Accueil | Par Pierre Jacquemain | 28 février 2018

Sarah Legrain (FI) : « Je pense que le mois de mars peut être explosif. »

« Même pas en rêve » : c’est la réponse de Jean-Luc Mélenchon à la main tendue de Benoît Hamon pour les européennes. Sarah Legrain, membre de la France insoumise, nous explique pourquoi. On parle aussi de la SNCF, des campagnes thématiques de la FI et de la Syrie.

Vos réactions (53)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

VERBATIM

Sur la main tendue de Benoit Hamon à Jean-Luc Mélenchon

« La première question à se poser c’est ‘est-ce que la porte avait vraiment été ouverte’ ? »
« On pouvait douter de la sincérité (de Benoit Hamon) parce que quand on dit à quelqu’un qu’on est prêt à s’allier à la condition de renoncer au cœur de ses idées et notamment sur la question européenne, ça ressemble plus à un effet de communication qu’à une réelle proposition. »

Sur l’enjeu des européennes

« L’enjeu des européennes c’est que le peuple puisse s’exprimer et on sait que les élections européennes ne sont pas celles qui suscitent le plus d’enthousiasme dans les urnes. »
« En cette séquence particulière, après le Brexit, en plein dans la crise grecque qui n’en finit pas de continuer et de la montée de l’extrême droite en Europe, il est important que les peuples européens puissent se prononcer sur l’Europe qu’ils veulent. »

Sur les partenaires de la France insoumise

« La France insoumise est un mouvement ouvert et restera ouvert pour les élections européennes. »
« On peut imaginer qu’il y ait des candidats qui puissent porter le programme de la France insoumise sans être étiqueté FI. »
« Ce qui compte c’est d’avoir un propos clair sur l’Europe et notamment les traités européens et c’est là notre divergence avec Benoit Hamon qui veut une Europe à traités constants alors que nous faisons l’analyse de porter une Europe de l’harmonisation sociale et fiscale n’est pas possible sans sortir des traités européens. »

Sur la France insoumise

« On n’est plus dans la logique de reconstituer un camp de la gauche, de réagréger des forces de gauche. »
« Ce qu’on propose c’est de fédérer le peuple avec tous ceux qui seront prêts à le faire. »
« Notre programme lui-même contient notre stratégie pour les élections européennes. »

Sur le mouvement social

« Rien ne dit qu’il y aura une division dans les luttes donc attendons de voir. »
« Nous pensons qu’il faut la plus large unité dans les luttes. »
« Nous avons l’envie de fédérer le peuple et pas seulement de rafistoler un vieux radeau. »

Sur la réforme de la SNCF

« J’entends un signal de forte convergence syndical en ce moment. »
« Nous devons apporter tout notre soutien aux syndicats en espérant qu’ils soient unis dans les batailles qui viennent. »
« Je pense que le mois de mars peut être explosif. »
« Le gouvernement cherche à pointer des coupables qui n’en sont pas. »

Sur les campagnes de la France insoumise et la votation citoyenne
« Nous espérons que la votation citoyenne soit la plus large possible. »
« Les résultats de cette consultation interpelleront le gouvernement. »
« Ces campagnes sont l’occasion de labourer le terrain avec une campagne de conviction et de mise en mouvement du peuple. »

Sur la Syrie et la Goutha orientale

« Nous avons toujours été contre les bombardements des civils, d’où qu’ils soient et d’où qu’ils viennent (…). Nous sommes contre les indignations sélectives. »
« Nous pensons que ces bombardements de population civile font partie de ces méthodes de guerre au terrorisme importées des Etats-Unis et avec lesquelles il faut rompre. »
« On a trop longtemps renoncé à la question de l’indépendance. Quand on est au service de la paix des populations civiles, on ne se cherche ni des amis, ni des ennemis, on cherche des partenaires pour la paix. »

Vos réactions (53)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • Sarah Legrain, membre de la France insoumise

    "......de la montée de l’extrême droite en Europe, il est important que les peuples européens puissent se prononcer sur l’Europe qu’ils veulent. »

    parce que ceux qui ont choisi la droite sans compromission ce n’est pas un Peuple ?

    buda Le 28 février à 14:31
       
    • @Buda - ça dépend... il faudra demander à tous ceux qui ont voter Macron au deuxième tour si c’était bien pour la France qu’il leur promettaient qu’ils ont voté pour lui...

      Les conditions d’un vote et le dégoût généralisé de la population pour la parole politique sont moins utiles pour expliquer le résultat d’un vote que sa totale déconnexion avec les aspirations réelles des gens.

      carlos Le 28 février à 19:05
  •  
  • Mr Jaquemain

    Comment pouvez vous parler de main tendue de la par de B Hamon en direction de la FI ? Alors qu’il pose comme condition d’un accord , que la FI change de position concernant l’UE (abandon du plan B) . Or en dehors des europeistes béats, tout le monde sait que dans le cadre des traités de l’UE aucune autre politique que celle que nous subissons aujourd’hui n’est possible, faire croire le contraire est irresponsable et contreproductif , de plus en plus d’électeurs en sont convaincus. La demande de B Hamon revient à demander à la FI de renoncer à l’ensemble de son programme .

