Accueil | Par Lucien Atencia | 17 juin 2020

La Revue du 17 juin 2020

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

ACTUALITE

-250 rassemblements de soignants ont eu lieu en France ; vidéo :
https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/recherche-d-emploi/fonction-publique/manifestations-de-soignants-le-point-sur-la-mobilisation-en-france_4010189.html

-"Ils s’inquiètent de retrouver leurs anciennes vies, avec des conditions de travail dégradées." ; vidéo  : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/hopital-des-soignants-desabuses_4010299.html

-"Revaloriser les salaires pour éviter la pénurie de personnels." ; vidéo  : https://www.francetvinfo.fr/sante/politique-de-sante/hopital-revaloriser-les-salaires-pour-eviter-la-penurie-de-personnels_4010325.html

-Trois mois après les morts en série à l’Ehpad de Cornimont dans les Vosges, le traumatisme des survivants. (Cécilia Arbona ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-16-juin-2020

 "Il est évident que l’épidémie réémergera si on relâche les précautions. La guerre est loin d’être gagnée." (...) "En France, je ne suis pas sûr qu’on cherche tout ce qu’on doit chercher." (...) L’Hydroxychloroquine : "Un gaspillage d’énergie et d’argent assez scandaleux." (...) L’hôpital public, "J’espère, après dire que j’y crois, ce serait mentir." (Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à La Pitié-Salpétrière à Paris, était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=Ae34ISZjfG8

 Pour l’instant, la situation est extrêmement calme en Seine-Saint-Denis, le département qui a été le plus impacté par l’épidémie. Tous les signaux sont au vert." (...) "Le rebond est toujours une grande inquiétude. Ce qui se passe en Chine nous inquiète. Ils sont restés à zéro cas pendant plusieurs semaines et là, on nous annonce une centaine de nouveaux cas à Pékin. " (...) "Il faut que le masque devienne une habitude d’un nouveau mode de vie, en attendant le vaccin." (...) Fort d’une expérience acquise pendant la crise, "Je prône une nouvelle gouvernance de l’hôpital, médicalisée et plus orientée vers le patient." (le docteur Frédéric Adnet, chef du servie des urgences de l’hôpital Avicenne de Bobigny ; vidéo) : https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/l-interview-savoir-comprendre-dr-frederic-adnet-1606-1255902.html

 "Il n’y a eu aucune préparation sur les masques et les tests." (le professeur Christian Perronne, chef du service des maladies infectieuses de l’hôpital de Garches et auteur de "Y-a-t-il une erreur qu’ILS n’ont pas commise ?" chez Albin Michel ; au micro de Matthieu Belliard, sur Europe 1 ; vidéo : https://www.europe1.fr/emissions/L-interview-de-7h40/professeur-christian-perronne-il-ny-a-eu-aucune-preparation-sur-les-masques-et-les-tests-3975247

-Suivi quotidien de l’opinion et de l’action du gouvernement ; vague 57 (OPINION-WAY)  : https://www.opinion-way.com/fr/component/edocman/opinionway-et-organ-ice-pour-les-echos-covidirect-vague-57-16-juin-2020/viewdocument/2354.html?Itemid=0

-Emmanuel Macron a dit tout son soutien aux forces de l’ordre. Mais pas un mot sur les accusations de racisme au sein de l’institution. Ce qu’en ont pensé des jeunes de Pantin, en Seine-Saint-Denis ; son, amener le curseur sur 01:43 : https://www.franceinter.fr/emissions/le-journal-de-7h30/le-journal-de-7h30-15-juin-2020

 "Il y a une volonté de l’extrême gauche d’affaiblir la police nationale." (David Le Bars, du syndicat des commissaires de la Police nationale ; sur RMC ; vidéo) :
https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/l-interview-savoir-comprendre-david-le-bars-1506-1255563.html

 D’autres réactions de syndicats de policiers : https://www.lepoint.fr/societe/colere-des-forces-de-l-ordre-le-soutien-d-emmanuel-macron-a-t-il-convaincu-14-06-2020-2379821_23.php

 Si la police n’est pas raciste, "il faut reconnaître qu’il y a des branches pourries qu’il faut savoir éliminer sans complaisance." (...) "Une violence commise par un policier n’est pas forcément illégitime, elle peut même être légitime si elle est nécessaire à la mission de paix et d’ordre public. Elle ne devient illégitime que si elle n’est pas proportionnée." (le procureur général François Molins ; interrogé Par Alba Ventura, sur RTL ; vidéo) :
(https://www.dailymotion.com/video/x7uhnts?syndication=249290

