Accueil | Entretien par Pablo Vivien-Pillaud | 13 octobre 2021

Pass sanitaire dans les bibliothèques : « Notre mission, c’est l’accueil inconditionnel, sans tri »

Journée de mobilisation nationale dans les établissements culturels et de loisirs contre le pass sanitaire avec, en premières lignes, les personnels de bibliothèque qui sont particulièrement mobilisés. Barbara Issaly, bibliothécaire et membre du bureau fédéral de Sud-Collectivités territoriales, est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

 

ET À LIRE...

 Sur les revendications de la grève des bibliothécaires 
« Notre principale revendication, c’est que l’ensemble des services publics soient accessibles sans conditions et que le pass sanitaire et son contrôle soient supprimés et pour les usagers et pour les agents. »
« C’est un décret qui est sorti au début de l’été qui a imposé le pass sanitaire aux usagers et aux agents. »
« L’extension du pass sanitaire aux 12-18 ans n’était pas dans la loi initiale mais a été décidée par les instances nationales autour de la sécurité sanitaire. »

 Sur les responsabilité de l’obligation du pass sanitaire 
« Le décret a été pris par le gouvernement mais il se décline dans les collectivités territoriales… et les responsables, entre autres, des collectivités territoriales, ce sont les maires. »
« Dans la loi, il est prévu des sanctions contre les agents qui refuseraient d’effectuer les contrôles de pass sanitaire et/ou de présenter leur pass. »
« Ce que l’on demande aux maires, ce n’est pas une désobéissance : le service juridique de la ville de Lyon a trouvé dans une foire aux questions transmises aux associations professionnelles une précision quant aux exceptions de présentation du pass sanitaire qui peut être élargie à tout le monde, notamment aux plus jeunes. »

 Sur l’opposition au pass sanitaire 
« Le pass sanitaire est une atteinte aux libertés fondamentales de chacun, notamment la liberté de circuler et le secret médical. »
« Les bibliothécaires se sont levés dès le départ contre l’obligation du pass sanitaire car cela va à l’encontre du coeur de nos missions, à savoir un accueil inconditionnel des publics sans tri ni avoir à justifier de sa présence. Les bibliothèques sont un des rares lieux où l’on peut venir sans avoir à justifier de pourquoi on y est. »
« Le pass sanitaire est un nudge : on rend la vie tellement impossible aux gens non-vaccinés qu’à un moment ou un autre, ils cèdent ou ils s’excluent de la vie sociale. »

 Sur les bibliothèques pendant le confinement 
« Les bibliothécaires ont fait un énorme travail de lien avec le public ces derniers temps, que ce soit pendant le confinement strict de lien en dématérialisation ou de reprise de l’accueil en respectant les mesures sanitaires strictes. »
« Tout le travail fait en amont du confinement depuis des décennies par les bibliothécaires d’aller vers les publics et de rendre l’accès citoyen aux bibliothèques est balayé d’un revers de main avec un mépris et une méconnaissance profonde de notre métier. »
« Les bibliothèques ne sont pas en désaffection : on a un taux de fréquentation qui reste le même. Mais le pass nous a fait perdre entre 30 et 50% de fréquentation, notamment les jeunes. »
« Par ailleurs, il est à noter que la ministre Roselyne Bachelot brille par son absence d’expression. »

 Sur les convergences entre les manifestations du samedi et le mouvement de grève des bibliothécaires 
« Dans les mouvements du samedi, il y a une confusion entre les anti-pass et les anti-vaccins : qu’on soit très clair, nous sommes pour la vaccination mais contre le pass sanitaire. »
« Les manifestations du samedi ont été très portées par l’extrême droite, ce qui a créé énormément de confusion. »
« Dans certaines manifestations, notre expression anti-pass passe mais à d’autres, on est malheureusement noyé au milieu d’expressions fascisantes. »
« A certains endroits, comme à Brest, des anti-pass ont rejoint l’action des bibliothécaires. »
« L’action des bibliothécaires contre le pass sanitaire est aussi très portée par les usagers. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.