    Ce n’est pas une main tendue, c’est une demande de reddition en rase campagne !

    Gege Le 28 février à 15:14
       
    • Quand on sait l’importance stratégique du plan À et du plan B dans le programme de la FI, il y a une certaine perfidie dans la condition posée par B Hamon . Il semble que ce dernier s’apprête à nous rejouer le première tour de la présidentielle , siphonnée des voix pour que rien ne change , avec la bénédiction de EELV , et du PCF , à moins qu’a son prochain congrès on assiste à une révolution, mais faut pas trop rêver. Rappelons ici que B Hamon est allé rencontrer À Tsipras , et que le PCF siège au parlement dans le même groupe que ce dernier . Tsipras qui à la demande de la troïka vient de limiter le droit de grève , avec 154 voix pour sur 300 , malgré la grève générale et les manifestations.

      Gege Le 28 février à 18:08
  •  
  • Sarah Legrain nous livre ici une excellente et très claire lecture de l état d’esprit au sein de la France insoumise, ainsi que de son programme pour les européennes .

    Souvent dans les réactions sur des "posts " de regards, des ahuris , " joviaux benêts ", unionistes bêlants posent sempiternellement la même question sur le mode gnangnan
    "mais alors vous n’allez pas faire des accords de partis ? hein ! allez hein ? "

    Les réponse apportées sont nettes :

    1) La France insoumise pour les européennes partira sur des idées claires , la remise en cause et la sortie des traités européens

    2) Nous ne sommes pas dans la logique de reconstituer un camp de la gauche

    3) Cela d’ailleurs nous importe assez peu

    4) la base de l’engagement des militants de la FI c’est le programme

    le reste en découle sur la stratégie et les luttes en cours : le programme évolutif est décidé par la base et non pas le "gourou" jean Luc.

    Etant donné que Sarah est la Co secrétaire du parti de gauche, porte parole de la Fi et responsable de la campagne sur la pauvreté et celle de la sortie du nucléaire ( oui amis cocos vous avez bien lu " sortie du nucléaire" ), espérons une bonne fois pour toute que la sempiternelle rengaine de " hein et le PS hein , on fait koi avec le PS " ne ressortira pas une fois de plus.

    buenaventura Le 28 février à 15:14
  •  
  • " Nous ne sommes pas dans la logique de reconstituer un camp de la gauche
    Cela d’ailleurs nous importe assez peu"

    Te rends tu compte de l’énormité et du ridicule que tu assènes tranquillement...Toi et quelques dizaines de milliers d’autres prétendent ainsi tirer un trait sur deux siècles d’histoire politique...Les faux culs du PCF et du PS n’ont pas de souci à se faire ...avec cette ligne là la marginalisation de LFI est une certitude....Un conseil sors...sortez de l’entre-soi....

    Dominique FILIPPI Le 28 février à 18:48
       
    • @buenaventura Le 28 février à 15:14

      Dominique FILIPPI Le 28 février à 18:51
    •  
    • @D. Filippi - le contexte est clair, ce qui est énorme c’est de ne pas vouloir le comprendre :
       la gauche n’est pas une "fin" en soit... mais un "moyen"
      Et l’objectif ici, c’est de fédérer les citoyens autours d’un espoir de progrès social, écologique et économique... Le reste, c’est du calcul politicien qui n’aura pas d’autre utilité que de reconduire une situation déjà catastrophique.

      carlos Le 28 février à 19:10
    •  
    • Je n’assène rien je te citais simplement les paroles de Sarah Legrain dans la vidéo.

      Mais comme tu n’as pas du l écouter , te contentant de venir vite nous servir ta prose et ta ligne que tu penses géniale et inspirée je vois que j’ai perdu mon temps , mais écoute la bien cette fois ! ses propos pourtant clairs.

      Quand au faux cul tu en fait parti car tu veux nous vendre une "alliance" a tout prix avec eux !

      Tu es incohérent pas la FI

      buenaventura Le 28 février à 19:48
  •  
  • pour filippi

    buenaventura Le 28 février à 19:49
  •  
  • @Buenaventura Le 28 février à 19:48

    Je ne veux pas vendre une alliance . Je veux simplement te faire comprendre ce que Clémentine et Martelli disent....Envoyer des signes à la société de dialogue et non de fermeture. Crois bien que je n’ai strictement aucune illusion sur les socialistes....mais à moins d’être borné - ce que je te soupçonne d’être pour être franc- il faut bien donner des signes à ceux qui sont influencés par le réformisme...pas des signes aux faux culs et aux apparatchiks......à moins que tu ne rêves debout et que tu penses LFI capable de faire 50% des voix. NOUS SOMMES EN TRAIN DE PASSER POUR DES IRREALISTES AUX YEUX DES GENS....ET EN 9 MOIS NOUS AVONS PERDU LE 1/3 DE NOTRE ELECTORAT !Maintenant si tu veux rêver debout ,.....grand bien te fasse !