 "En Guyane, face à l’épidémie de Covid-19, une pénurie de matériel de protection frappe les personnels soignants. (Jose Manuel Lamarque ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/chroniques-littorales/chroniques-littorales-15-juin-2020

-Il ne faut "surtout pas augmenter les impôts maintenant. C’est pas le moment de parler des impôts. Est-ce qu’on s’en sortira sans définir à terme qui va payer et comment, non bien sûr. Il faudra payer l’addition. L’avantage qu’on a, c’est qu’on a des taux d’intérêt très bas, donc on peut repousser le problème. L’argent ne vaut rien aujourd’hui, donc on peut s’endetter, mais on s’endette." (l’économiste Jean Pisani-Ferry, directeur du programme d’Emmanuel Macron pendant la campagne 2017, qui estime que l’économie doit repasser devant le sanitaire. Sur Europe 1 ; vidéo : https://www.europe1.fr/emissions/L-interview-de-7h40/relance-economique-jean-pisani-ferry-affirme-quil-ne-faut-surtout-pas-augmenter-les-impots-3975021

 "Une dette publique à 120 % n’est pas en soi une catastrophe" (Pierre Moscovici, future président PS de la Cour des comptes) : https://www.euractiv.fr/section/economie/news/une-dette-publique-a-120-nest-pas-en-soi-une-catastrophe-assure-moscovici/

-"On est plus près des 6 que des 12 millions de travailleurs concernés par le chômage partiel en France. Les 12 ou 13 millions, ce sont les demandes" des entreprises. (...) "On nous dit qu’on va faire un diagnostic de la réalité de l’hôpital. Le diagnostic est fait. C’est des réponses qu’attendent les soignants." (...) "Le problème du manque de personnel, le problème de la reconnaissance des diplômes et des qualifications, les fermetures de lits, ce n’est pas nouveau. Ce que demandent ceux qui sont autour de la table, c’est : combien vous mettez d’argent pour améliorer la situation de l’hôpital ?" (...) "Ce qui nous inquiète, c’est que le président de la République nous refait le coup de l’acte 2. Après la crise des Gilets jaunes, il a dit : plus rien ne sera comme avant. Et derrière, il nous a fait passer la réforme des retraites et la réforme de l’assurance chômage." (...) "Comment un employeur peut dire au bout de trois ans : ’Je ne savais pas qu’ils n’avaient pas de papiers’. Alors qu’ils ont travaillé, ils payent des cotisations, ils payent des impôts. Il faut régulariser les sans-papiers." (Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, répondait aux questions de Marc Fauvelle et Renaud Dély, sur France Info ; vidéo) : https://www.dailymotion.com/video/x7uhpks

-Travailler plus, "S’il s’agit d’allonger la durée du travail hebdomadaire ou la durée du travail sur la vie, pour l’instant, c’est totalement hors de propos." (Laurent Berger, secrétaire de la CFDT ; interrogé par Frédéric Rivière ; son) : http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200616-laurent-berger-secr%C3%A9taire-g%C3%A9n%C3%A9ral-la-cfdt

-"Des débouchés pour la révolte." (Patrick Le Hyaric, directeur de "L’Humanité" :
https://patrick-le-hyaric.fr/des-debouches-pour-la-revolte/

-Dans son dernier rapport, l’Organisation internationale du travail qualifie les moins de 25 ans comme les principales victimes des retombées économiques de la pandémie. Au "Téléphone sonne" que présente sur France Inter Fabienne Sintes. Avec Antoine Dulin, président de la commission insertion des jeunes au CESE, Orlane François, présidente de la Fédération des Associations Générales Etudiantes (FAGE) et des auditeurs de la station ; son :
https://www.franceinter.fr/emissions/le-telephone-sonne/le-telephone-sonne-15-juin-2020

