sur les femmes « grands gagnantes » de la réforme des retraites 
« L’enjeu du meeting, c’était de démontrer à quel point les femmes allaient être les grandes perdantes de la réforme. »
« Les femmes seront les grandes perdantes de cette réforme à points. »
« Le meeting à la Maison des Métallos a été un très grand succès. »
« La thématique des femmes perdantes va monter dans les prochains jours et va contribuer à mobiliser davantage. »

 Sur les mesures de la réforme pour les femmes 
« Edouard Philippe s’appuie sur quelques mesurettes mais il oublie de dire, qu’en réalité, on repart à zéro. »
« L’attribution de la bonification de 5% par enfant est à discuter au sein du couple. Si c’est le monsieur qui gagne le plus - ce qui est souvent plus le cas dans un système patriarcal -, la bonification va lui revenir presque automatiquement. »
« L’indépendance économique des femmes risque d’être menacée. »

 Sur le système actuel 
« Le système actuel est encore imparfait : on est encore à 42% de différence de pension entre les femmes et les hommes. »
« Ce que l’on revendique, ce n’est pas juste de revenir au système antérieur ou de retirer le système à points, mais d’avoir de vraies négociations sur les inégalités salariales en amont. »
« Il faut revoir tout ce qui est mécanisme de prise de congé parental. C’est encore majoritairement les femmes qui s’occupent des enfants ou des parents malades. »
« Il n’y a toujours pas de partage égal des tâches domestiques entre les femmes et les hommes. »

 Sur le système par points 
« Les femmes ont des carrières heurtées et incomplètes : aujourd’hui, il y a 40% de femmes qui partent à la retraite avec une carrière complète. »
« Les femmes n’auront jamais assez d’heures travaillées pour avoir des points nécessaires pour avoir une base d’une retraite décente. »
« Le mécanisme des 1.000€ avait été promis en 2003 sans avoir été appliqué (…) mais ça ne vaut que pour les carrières complètes. Donc les femmes vont être obligées de travailler beaucoup plus. »
« Les dépenses des retraites ne vont pas excéder les 14% du PIB (…). Pourtant, le partage du gâteau va être beaucoup plus important. »

 Sur la négociations/concertations entre les syndicats et le gouvernement 
« On a été reçu par le cabinet de Jean-Paul Delevoye. »
« Sur les pensions de réversion, ça va être un couperet pour de nombreuses femmes. »
« On laisse sur le côté de nombreuses femmes qui ne toucheront plus certaines pensions de reversions. »
« Ces mesures sont l’illustration du dialogue social pratiqué par ce gouvernement : on vous écoute très partiellement, on déforme les choses pour que ça rentre dans la case budgétaire. »

 Sur la journée de mobilisation 
« Il est important d’avoir une mobilisation la plus massive possible. »
« Il faut que les grèves continuent. Et qu’elles soient reconductibles. »
« On a voulu inscrire ce mouvement dans la durée. »
« Ni les congés, ni les pseudo négociations ne suffiront. »
« Le mot d’ordre est clair : c’est le retrait de cette réforme. Après, on pourra négocier sur les évolutions du système existant. »

ET POUR ALLER PLUS LOIN

https://laretraite.lol/grandesgagnantes/

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.