    Dominique FILIPPI Le 28 février à 23:40
       
    • @D. Filippi - (politis) - Je crois que C. Autain cherche juste à "pacifier" les relations entre LFI et les formations dites de gauche. Son propos ne me choque pas en soit car seul le fort est en position "d’humilier" le faible et nous savons tous que c’est le mouvement de la France Insoumise, que je soutiens, qui occupe cette place ! Il fallait donc mettre les choses au point en précisant bien que LFI ne cherche absolument pas à "ignorer" tous ceux qui combattent contre la politique néolibérale de Macron et de l’Union Européenne mais qu’elle est au contraire prête à entretenir le débat démocratique y compris au sein du camp de ceux qui s’opposent ! Les discussions avec les autres formations politiques ne m’effraient pas. Car la ligne à franchir n’est pas dans la discussion avec les autres, elle est dans le reniement de l’esprit du programme "l’avenir en commun" : si le texte doit évoluer, c’est avec l’approbation de tous les citoyens qui se sentent concernés... Et pas suite à une décision prise sur un coin de table ! Pour le coup, je n’ai aucun doute sur le fait que C. Autain adhère totalement à cet idée et condamnerait cette tentative de confiscation du pouvoir. J’imagine que l’article de Politis tend à semer le trouble... Et manifestement il y parvient un peu !

      À mon sens, les propos de Clémentine Autain illustrent bien qu’il n’y a pas de pensée unique, dogmatique et sectaire à la France Insoumise. Faut-il ajouter que le ciment de l’unité des sympathisants de LFI, c’est le programme, et non la soumission au chef ! C’est intéressant de constater que la diversité des opinions au sein du mouvement, plus synonyme de l’expression à son échelle d’un rassurant pluralisme démocratique que d’une incohérence politique, n’est vue comme une faiblesse que par ceux qui cherchent à faire rentrer la France Insoumise dans "le rang" ou à l’écarter définitivement du "jeu politique" ! Et là, les adversaires sont autant à droite, qu’à gauche... Car le projet de la FI, ce n’est pas de reconstruire la gauche, comme le lui reprochent à juste titre beaucoup de monde... Mais un destin commun pour tous les citoyens ! Et tant que ce sera comme ça, je continuerai à voter pour ses candidats.

      carlos Le 1er mars à 10:34
  •  
  • CARLOS ET BONNAVENTURA

    "l’objectif ici, c’est de fédérer les citoyens autours d’un espoir de progrès social, écologique et économique"

    Pour fédérer ....il faut montrer aux gens qu’on est capable d’ouvrir une perspective politique réaliste....à moins que les mots "réaliste" et "capitulard" soit pour vous synonymes. Pas pour moi. Bien sur que ce qui est essentiel c’est la mise en mouvement des citoyens mais pour çà il ne faut pas être deux pas en avant des masses (sur le Venezuela, sur l’immigration, sur la loi travail, sur le dialogue avec le PS et le PCF, sur le syndicalisme). ON NE VOUS A JAMAIS APPRIS QU’IL NE SUFFIT PAS D’AVOIR RAISON POUR ETRE ENTENDU ?!

    J’en conclus donc que vous pensez arriver seuls au pouvoir, avec quelques compagnons de route pour donner l’illusion de la diversité....çà ...çà porte un nom : le dogmatisme .Le dogmatisme ..et la sottise....

    Dominique FILIPPI Le 28 février à 23:59
       
    • @FILIPPI

      Si je vous comprends bien il faut servir la soupe. Ecrire n’importe quoi en majuscule n’en fait pas pour autant une chose vraie . Au cas où vous l’auriez pas remarqué, la FI à un programme et S Legrain a tenu des propos en parfaite cohérence avec l’Avenir en Commun . Or c’est le programme le ciment de la FI.

      Dans la 5ème république la droite et la gauche ont dirigé le pays pour appliquer sans cesse la même politique à peu de choses près, SANS AVOIR FAIT PLUS DE 50% DES VOIX, MACRON A ÉTÉ ÉLU AVEC ENVIRON 19% DES INSCRITS AU PREMIER TOUR.

      Gege Le 1er mars à 06:35
    •  
    • @D. Filippi - il me semble que la FI travaille au parlement avec le groupe PCF...

      carlos Le 1er mars à 07:50
    •  
    • @FILIPPI

      Au premier tour dens des législatives le P »s » fait 1 685 677 voix la FI 2 497 622 voix, au finale le P »s » à 30 députés et la FI 17 , dans la 5ème république les pourcentages ne font pas tout .

      Gege Le 1er mars à 08:23
  •  
  • @Carlos Le 1er mars à 07:50 et surtout GEGE EN MAJUSCULES...
    "Si je vous comprends bien il faut servir la soupe. "

    Ah compromission quand tu nous tiens.....shocking...nous on est des purs ....on est honnêtes...on ne triche pas...Le jour où vous aurez compris que les gens n’apprécient pas SEULEMENT l’honnêteté...mais sont agis par les peurs....Il faut les rassurer...Il y a 50 ans au porte à porte en redescendant une cage d’escalier, je fus comme le prophète frappé de stupeur par une évidence...Je venais de réaliser ce que représentait comme franchissement de leur propre peur pour les gens le vote à l’époque communiste ...aujourd’hui LFI....Je vous souhaite la même stupeur. La lucidité est à ce prix.