-"Ce qui était intéressant, c’était de voir à quel point on s’est très rapidement dit que le ’rien ne sera comme avant’ n’était pas tout à fait vrai." (...) "Ce confinement a fonctionné comme un espèce de révélateur de failles préexistantes, avec un décalage entre les cols bleu et les cols blancs." (...) "En France il y a eu un consensus politique à cause d’une chape : la peur (...) La métaphore guerrière utilisée par le président de la République a joué très fortement sur cette peur, et elle a du mal à disparaître aujourd’hui." (...) "On a à peu près 2/3 de la population qui est toujours inquiète face au risque de contamination. Cette peur, on peut la dater du week end du 1er tour des élections. Les 20 points d’abstention supplémentaires s’expliquent principalement par la peur. On voit comment les choses basculent psychologiquement chez les Français." (...) "Qu’on se soit fait prendre sur notre terrain d’excellence [la santé] : ça montre qu’on est en grave déclin." (...) "On regarde, 30 ans en arrière comment les mots ont changé, d’un discours universaliste, inclusif, à, aujourd’hui, un discours plus communautarisé (...) La grille de lecture a beaucoup bougé en quelques décennies seulement." (...) "On ne doit pas faire parler la jeunesse à sa place. La jeunesse française est aussi diverse que la société. Toute la jeunesse française n’est pas solidaire de ce combat là. [contre le racisme et les violences policières] (...) "La recomposition politique initiée à partir de 2017 n’est pas arrivée à son terme, un vide a été créé qui a du mal à être comblé aujourd’hui" (Jérôme Fourquet, analyste politique, directeur du département Opinion et Marie Gariazzo, directrice adjointe du département Opinion et Stratégies d’entreprises de l’IFOP, étaient les invités du "Grand entretien" de France Inter, présenté par Nicolas Demorand et Léa Salamé ; vidéo) :
https://www.youtube.com/watch?v=dD1MIcMuFxw

-"Incendie dans un sous-marin nucléaire : coup dur pour l’armée française." (Nathalie Guibert, spécialiste défense pour le journal "Le Monde", auteure de "Je n’étais pas la bienvenue”, aux éditions Paulsen, était l’invitée de Mélanie Taravant ; vidéo jusqu’au 22 juin) : https://www.france.tv/france-5/c-a-dire/1552991-incendie-dans-un-sous-marin-nucleaire-coup-dur-pour-l-armee-francaise.html

 Affaire Karachi : le tribunal condamne le clan Balladur à de la prison ferme. (Fabrice Arfi et Karl Laske de "Mediapart" ; info document en fin de revue) ;

 La décision est "cinglante". (Me Marie Dosé, avocate de parties civiles dans le procès, &tait l’invitée de Mathilde Munos ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-6h20/l-invite-de-6h20-16-juin-2020

POLITIQUE

 Clémentine Autain, Ruffin et Mélenchon attendus au Havre pour soutenir Jean-Paul Lecoq : https://actu.fr/normandie/havre_76351/municipales-ruffin-et-melenchon-attendus-au-havre-pour-soutenir-lecoq_34321964.html

-"On a eu un Président auto-satisfait qui a rayé d’un coup de plume la gestion calamiteuse de la crise du coronavirus. Très content de lui, il annonce de déconfinement total du macronisme. Il va falloir produire plus, travailler plus pour rembourser la dette. Est-ce que c’est un projet qui va enthousiasmer les Français ?" (...) "Incontestablement, ce qui a été fait sur le chômage partiel est à saluer et a permis de maintenir à flot beaucoup d’entreprises et d’emplois. On a bien compris qu’Emmanuel Macron entend reprendre le cours de l’Histoire comme avant la crise." (...) "Plus que la question des impôts, c’est celle de la répartition de l’effort entre les Français, selon leurs moyens qui se pose. Sur la totalité de vos revenus, plus vous gagnez, moins vous payez." (...) "La santé n’a pas de prix disiez-vous, M. Macron, mettez rapidement l’argent nécessaire." (Adrien Quatennens, député LFI du Nord ; intérrogé par Samuel Etienne sur France Info ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=0ukAzVYWdIY

-"Macron lançait sa campagne présidentielle." (...) " Des mots, des mots, des mots qui contredisent la politique qui a été menée depuis deux ans et demi. Et pire, la politique qui est menée aujourd’hui par son gouvernement et qui n’a "aucun rapport avec l’écologie, aucun rapport avec la solidarité, aucun rapport avec le social.". (...) "Ce qui compte c’est que tout le monde puisse travailler." (...) Les très riches "imposent leur loi à la République. (...) "On impose à certains des discriminations au nom d’un universalisme qui n’existe pas." (...) "Voir l’avenir, justement, c’est nécessairement revisiter son passé." (...) "Emmanuel Macron a donné raison aux syndicats d’extrême droite de policiers." (Eric Coquerel, député LFI de Seine-Saint-Denis, répondait à Patrick Roger, sur Sud Radio ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=HHcEarUIszU

