Accueil | Entretien par Pablo Pillaud-Vivien | 21 janvier 2020

Pauline Leclère : « La politique fiscale depuis 2017 est l’une des clefs de la hausse des inégalités en France »

Les 1% les plus riches du monde possèdent autant que 6,9 milliards d’êtres humains. C’est l’un des constats du dernier rapport d’Oxfam sur les inégalités. Pour en parler, Pauline Leclère, responsable de campagne justice fiscale et inégalités de la branche française, est l’invitée de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

 

À ÉCOUTER...

>> sur Spotify
>> sur Apple

 

ET À LIRE...

 Sur le dernier rapport d’Oxfam sur les inégalités 
« Le dernier rapport d’Oxfam fait le constat d’un niveau d’inégalités toujours aussi indécent… et ce qui est encore plus grave, c’est que la situation continue de s’empirer. »
« On vit dans un monde où des richesses colossales sont concentrées entre les mains d’une minorité de personnes quand près de la moitié de la population mondiale vit avec moins de 5,5 dollars par jour. »
« Il n’y a rien de naturel aux inégalités : c’est le résultat de choix politiques qui contribuent à perpétuer un système économique injuste et sexiste. »
« Les femmes sont les premières perdantes de ce système économique injuste. »

 Sur les mesures politiques à prendre pour lutter contre les inégalités 
« Les inégalités continueront à s’accroitre si l’on ne prend pas des mesures politiques pour y faire face. »
« Les politiques et les gouvernements dans le monde entier font tout l’inverse de ce qu’il faudrait faire. »
« Le levier principal, c’est l’impôt et la fiscalité. »
« Cela fait des années que l’impôt est détourné de son objectif numéro 1 qui est la redistribution et le partage des richesses. »
« Il y a urgence à ce que l’on retaxe les plus aisés et les ultra riches dans le monde – alors même que, depuis quelques années, on ne fait que réduire leur fiscalité. »
« Nous, à Oxfam, on a une recette très simple : taxer davantage la grande richesse pour financer les services publics (santé, éducation, protection sociale) qui sont des leviers ultra puissants pour lutter contre la pauvreté. »

 Sur le risque de voir s’échapper les capitaux si on applique les mesures préconisées par Oxfam 
« Si on continue sur la tendance actuelle, on arrivera à un taux d’imposition zéro dans 30 ou 50 ans du fait de la course à la concurrence entre les Etats. »
« Ce qui est catastrophique, c’est que les Etats compensent les pertes de rentrées fiscales pour les plus riches par des impôts qui pèsent sur les plus pauvres : la TVA et la CSG par exemple, qui ont explosé en France. »
« Vous regardez au Chili, au Liban, en Equateur, au Soudan ou en Algérie, qu’est-ce que c’est que l’étincelle qui a provoqué les manifestations ? C’est l’augmentation du prix du ticket de métro, la taxation des conversations Whatsapp… des biens de consommation qui concernent tout le monde, mais surtout les plus pauvres. »

 Sur les inégalités en France 
« Le constat dramatique que l’on fait pour le monde, il s’applique aussi en France : l’INSEE l’a particulièrement démontré, en France depuis 2018, les inégalités sont reparties à la hausse – et la pauvreté aussi. »
« Il y a +400.000 personnes qui sont tombées dans la pauvreté en France depuis 2018. »
« En 2018, c’était 8 milliardaires qui possédaient plus que 30% des Français les plus pauvres. Cette année, ce n’est plus que 7. La concentration est à l’œuvre. »
« On ne réalise pas à quel point la France est une exception dans le monde : les milliardaires français sont les milliardaires qui ont engrangé le plus de richesses dans le monde. »
« A Oxfam, on n’est pas contre la richesse : à partir du moment où persiste de la pauvreté et le phénomène des travailleurs mais surtout des travailleuses pauvres, ces inégalités ne sont pas admissibles. »
« Une des clefs de l’augmentation des inégalités en France, c’est la politique fiscale mise en œuvre depuis septembre 2017, c’est-à-dire l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron et de son gouvernement qui ont réduit de façon considérable la participation des très riches à l’effort national et des décisions comme la suppression de l’ISF, la mise en place d’une flat tax avec un plafonnement de l’imposition sur le capital... qui sont autant de cadeaux fiscaux captés de manière disproportionnée par les 1% voire les 0,1% les plus riches. »
« Les 10% les plus pauvres en France sont les seuls à n’avoir pas vu leur pouvoir d’achat augmenter depuis 3 ans. »

 Sur les inégalités de genres en France 
« Les inégalités femme-homme sont universelles. »
« Une femme au Nigéria et une femme en France vivent les mêmes discriminations : elles sont toutes les deux victimes d’un système qui les cantonne dans un pan de l’économie où on retrouve les moins bien rémunérés, les moins bien valorisés et les plus précaires. »
« A l’échelle mondiale, les hommes ont 50% de richesses en plus que les femmes. »
« Il n’y a pas un pays dans le monde où les femmes sont mieux payés que les hommes. »
« En France, la CGT a montré que 59% des grandes entreprises ne respectent pas la loi sur l’égalité salariale. Mais le pire, c’est que ces grandes entreprises ne sont pas sanctionnées. Seulement 0,2% des entreprises ont été sanctionnées. »

 Sur le Forum économique de Davos 
« Le Forum économique de Davos réunit l’élite politique et économique qui est responsable de la situation dans laquelle on est aujourd’hui mais qui a aussi les solutions entre les mains. »
« On parle de 30 pays qui se sont embrasés sur fond de crise des inégalités en 2019. »
« On espère que cette année, il y aura un déclic et que les élites qui nous gouvernent ne soient plus à contre-courant des pouvoirs citoyens qui s’expriment partout dans le monde. »
« La lutte contre les inégalités ne fait pas partie d’un programme qui serait plus de droite ou plus de gauche. »
« On doit s’inspirer de bonnes mesures chez les uns et les autres : par exemple en Espagne, récemment, il y a eu l’allongement du congé paternité qui fait partie des préconisations pour lutter contre les discriminations de genre dans les entreprises. »
« Le Sierra Léone, l’Indonésie et la Corée du Sud – dont je ne connais pas la couleur des gouvernements – ont mis en place un salaire minimum et la santé gratuite universelle. »

 Sur l’appel d’Oxfam France, d’ATTAC France, de la CGT, des Amis de la Terre, de la Confédération paysanne, de Sud-Solidaires et de la FSU dans le JDD 
« On est tous concerné par l’urgence sociale et écologique. »
« Cet appel s’adresse à tout le monde mais la responsabilité est dans les mains de ceux qui ont le pouvoir économique et politique. »
« Cet appel ne vise pas à dire qu’il faut que tout le monde se bouge parce que les solutions viendraient de chacun de son côté, mais plutôt que les solutions sont entre les mains des décideurs. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.