    Dominique FILIPPI Le 1er mars à 09:05
  •  
  • Que deviendra la secte LFi,lorsque son Gourou,JLM,ne sera plus là ?

    Maurice Le 1er mars à 10:36
       
    • @Maurice - il faudra s’attendre à suicide collectif...
      oohhh si on peut plus déconner !

      carlos Le 1er mars à 10:53
    •  
    • Maurice

      vous devez avoir posé cette question obsessionnelle au moins dix fois sur les différents forum.

      Cela semble pour vous une angoisse existentielle, la réponse c’est peut être rien et l ’on s en fout !.

      Et vous Maurice qu êtes vous devenu depuis la fin de la secte PCF ?

      buenaventura Le 1er mars à 11:35
  •  
  • @Carlos Le 1er mars à 10:34
    Martelli aussi ? Relis Martelli dans sa réponse à Bompart.....

    Dominique FILIPPI Le 1er mars à 10:58
       
    • @D. Philippi - R. Martelli n’assume pas le rôle de porte parole de la France Insoumise et il y a fort à parier que c’est parce qu’il n’en partage pas du tout la philosophie, contrairement à Clémentine Autain...

      Il y a donc une différence nette plus que certaine dans l’ambition sous-jacente et les motivations de l’une et de l’autre lorsqu’ils évoquent l’unité de la Gauche, chose que tu ne sembles pas vouloir percevoir. En effet, je doute que C. Autain la conditionne à l’abandon de certains points fondamentaux du programme de la France Insoumise. R. Martelli par contre, qui apparaît comme convaincu semble-t’il par la nécessité d’une Unité quelque soit le prix du consensus, devrait en toute logique trouver ça tout à fait normal...

      carlos Le 1er mars à 11:51
  •  
  • Quant à Clémentine sa position relève de l’équilibrisme dû au fait que dans le 93 elle ne serait pas député si le pcf avait présenté un candidat contre elle....

    Dominique FILIPPI Le 1er mars à 11:01
       
    • @FILIPPI

      Plus de la moitié des députés communistes doivent leur élection à la FI , qui les a soutenu et n’a pas présenté de candidats En revanche dans une quarantaine de circonscriptions le PCF a présenté des candidatures de témoignage enlevant toutes chances de victoire aux candidats FI.

      Pour ce qui est des alliances cele n’a rien à voir avec une quelconque pureté. Visiblement vous avez du mal à comprendre, à moins que le fassiez exprès. L’Avenir en Commun ne pourra jamais être mis en œuvre dans cadre des traités de l’UE , la question de sortie des traités est centrale et fondamentale. Faire croire le contraire ce serait tromper les électeurs, comme en 1981 , et l’on voit le résultat aujourd’hui.Par contre dans le cadre de luttes ou d’actions particulières , il peut y avoir des alliances, cela se fait déjà , c’est la dessus que les gens nous jugerons .

      Les gens ne croient plus dans ces magouilles d’alliances . Ce n’est pas cela qui va convaincre les abstentionnistes à revenir voter or la victoire passe par eux . Si la FI parvient à les mobiliser les autres suivront. Ceux qui trouvent intérêt à personnaliser le débat n’ont rien compris, la candidature ou non de JLM n’est pas un problème, la FI est pleine de jeunes talents plein d’avenir , et le programme est cohérent et solide, en plus il est perfectible.

      Gege Le 1er mars à 11:59
    •  
    • D. Filippi - Sais-tu combien de députés PCF doivent leur élection au soutien de la FI ? Cette description que tu fais ne rend pas justice à C. Autain. Elle a tout à fait le droit d’avoir une opinion sans pour autant avoir besoin qu’on la qualifie "d’équilibriste" ou d’estimer qu’elle rembourserait ainsi le PCF de ne pas avoir présenté de candidat face à elle (bienvenue dans la mafia)...

      J’ai plutôt l’impression que le PCF et la FI discutent déjà ensemble au sein de l’hémicycle mais que cela ne va pas jusqu’au fond. D’ailleurs, si les 2 groupes votent beaucoup de textes conjointement, on trouvera des scrutins pour montrer des divergences fortes qui marquent des stratégies politiques manifestement incompatibles entre le PCF et la FI. Le fait que C. Autain veuille que des discussions sur les stratégies respectives puissent être entamées et révéler ainsi si le pluralisme à gauche est réellement en mesure de fonder une "unité", m’apparaît vital en terme de transparence ! Je dois admettre que j’aimerai bien entendre le PCF dire clairement ce qu’il pense de l’Europe et du Nucléaire notamment...

