Accueil | Entretien par Pablo Vivien-Pillaud, Pierre Jacquemain | 5 octobre 2021

Pierre-Edouard Magnan : « Notre système économique n’a aucun intérêt à réduire le chômage »

Malgré les réserves du Conseil d’Etat, le gouvernement est passé en force sur la réforme de l’assurance chômage. Aujourd’hui, l’intersyndicale CGT-FO-FSU-Solidaires, mais aussi plusieurs organisations étudiantes ou lycéennes, appellent à une journée de grève interprofessionnelle. Pierre-Edouard Magnan, président du Mouvement national des chômeurs et précaires (MNCP), est l’invité de #LaMidinale.

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

UNE MIDINALE À VOIR...

 

ET À LIRE...

 Sur le parcours de la manifestation et le rejet de la préfecture  
« Il y a toujours eu un relatif respect et il n’y a jamais eu d’empêchement quelques soient les types de gouvernement. »
« Interdire un parcours de manifestation est un signal extrêmement mauvais. »
« Le gouvernement a choisi sur qui on allait pouvoir taper : les chômeurs, les précaires, les salariés dans leur ensemble. »
« Il faut choisir ses ennemis quand on est en campagne : il y a les immigrés d’un côté et il y a aussi les chômeurs. »

 Sur la réforme de l’assurance chômage  
« La pseudo réforme de l’assurance chômage est la seule qu’il va pouvoir mener jusqu’à son terme puisque c’est la seule qu’il pourra mettre dans son bilan contrairement à la réforme des retraites. »
« L’assurance chômage c’est pour cet automne et l’été prochain, il y aura la réforme des retraites. »
« J’attends la fin de l’assurance chômage qui est quasiment morte et ils vont finir par l’achever au début du prochain quinquennat (…). Ça sera la fête des assurances privées. »

 Sur la mobilisation des syndicats  
« J’espère que la mobilisation pourra déboucher sur quelque chose. »
« Si on a réussi à repousser la réforme des retraites, c’est plus grâce au Covid que grâce au mouvement social. »
« On continue de vivre une désagrégation des cadres collectifs. Les gens gueulent sur les réseaux sociaux - et c’est très bien - mais des millions de "j’aime" ou de Tweet rageurs ne font pas des millions de gens dans la rue. »
« Les partis sont globalement déliquescents alors qu’ils jouaient un rôle il y a 30, 40 ou 50 ans dans la construction collective. »
« Le syndicalisme recule de manière massive. »
« Il y a un matraquage des médias pour démontrer que les syndicats sont des vieux cons qui ne comprennent rien au monde qui change ou que les partis politiques sont une bande de grenouilles sans intérêt. »
« On a sur-individualisé les gens : les gens râlent devant leur poste de télévision et leur écran d’ordinateur ou de tablette mais considèrent que râler dans la rue ne sert plus à rien. »

 Sur les chiffres du chômage et l’économie française  
« La courbe des inscrits à pôle emploi baisse mais ça n’est pas la courbe du chômage et encore moins celle de la précarité et de la pauvreté. »
« Le gouvernement a construit son discours : la consommation repart, les prêts bancaires explosent - comme si tous les Français achetaient une maison -, des Français ont épargné en dizaine de milliards , la croissance repart et il y aurait un million d’emplois disponibles. »
« Les inégalités ont effectivement explosé donc la croissance économique repart parce que ceux qui avaient ont toujours plus - sans même aller chercher les plus riches chez qui c’est la fête à tous les étages. »
« Il ne faut pas oublier que les coûts employeurs ont été pris en charge à 100% par l’Etat contre 80% des salaires de la plupart des gens. »
« Quand Bruno Le Maire a signé des arrêtés de blocage des prix, j’ai cru qu’on était au Vénézuela. »

 Sur les idées reçues du chômage 
« Il est faux de dire qu’on gagne plus quand on est au chômage que quand on est dans l’emploi et c’est même juridiquement impossible. »
« Il y a à boire et à manger dans le fameux million d’emplois qui seraient disponibles. »
« Si ma tante dépose une offre d’emploi pour tailler sa haie, c’est considéré comme une offre d’emploi mais ça ne fait vivre personne. »
« Macron est toujours dans cette idée qu’il suffirait de traverser la rue pour trouver un emploi. »
« Les chômeurs sont une catégorie de population sur laquelle on peut taper - comme les immigrés - en étant sûr de ne pas être contredit par une majorité de gens. »

 Sur la formation professionnelle  
« On va finir en France par avoir les chômeurs les mieux formés au monde. »
« La formation n’a jamais donné du travail qu’aux formateurs. »
« La formation ne crée pas l’emploi. »
« Quand un employeur recrute quelqu’un, s’il a besoin de le former, il y a la formation professionnelle pour ça : il y a 30 milliards d’euros de formation professionnelle sur la table. »
« Si on était plus vicieux, on pourrait dire que ce grand plan de formation est une espèce de réinvention des contrats aidés de manière déguisée. »
« On est dans un système économique qui n’a aucun intérêt à réduire le chômage. »

 Sur les emplois non pourvus  
« Les emplois non pourvus sont des emplois à pourvoir donc heureusement qu’il y a des emplois à pourvoir parce que s’ils étaient tous pourvus, il faudrait fermer Pôle Emploi parce qu’il n’y aurait plus besoin de chercher. »
« Il y a dans ces emplois des CDD de cinq jours qu’on ne peut pas considérer comme un emploi. »
« Ces fameux emplois non pourvus sont une vaste fumisterie. Même si on réglait le problème de ces 200.000 ou 300.000 emplois non pourvus, on ne règlerait absolument pas le problème du chômage et de la précarité. »

 Sur les promesses de la présidentielle 
« J’espère qu’on va parler du chômage dans cette campagne présidentielle. »
« On continue de penser que la réduction du temps de travail, si elle est bien faite, est un outil de création d’emploi. Ça n’est pas un mythe. »
« Il faut avoir une réflexion autour du travail et de la protection sociale. »
« Il faut empêcher l’ubérisation du travail. »
« Il faut une vraie réforme fiscale qui soit progressive. »

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.