-Ces casseurs, "Tout le monde a bien compris que ce sont des éléments anti- ouvrier, anti-salarié" et il ne faut pas qu’on passe notre temps à parler d’eux. (...) "On est en droit de demander que l’action de police soit efficace et qu’une poignée de gens ne viennent pas à bout d’une manifestation. C’est une honte parce qu’il s’agit de soignants." (...) "Le parcours de la manifestation était déjà étrange." (...) "Je vous signale qu’à Dijon, la police est armée et ça n’a rien empêché. Affronter une bande armée, c’est une tâche de police bien particulière qui doit être faite par un service spécialisé, l’IGPN pur la gendarmerie, le RAID pour la police. A Dijon, c’est aussi un échec du renseignement. Comment une bande de Tchétchènes, en plus demandeurs d’asile, a-t-elle pu se constituer ?" (...) "Mme Le Pen, c’est son fond de commerce." (Jean-Luc Mélenchon, face à Alain Marschall  : https://www.youtube.com/watch?v=jmX9ux8CvxM

 Travailler plus, "c’est une option si davantage de Français accède au travail. Réduire le salaire horaire dans cette période, ce n’est pas seulement injuste socialement, c’est aussi contre-productif économiquement." (...) "Il y a une envie collective d’agir pour changer la société." (...) "Le Ségur de la santé a été lancé. Je trouve que c’est une très bonne idée, mais vous voyez la frustration des syndicats, des collectifs de médecins qui disent on n’est pas associés. Il faut une augmentation de 300 euros." (Yannick Jadot, député européen EE-LV, face à Caroline Roux ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=JTWyEQUqy3M

-"Parce que nous avons été en retard sur la crise sanitaire, il serait fou maintenant que nous soyons en retard sur la crise économique et sociale." (...) "Le Président s’aime beaucoup, il le dit, ça se voit, il le démontre." (...) "Le pouvoir a menti pour cacher une pénurie." (...) "Comment on accélère ? On n’a pas vu la pédale." (...) "Travailler davantage pour travailler tous, d’accord. Mais si c’est pour faire travailler plus ceux qui ont déjà un emploi, que se passera-t-il pour les autres à un moment où le chômage explose ?" (...) S’agissant des violences policières, "on ne peut pas rester dans le déni." (Olivier Faure, premier secrétaire du PS ; interrogé par Gérard Leclerc ; vidéo) : https://www.cnews.fr/emission/2020-06-15/linterview-dolivier-faure-967850

 Emmanuel Macron a voulu "reprendre le beau rôle par rapport à Edouard Philippe." (...) "Il n’a pas pris la mesure des urgences, pas pris la mesure des souffrances, il n’a pas pris la mesure des questions stratégiques qui restent à construire." (Ségolène Royal ; face à Guillaume Durand ; son du lundi 15 juin) : https://www.radioclassique.fr/radio/emissions/matinale-de-radio-classique/linvite-de-guillaume-durand/#livePlayer

 "Le réveil de la Hollandie." (Marcelo Wesfreid ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/histoires-politiques/histoires-politiques-16-juin-2020

 "La coopération entre la ville de Paris et l’Etat est fructueuse. Elle est même agréable. Le président de la République a décidé que nous étions ses adversaires. On en prend acte et on essaie de ne pas confondre les relations politiques et les relations institutionnelles." (...) "Ces dernières semaines, c’est avec Jean-Michel Blanquer que les relations ont été les plus difficiles tant qu’il a fait porter la faiblesse de l’accueil d’élèves sur les collectivités alors qu’était en cause le protocole sanitaire qui fort heureusement sera allégé après l’intervention du Président." (...) Criminalité à Paris, "tous les indicateurs sont préoccupants." (Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo ; face à Guillaume Durand ; son du mardi 16 juin) :
https://www.radioclassique.fr/radio/emissions/matinale-de-radio-classique/linvite-de-guillaume-durand/#livePlayer

"La nouveauté pour ce scrutin municipal, c’est que les écologistes sont souvent leaders de coalitions …" (Thomas Legrand ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-politique/l-edito-politique-16-juin-2020

-"Même Trump a des journalistes en face de lui pour lui poser des questions, chez nous tout le pays est sommé de venir à 20h devant la télé pour entendre... rien du tout. Les médias devraient refuser ce genre de simulacres où l’on ne peut pas contester les choses et où l’on peut dire n’importe quoi." (...) "Ce qui m’embête ce sont les non-dit, il a déjà augmenté les impôts. Quand il n’y a personne en face, aucun journaliste (...) l’absence de contradiction est problématique." (...) "Il y a un gâchis par rapport a toute une génération, une année complètement blanche. Pour le Président, "le lycée et l’université, c’est quelque chose de pas du tout important par rapport aux cafés." (...) "Le plan européen, 500 milliards d’euros, c’est à peine plus de 3 % du PIB de l’Union européenne." (...) "Il faut accepter la discussion démocratique sinon ne va pas pouvoir affronter le passé et passer à la suite." (l’économiste Thomas Piketty, était l’invité de Léa Salamé ; vidéo :https://www.youtube.com/watch?v=e96xjlOnQjA