      C. Autain porte totalement le programme de la France Insoumise et adhère à l’esprit "dégagiste" du mouvement ! Relis tout ce qu’elle a pu dire et tu en seras convaincu... C’est avec ceux qui se veulent dans l’opposition "réelle" à la politique néolibérale gouvernementale et européenne qu’elle envisage "l’unité", pas avec les tenants d’un système pourri qui ne savent plus vers qui se tourner pour avoir un bol de soupe.

      carlos Le 1er mars à 12:12
  •  
  • @Gege Le 1er mars à 11:59

    Tu ne comprends toujours pas....ainsi que Carlos....Les gens se foutent de l’AEC ! Ce que les gens veulent c’est une gauche crédible que l’AEC définit mais sans se reconnaître dans LFI qui est pour eux un risque totalitaire. La grande victoire des médias est là !C’est injuste, c’est de la calomnie, c’est tout ce que tu veux mais c’est ainsi et ni toi ni moi n’y pouvons rien. Si on se borne à dire :on accueille tout le monde à condition que sur l’essentiel vous soyez d’accord avec nous, le changement est pour la st glin glin !

    Dominique FILIPPI Le 1er mars à 12:19
       
    • @D. Filippi - Ce que tu ne comprends pas à ton tour, c’est qu’IL N’Y AURA AUCUN CHANGEMENT SI ON S’ALLIE AVEC DES PARTIS QUI N’ONT AUCUN INTERET A CE QUE LES CHOSES BOUGENT !!!!!!!!

      carlos Le 1er mars à 12:26
    •  
    • C’est dans l’intérêt des "medias" du pouvoir que la FI, en totale incohérence avec sa ligne politique, s’allie avec des formations politiques en totale contradiction avec ce qu’elle défend... "Vous voyez ! Ils sont comme les autres ! blanc bonnet et bonnet blanc ! Mais on vous avait prévenu !"

      carlos Le 1er mars à 12:30
    •  
    • Quant au risque "totalitaire" : dois je rappeler que le monarque Macron a décidé d’inscrire les mesures d’exception dans la loi, passe toutes ses réformes par ordonnance, etc... Les gens sont moins cons que tu ne veux bien t’en convaincre.

      carlos Le 1er mars à 12:33
  •  
  • @Carlos Le 1er mars à 12:12
    Clémentine et Martelli ont compris- puisqu’ils disent tous les deux qu’on doit se garder du réflexe sectaire "eux" et "nous"- que LFI ne doit pas faire une stratégie basée sur la table rase du passé de la gauche....Fédérer le peuple cela ne veut dire quelque chose que si ce peuple se reconnaît dans ses représentants et pour qu’il se reconnaisse il faut bc + que la simple soumission à l’AEC !De plus...Roger est celui qui en France connaît le mieux la diversité de la gauche historiquement constituée depuis deux siècles....Lis LES ROUGES de Pascale Fautrier...Quant à Clémentine elle n’a qu’une seule ambition....succéder à JLM...et elle est prete à mettre bc d’eau dans son vin pour y parvenir....

    Dominique FILIPPI Le 1er mars à 12:31
       
    • @Sarah

      Sur Clémentine, je confirme. Pas d’angélisme...

      Dominique FILIPPI Le 1er mars à 12:36
    •  
    • @D. Filippi - J’espère bien que tu te trompes sur C. Autain... Si elle doit remplacer Mélenchon, j’ose penser qu’il ne s’agira pas pour elle de l’expression d’une ambition dévorante d’accéder au pouvoir mais de remplir avec humilité une tâche qui lui demandera beaucoup d’énergie et de force.

      Quant aux réflexes sectaires, il est tout à fait évident que la France Insoumise a tout à y perdre ! En effet, c’est un mouvement qui ne questionne pas ses sympathisants sur leur passé politique ou sur le fait qu’ils soient éventuellement encartés ailleurs... Au contraire, il y règne un pluralisme d’opinions certain qui renvoie à son attachement aux principes démocratiques. C’est à cause, ou grâce à cet ADN profondément démocratique, que le ciment de la FI réside dans son programme ! Je me dois dois donc de corriger les termes que tu utilises : il ne s’agit pas de s’y SOUMETTRE, mais d’y ADHERER ! C’est cela, qu’on appelle "fédérer".

      carlos Le 1er mars à 12:45
  •  
  • Donc on dit pour résumer on est une auberge espagnole où il faut payer l’aubergiste avant de manger ! Grand avenir avec une ligne politique aussi absurde pour gagner. Avec cette ligne on peut faire une très grosse secte -c’est ce que Martelli et Clémentine s’escriment à vous dire en faisant référence au PCF de la grande époque-mais certainement pas arriver au pouvoir !

    Dominique FILIPPI Le 1er mars à 12:44
       
    • @D. Filippi - "payer l’aubergiste"  ?

