Accueil | Par Pierre Jacquemain | 9 novembre 2017

Natacha Polony : "Nous sommes dans un système qui ressemble de plus en plus à une oligarchie."

Une partie de la gauche se retrouve dans les thèmes et thèses défendus dans son dernier essai - sujets ne manquent et ne manqueront pas de cliver. Natacha Polony, qui publie Changer la vie, pour une reconquête démocratique (Ed. l’Observatoire), est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions (17)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable
Vos réactions (17)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • On est d’accord ou pas avec N Polony, mais force est de constater que cette femme journaliste redonne ses lettres de noblesse au métier de journaliste. Elle réfléchit, elle argumente, elle informe sur des questions de fonds, sans prétendre à une fausse objectivité , une fausse neutralité, elle est honnête, chapeau bas.

    Gege Le 9 novembre à 17:27
       
    • Tout à fait d’accord avec vous. Polony est ici excellente (comme souvent, d’ailleurs), malgré les questions bêtasses de l’inénarrable Jacquemin. On s’en fout qu’elle soit "de droite", elle avance des idées intelligentes et argumentées, et tout ça sans langue de bois. Sur plusieurs points, elle se rapproche d’ailleurs de Mélenchon.

      Ce qui est vraiment consternant ("sternant" est même de trop), ce sont certaines réactions hostiles sur ce fil... Insondable bêtise du gauchisme ordinaire !

      hopfrog Le 12 novembre à 18:28
  •  
  • Polony, l’égérie du Figaro vox, la femme qui vient de déclarer dans un essai digne de la collection Harlequin son amour pour l’homme viril et fort et son exécration du féminisme et des recherches sur le genre... Une réac finie qui se dit elle même à 95% zemmour compatible. Les prochains invités, c’est Asselineau ou Elisabeth Lévy ?

    valdo Le 9 novembre à 20:16
       
    • A jeun la miss Levy ?

      irae Le 9 novembre à 20:28
  •  
  • C’est sûr que la "pensée " de Polony va nous enrichir.
    "Messieurs, ne soyez pas dupes des injonctions contradictoires des femmes. Elles vous parlent d’égalité, de partage des tâches, elles se veulent libres et indépendantes. Et c’est en effet ce dont elles ont besoin. Comme elles ont besoin de cette figure rassurante de l’homme protecteur, autoritaire, assumant ses devoirs et symbolisant la loi ; l’homme qu’on vous a sommés de ne plus être. Ne soyez pas dupes des discours ambiants qui vous intiment l’ordre de vous renier au nom du métissage du féminin et du masculin dont on veut vous faire croire qu’il constitue le stade ultime de l’humanité, comme la seule chance d’abolition des souffrances de tant de femmes. Il n’est sans doute pas de pire ennui pour une femme que de se trouver face à cet homme insipide et morne qui a si bien appris sa leçon de féminisme et demande respectueusement l’autorisation C’sC’est pour tenter quelque trace de séduction , cet homme un peu ridicule qui use de crèmes antirides et d’autobronzant, cet homme pathétique qui n’éprouve pas le besoin de se lever pour une femme enceinte ou d’offrir sa veste à une belle en robe légère. Car quel geste plus beau que cet enveloppement tendre et puissant de celui qui dépose sur des épaules un peu de chaleur et de protection ?" C’est beau comme du Nadine de Rotschild 😂😂. Elle a loupé une belle carrière chez Harlequin.

    valdo Le 9 novembre à 20:31
       
    • @valdo Commentaires hors sujet d’un machisme de caniveau.

      René-Michel Le 11 novembre à 23:21
    •  
    • pardon ??? C’est elle la collabo du virilisme par ses textes ridicules pas moi. Mais libre à vous d’admirer une réac finie qui se dit à 95% Zemmour compatible.

      valdo Le 14 novembre à 10:20
  •  
  • Eh pas besoin d’être un homme pour dire que non nous ne sommes pas dans un système qui "ressemble" à une oligarchie petite biche cela fait bien longtemps que nous y sommes en oligarchie.
    J’hésite entre candeur ou vie sur une autre planète.

    irae Le 9 novembre à 23:19
       
    • @valdo/irae Asinus asinum fricat. Lamentables .

