Accueil | Entretien par Pierre Jacquemain | 27 juin 2018

Ugo Bernalicis : « Notre responsabilité, c’est de redonner du courage, dire que c’est possible »

Visite de Macron au Pape, laïcité, Europe, Lifeline, grèves à la SNCF, municipales à Lille et congrès du parti de gauche. Tour d’horizon de l’actualité politique et sociale avec le député LFI du Nord, Ugo Bernalicis, invité de La Midinale.

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

 

VERBATIM

 

 Sur la visite au Pape d’Emmanuel Macron 
« Emmanuel Macron n’a pas très bien compris ce qu’était la laïcité. »
« Il y a une embrouille sur le mot laïc. »
« C’est plutôt la pensée d’Emmanuel Macron qui reste un mystère ou alors il est dans la vaine de Nicolas Sarkozy qui pense qu’il faut remettre du religieux dans la société pour refaire sens et du lien social. »
« Il faut plutôt redonner envie de perpectives collectives communes que de faire des religions l’opium du peuple pour contenter tout le monde. »
« Constitutionnaliser la laïcité est un bel enjeu. »

 Sur la politique migratoire 
« Ça n’est pas qu’un problème lié à l’Europe, c’est un problème de politique interne à la tête d’Emmanuel Macron. »
« On est à un niveau d’hypocrisie extraordinaire. »
« Les ONG ne font pas le jeu des passeurs, ils font le jeu de sauver la vie de gens qui sinon mouraient. »

 Sur les réfugiés climatiques 
« Pour l’instant, on ne s’y prépare pas et c’est ça le problème. »
« S’y préparer c’est peut-être déjà essayer de ralentir le changement climatique. »
« Il faut planifier et renforcer l’ONU en anticipant. »

 Sur l’Europe 
« On n’est ni des libéraux, ni des nationalistes. »
« Il faut réaffirmer que le cadre national est un cadre de souveraineté qui permet de transformer à la fois le pays mais aussi l’Europe. »
« L’objectif c’est une transformation de l’Union européenne. »
« Il faut rappeler que ça ne se joue pas entre euro sceptiques et euro béâts. »
« En France, le premier enjeu sera de mobiliser les classes populaires abstentionnistes. »

 Sur le mouvement social 
« J’ai envie de dire aux cheminots ‘ne lâchez rien mais selon ce que vous êtes en capacité de faire’. C’est à eux de décider. »
« On sait très bien qu’à la rentrée il y a d’autres réformes qui vont arriver et que les cheminots vont être dedans aussi, à savoir la réforme des retraites. »
« Le dernier vrai recul par la mobilisation populaire dans la rue, ça a été le CPE. »
« Depuis Nicolas Sarkozy, tout s’applique en dépit des mobilisations. Ça a un effet démobilisateur et ravageur dans la tête des gens. »
« La principale responsabilité des syndicats, des organisations politiques et des associations, c’est de redonner du courage et de dire c’est possible. »

 Sur les perspectives politiques 
« Je ne pense pas que le problème ait été une absence de perspective politique. »
« Dans le moment de la mobilisation de la grève, les différentes centrales syndicales n’arrivent pas à se coordonner pour faire ce que la grève est sensée faire à savoir bloquer le pays, la production du pays. »
« À la France insoumise, on essaye de remplir cet objectif, modestement, d’être un débouché politique aux luttes. »

 Sur les municipales à Lille 
« Je ne prépare pas ma propre candidature. »
« Il n’est pas souhaitable que des copains qui sont déjà en responsabilité se mettent en dynamique dans la perspective d’être eux-mêmes tête de liste aux élections municipales. »
« L’objectif c’est de faire émerger des nouvelles têtes. »
« Il y aura des éléments de programme nationaux. »
« Les stratégies d’alliances, au premier tour on verra, mais au moins au deuxième tour, dépendront des résultats qu’auront fait les différentes forces politiques localement aux européennes. »

 Sur le congrès du parti de gauche 
« Je pense que le parti de gauche a vocation à encore un peu durer parce que les choses ne sont pas encore complètement mures au sein de la forme mouvement qu’est celle de la FI. »
« Nous avons besoin d’organisations structurées qui ont une certaine forme de permanence dans le mouvement et aussi des cadres de réflexion particuliers, une certaine discipline de l’action. »
« Le PG a encore une utilité dans la période et quand il n’aura plus d’utilité, on passera à l’outil suivant. »

Vos réactions (1)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • sans durcir considérablement le discours de la FI sur l’immigration, la FI n’attendra pas le second tour, ou ne trouvera pas les voies nécessaires au second pour l’emporter.

    Arrêtez avec votre idéalisme "gneugneugneu c’est l’espoir et Jesus Christ qui va rendre le monde meilleur".

    Staline, les goulags, la Tchéka, bref : la République et le Socialisme, voilà l’espoir.

    kheymrad Le 27 juin à 16:25
  •  
Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.