      C’est incroyable... c’est littéralement le contraire de tout ce qui t’a été dit ici ! C’est le programme qui fédère, pas la soumission à un chef ! Et ce programme, il n’est pas une bible et peut être appelé à être enrichi... Parce que la FI n’a pas de textes "sacrés", ce n’est pas une secte ! Le tout c’est qu’à l’instar de l’inversion de la hiérarchie des normes, il ne devienne pas moins protecteurs pour les citoyens qu’il ne l’était avant d’être amendé ! C’est pour cela qu’on ne peut pas le discuter avec des partis qui demandent comme prérequis à toute discussion l’abandon des points fondamentalement destinés à redonner le pouvoir au citoyen !

      carlos Le 1er mars à 12:55
    •  
    • @PHILIPPI

      Systématiquement vous ne répondez pas aux arguments qui vous sont opposés, pire vous les ignorez , c’est plus pratique pour avoir toujours raison à vos yeux . Avec vous c’est un dialogue de sourds . Personnellement je renonce, votre cas est désespérant et désespéré, je vous laisse à vos soliloques.

      Gege Le 1er mars à 14:11
    •  
    • Tovaritch GEGE  !
      Mieux vaut ses rêves qu’embrasser le réel dans sa complexité...........Gege se voit bien en portier de l’auberge, la harangue prompte aux chalands, déclamant aux ahuris l’Avenir en commun que tout le monde ignore... Il y en a qui croient dans les Ecritures et d’autres qui lisent l’avenir en commun de leurs songes...
      Si çà peut t’aider à vivre....

      Dominique FILIPPI Le 1er mars à 16:11
  •  
  • @Carlos Le 1er mars à 12:55

    Il me semble qu’on sera plus crédible en rencontrant tous ces pourris en qui se reconnaissent plein de citoyens, en mettant après échange sur la place publique nos divergences fondamentales que de dire on ne se rencontre pas même si on a aucun doute sur l’issue de la rencontre...

    Dominique FILIPPI Le 1er mars à 13:55
       
    • CARLOS
      Oui ou non dit-on aux gens si vous voulez qu’on discute et nous rejoindre il faut être d’accord avec nos fondamentaux.....c’esr le principe de la secte...

      Dominique FILIPPI Le 1er mars à 14:01
    •  
    • @D. Filippi - A partir du moment ou ce sont les autres qui refusent de discuter et d’échanger avec nous sous prétexte que certains points de notre programme les dérangent, il se passe quoi ? on se flagelle en place public histoire de faire plaisir ?

      carlos Le 1er mars à 17:42
  •  
  • Arrêtons de nous écharper sur la question des alliances

    Nous avons un programme concernant l Europe qui s étoffe justement avec la "mission" de Sarah Legrain ( animatrice de la campagne sur L’UE)

    Le PCF fera bien ce qu il voudra : partir tout seul ? en est il capable ? en a t il les moyens non pas financier mais l énergie .
    Peut être nous surprendrons t -ils avec fédérant les électeurs autour de leur projet ?

    le PCF s’allie avec le PS ? mais lequel de PS ? Celui qui se positionne sur la Ligne Macron ?

    Le Ps qui espère le retour de François Hollande ? une partie des ex de chez vals communiquent en s attribuant la paternité de l embellie économique libérale , qui rejaillit sur Macron .

    Celui d’ Hamon ? qui n’est plus au PS, même si il va y retourner la queue basse des qu il pourra sauver la face .( si Montebourg, ou autre chose ..........? Benoit Hamon n’a jamais exclu un retour au bercail nourricier ) .

    Qu il fassent les uns et les autres leurs congrès , de rupture ? on peut dors et déjà en douter ?

    Un congres qui produise un programme clair et cohérent , qu ils essaient de trouver des points de convergences autres que celui d’avoir des élus et retrouver leur leadership pour le PS .

    Pour le PCF simplement de sauver Fabien et les permanents perpétuellement permanents.

    A la FI comme en 2016 , nous sommes déjà en campagne sur L’avenir en commun , laissons les a leur problèmes !

    Nous nous avons une campagne a mener

    buenaventura Le 1er mars à 14:00
  •  
  • Oui, il y a des salafistes et même des djihadistes en Syrie, et ils ont souvent perpétré des crimes de guerre. Nul ne peut l’ignorer et le taire. Mais les pilotes des avions qui bombardent la Ghouta orientale ne sont pas salafistes. Ceux qui larguent des gaz chimiques sur la population civile ne le sont pas non plus. Pas plus que les tortionnaires qui supplicient la quasi totalité des prisonniers.
    Ce qui me frappe chez Sarah Legrain comme chez la plupart des dirigeants de la FI, c’est que, sous couvert de n’ignorer aucun des criminels qui sévissent en Syrie, ils ne prononcent presque jamais celui du principal, Bachar al-Assad, et de ses alliés, Poutine et Khamenei.
    Et si vous appreniez, camarades, à appeler un chat un chat ?
    C’est aussi votre intérêt, si vous ne voulez pas passer pour les complices du bourreau.

    Dominique Vidal Le 1er mars à 14:15
       
    • @ Domnlque Vidal

      Dire que l’on est contre tous les bombardements de population civile , d’ou qu’ils viennent , c’est être complice des bourreaux ?

      Dire que ce que les médias appellent « rebelles « sont dans leur très grande majorité des terroristes ayant prêté allégeance à l’EI , qui en matière de tortues , notamment vis à vis des femmes, n’ont rien à envier aux bourreaux Syrien , c’est être complice des bourreaux ?