      René-Michel Le 11 novembre à 23:24
  •  
  • Quelle bonne surprise cette interview de Polony sur regards.
    Complètement d accord avec GeGe, cette femme aborde des questions de fond
    qui nous sont posées à toutes et tous.
    Notamment sur l’Europe.
    Sur la responsabilité individuelle, je vais me procurer son livre.
    Au passage qu’elle tristesse de lire certains commentaires.

    dan93 Le 10 novembre à 05:17
       
    • C’est méconnaitre le sentiment de tristesse.... Je ne souhaite à personne de le connaître. Enfin si vous nous permettez de dire qu’elle est naïve... sans doute ne sommes pas issus ou ne vivons nous pas dans le même milieu. Entre les tarterets et la grande borne ça vous va ?

      irae Le 10 novembre à 21:13
  •  
  • Je suis consterné par certains commentaires. Quel rapport y il y a entre les sujets abordés par N Polony dans cet entretien, et la façon dont elle conçoit ses rapports amoureux avec les hommes ? Quand bien même elle aimerait recevoir la fessée, qu’esce que cela vient faire ici ? Dans ces condamnations sans appel, aucunes ne concernent les contenus de l’entretien. La fermeture d’esprit de certains fait froid dans le dos. Encore une fois qu’on soit d’accord ou pas, partiellement ou totalement, avec N Polony ce qu’elle dit “DANS CETTE ENTRETIEN “ est bien plus enrichissante et pertinent, que certains commentaires postés ici.

    Gege Le 10 novembre à 12:59
  •  
  • Bien si on s’en tient au contenu politique abstraction faite des relations femmes/hommes que je ne partage pas, politiquement cette societe ne ressemble pas et n’a jamais ressemble a une oligarchie. C’est une oligarchie.

    irae Le 10 novembre à 23:21
       
    • @Irae

      Je pense que cette « société » est capitaliste, mais un capitalisme qui n’est plus celui d’hier (Fordien), qui est désormais mondialisé et financiarisé . Dans ce nouveau capitalisme le pouvoir est détenu par les grandes firmes et les institutions financières , mais de façon cachée, derrière ce qui ressemble plus à une technocratie qui détient l’expertise (TINA), qu’a une oligarchie qui elle détient réellement le pouvoir . On peut le constater notamment avec tout le travail idéologique qui est fait autour de « l’économie » afin de faire croire qu’il s’agit d’une science, et que par conséquent, elle ne doit pas relèver du champ politique. C’est la principale caractéristique de l’ordolibéralisme allemand. Et c’est en conformité avec ce dogme , qu’on été pensé les institutions de l’UE, qui si l’on veut redonner le pouvoir au « Politique », doivent être changées.

      Gege Le 11 novembre à 09:02
  •  
  • C’est bien au fondement du capitalisme qu’est la spoliation et l’accumulation de la richesse produite par ceux qui n’ont que leur force de travail et qui permet de concentrer les pouvoirs entre les mains d’un petit nombre qui n’en rame pas une et détient tous les leviers.
    Flute ma phrase est trop longue.

    irae Le 11 novembre à 14:03
  •  
  • Polony aboie avec les chiens de garde sur LCI :
    "E. Pleynel ne voyait-il pas ce qui lui crevait les yeux ?"

    Durruti Le 11 novembre à 16:15
  •  
  • Madame Polony se vante ici d’effectuer à elle seule "le travail intellectuel préalable" pour mettre au jour et à jour les mécanismes et les logiques économiques sociales et politiques de l’ordre néo libéral globalisé et financier qui détruisent la planète et l’homme. Une telle outrecuidance est sidérante. faut-il lui rappeler tous ceux et celles qui font "ce travail intellectuel préalable" depuis longtemps et... sans être employés au Figaro...?

    Bob S Le 13 novembre à 15:06
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.