      Dire que ces mêmes terroristes utilisent la population civile comme bouclier humain et qu’ils bombardent les couloirs humanitaires pour empêcher les civils de s’echaper , c’est être complice des bourreaux ?

      Dire qu’il y en a assez de l’indignation sélective , « La « guerre mondiale contre le terrorisme » a tué au moins 1,3 millions de civil » journal l’Humanité (Afghanistan, Pakistan , Irak ) sans parler de Mossoul et de ceux qui continuent de mourir, et pour le coup ce n’etait pas les avions de Poutine , c’est être complice des bourreaux ?

      Votre interprétation tendancieuse et patisane des propos de S Legrain laisse supposer que vous militez pour un camp , sans avoir le courage de nous dire lequel.

      Gege Le 1er mars à 15:46
  •  
  • Et si l’on parlait des crimes contre l’Humanité commis par le régime criminel des Assad dans la Ghoua orientale ? Quand vous arriverez à en admettre l’existence et à les condamner, je dialoguerai sans la moindre difficulté avec vous sur tout le reste que, moi, je ne nie pas. Mais tant que vous ne le ferez pas, vous serez - j’en suis désolé - un complice de ces assassins-là.

    PS : Qu’auriez-vous dit pendant la guerre d’Algérie ? Vous auriez refusé de condamner la sale guerre coloniale sous prétexte que le FLN commettait des attentats terroristes ?

    Dominique Vidal Le 1er mars à 16:18
       
    • @Dominique Vidal - Vous ne trouverez pas de front uni pour défendre les dictateurs aux mains pleines de sang à la France Insoumise... Je suis personnellement convaincu, comme beaucoup d’autres, que le régime de Bachar E.A. a commis des crimes contre l’humanité ou en tous cas clairement des crimes de guerre . Au même titre que je suis convaincu que le camp dit "des rebelles", abrite autant d’infâmes salopards pouvant être jugés pour des exactions similaires !

      Vous ne vous rendez pas compte un seul instant que votre injonction ressemble à celle faite à la député Obono de clamer tout haut "Vive la France" sous peine d’être reléguée au rang de pestiférée infréquentable, complice des ennemis de la France, de la démocratie et en tous cas de la morale...

      Sachez que je ne connais pas de personne à la France Insoumise qui ne pense pas que toute guerre est une saloperie, que ce soit la guerre d’Algérie ou celle en Syrie, et qu’elle doit être condamnée ! Vous faites comme si nous disions autre chose alors que nous n’arrêtons pas d’indiquer que l’unique solution passe par un processus démocratique de PAIX, seul susceptible d’être légitime et incontestable, au lieu d’une croisade armée dont il est clair que l’imbroglio des ambitions et motivations réelles vous échappent autant qu’à moi...

      carlos Le 1er mars à 17:30
  •  
  • @Carlos Le 1er mars à 12:45
    "C’est à cause, ou grâce à cet ADN profondément démocratique, que le ciment de la FI réside dans son programme ! Je me dois dois donc de corriger les termes que tu utilises : il ne s’agit pas de s’y SOUMETTRE, mais d’y ADHERER ! C’est cela, qu’on appelle "fédérer"."

    La volonté générale serait donc l’addition des adhésions individuelles à un même programme élaboré par un petit nombre de "sachants" issus pour la plupart d’une secte appelée non plus PCF comme autrefois mais PG eux mêmes issus souvent d’un groupuscule trotskiste....Où est le ciment démocratique dans un mouvement dont les dirigeants sont autoproclamés ?
    Le dit mouvement n’ayant presque pas d’ élus au niveau local et étant composé de diplômés éloignés parleur niveau de vie, leur culture des "masses ouvrières et démocratiques" comme disait l’inénarrable Jojo dernier secrétaire général notable du parti révolutionnaire de la classe ouvrière haï -déjà- par les futurs dirigeants du PG alors trotskistes....

    Dominique FILIPPI Le 1er mars à 16:26
       
    • @D. Filippi - "l’avenir en commun" a pris pour base le programme défendu à la présidentielle précédente. Il s’est vu transformé notamment grâce à une consultation public à laquelle j’ai participé et qui s’est étendue au-delà des rangs bien exigüs du petit PG dont je ne suis pas membre et, pardon pour eux, dont je me fous comme de mon premier slip !
      En l’occurrence, si le programme a autant d’importance c’est justement parce qu’il n’est pas sorti du cerveau de Jean-Luc Mélenchon... C’est pas compliqué à comprendre tout de même...

      carlos Le 1er mars à 17:39
  •  
  • @Carlos Le 1er mars à 17:39

    il est sorti du cerveau d’une centaine de personnes qui disent l’avenir pour tous et par tous. Je conviens que c’est mieux que rien mais ce n’est pas à prendre ou à laisser. Je suis tout à fait au courant du fait que les socialistes ne veulent pas débattre puisqu’ils veulent nous tuer !!!!Je dis seulement que notre proposition de dialogue doit être plus nette...ce qui rendra leur refus de s’assoir au moins une fois plus difficile...notamment sur la question européenne. Le PS et le PCF de toute façon s’allieront objectivement ou subjectivement contre nous l’an prochain.

    Tu y verras peut être un signe de clarification ...moi j’y vois surtout du brouillard démobilisateur dans la tète des gens....d’autant que Wauquiez et Le Pen vont occuper le terrain du populisme cocardier qui rendra inaudible notre discours sur l’indépendantisme français de LFI.
    Raison de plus pour envoyer un message d’ouverture et non de fermeture même si au final on sait très bien qu’ils sont sur des positions inconciliables avec les nôtres.

    Dominique FILIPPI Le 1er mars à 18:16
  •  
  • Mon cher Carlos, si tout était aussi simple que vous le dites, pourquoi cette crise au Media de la FI ? Vous êtes un inconditionnel, moi pas. Ça fait toute la différence. Moi, j’écoute Mélenchon, Kuzmanovic, Legrain, etc. Et je n’y retrouve pas la position que vous dites. Et j’observe que, désormais, ça fait débat. Comme quoi il ne faut désespérer de rien !
    PS : Je parlais de la guerre française en Algérie, pas de la guerre civile...

    Dominique Vidal Le 1er mars à 18:57
       
    • @D. Vidal - Le Média n’est pas le média de la FI... Et la "crise" à laquelle vous faites allusion concerne la prise de position du correspondant en charge du dossier syrien, Claude E. K., sur le traitement qu’il a décidé de réserver à son sujet. Non, les solutions sur la guerre en Syrie avancées dans "l’avenir en commun" porté par la FI.

      Ma position, à l’image de celle de ce que je pense être la majorité des sympathisants de la France Insoumise, quant à elle renvoie sans détours à l’idée que pour que justice soit rendue, il faut permettre au peuple syrien de se débarrasser des monstres qui lui confisquent le pouvoir chaque jour, qu’ils soient les représentants du régime syrien ou de milices djihadistes armées par les monarchies du golfe, en imposant un processus démocratique à l’issue duquel la liberté retrouvée permette de traduire devant les tribunaux les responsables des souffrances endurées. Or, si vous écoutiez réellement les discours des représentants de la France Insoumise, vous n’entendriez pas autre chose comme vous le rappelait gégé dans son post précédent que ce qui est CLAIREMENT indiqué sur le programme collectivement élaborée l’année dernière...

      Note : J’avais bien compris que vous parliez de la guerre d’indépendance algérienne, et pas de l’épisode récent malheureux qui de toute façon n’en est pas moins horrible...

      carlos Le 1er mars à 21:33
    •  
    • @ Dominique Vidal

      Mettre en parallèle le FLN , ses moyens d’action , dans le cadre d’une guerre libération dans les années 50 et 60 et des terroristes dont l’objectif est de recréer, après l’Irak , un état islamique en Syrie aujourd’hui, est non seulement aberrant mais également très dangereux. Cela n’a rien à voir . Sors de ce corps Donald Trump !!!

      Gege Le 2 mars à 14:12
  •  
  • Carlos

    laisse tomber c’est leur dernière tarte a la crème
    c’est la nouvelle façon de faire de la politique

    té contre les territoires occupés, té antisémites !
    té contre la GPA , té homophobe
    tu condamnes pas poutine , té pro Assad
    té pour l’agriculture raisonnée, té un pollueur de la FNSA
    tu tiens la porte a un femme té un macho violeur

    Jean Luc Mélenchon , fait peur aux enfants, il tue des petits chats et il mange du cheval le salop !

    buenaventura Le 1er mars à 19:09
  •  
  • Bonjour
    Posons nous la question !?
    Faut-il défendre , dans le conflit en Syrie, l"Axe !USA /Arabie saoudite, et divers Emirats/Israël/plus Europe en gros, qui veulent dégommer Assad. et éclater la Syrie, et installer un pseudo gouvernement dit "démocratique" surtout qui mangera dans la main des occidentaux.....
    Ou défendre l’Axe Russie/Iran/hezbollah en gros qui veulent maintenir Assad, préserver l’unité de la Syrie, et sa cohésion, si possible.
    Gros dilemme, moi je m’y hasarderez pas. mêmes sur la question du registre des horreurs, crimes de guerres.....
    Ce que je peux dire, mais je suis loin , et pas concerné, la guerre c’est la guerre, il y a un vainqueur et un vaincu, celui qui a gagner a raison....malheur au vaincus !!Comme disaient les Romains. Les criminels de guerres sont toujours juger par les vainqueurs......
    Mais les crimes des vainqueurs ne sont jamais jugers

    BOB Le 5 mars à 17:49
  •  
  • Bonjour
    je rajoute, c’est triste, c’est injuste...mais c’est comme cela.
    Toute l’histoire des guerres,des conflits, le démontre.
    J’attends des avis contraires....
    Qui a juger les USA , les Russes, ...sur les crimes de guerres pendant la Deuxièmes guerres mondiales, et je ne parle pas des conflits actuelles (yougoslavie, irak, syrie, rwanda.....)la liste est longue.

    BOB Le 5 mars à 18:04
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.