-Les Français et l’allocution d’Emmanuel Macron (ELABE) : https://elabe.fr/allocution-macron-140620/

 "Nous avons bien fait" (l’allocution d’Emmanuel Macron revisitée dans l’émission "C dans l’air" que présente Caroline Roux, sur France 5. Avec la participation de Bruno Jeudy, rédacteur en chef du service politique de Paris Match ; Françoise Fressoz, éditorialiste politique au Monde ; Jérôme Fourquet, directeur du département "Opinions et stratégies" de l’IFOP et Soazig Quéméner, rédactrice en chef du service politique de Marianne. Une mention spéciale pour Françoise Fressoz du Monde, qui parle à la première personne du président de la République ; vidéo jusqu’au 22 juin :
https://www.france.tv/france-5/c-dans-l-air/1552985-macron-accelere-le-deconfinement.html

 "Emmanuel Macron a voulu remettre de l’ordre dans son rapport au temps présidentiel, lui qui a été tellement bousculé par les événements depuis un an et demi. Il s’agissait presque de refermer la parenthèse de ces difficultés, et de nous donner un cap." (Bruno Cautrès, chercheur au CNRS et au Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF), était l’invité de Mathilde Munos ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-6h20/l-invite-de-6h20-15-juin-2020

-"Après les épreuves qu’on a traversées, on retourne à une vie presque normale ; on a remporté une première manche contre le virus." (...) "Chaque jour d’école est un jour important, le contact avec les enseignants est indispensable, enseignant c’est un métier (...) Nos enfants ont besoin de socialisation. Les conditions sanitaires seront adaptées et (...) Jean-Michel Blanquer aura l’occasion de [les] détailler", tandis que "les cantines vont pouvoir reprendre." (...) Si la France "peut absorber le choc, c’est parce nous avons été des fourmis au début du quinquennat." (...) "Toutes les réformes qui existaient avant le coronavirus sont suspendues. Ce que nous demandons, c’est que dans les entreprises il y ait des négociations." (...) " "L’antiracisme que [certains associations] portent n’est pas un universalisme. " (...) "On a pas en France des lois de ségrégation, mais on a une société qui produit de la discrimination et, oui, on a des policiers et des gendarmes racistes, comme on a des journalistes ou des enseignants racistes." (...) "Il faut que la France se réconcilie avec son histoire." (Sibeth Ndiaye, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, porte-parole du Gouvernement, était l’invitée du "Grand entretien" de France Inter ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=S4V8Un1QsoA

 "L’économie c’est la vie, il est temps de reprendre le chemin du travail." (...) La réforme des retraites : "C’est une grande réforme sociale." (...) Vers un remaniement ? "Peut-être que de nouvelles personnes aideront le président." (Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, répondait à Jean-Jacques Bourdin ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=1Xs7Ipsbsf0

-"Deux semaines, c’est très important dans la vie d’un élève, chaque jour compte. L’objectif que j’avais depuis plusieurs semaines, c’est qu’il n’y ait pas une parenthèse entre mars et septembre comme dans certains pays comme l’Italie. L’école ne doit jamais être une garderie" (...) "Le protocole sanitaire sera allégé", essentiellement "sur la distanciation." (...) "Je voudrais revenir sur ce qui s’est dit ces derniers jours, nous avons eu avant tout des professeurs très dévoués, très engagés. Pour l’essentiel, ça a été un engagement magnifique. N’ayons pas la mémoire courte. Souvenons-nous de tout ce qui a été dit, pendant la période du confinement, sur le bel engagement des professeurs." (Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, qui se comporte comme un bonimenteur, soucieux de nous faire croire qu’il méritait 20 sur 20 sur sa gestion de la crise. Muet au plus fort des attaques contres les enseignants, le voilà qui retrouve leurs vertus et leur sens du service public ! Quant aux enfants, si un jour d’école ça compte pour eux, on se demande bien pourquoi, dans les écoles de Seine-Saint-Denis, tout au long de l’année scolaire, tant de classes restent sans professeur, sans professeure parce qu’ils ou elles, malades ou en congés de maternité, n’ont pas été remplacés . NDLR ; invité de Sonia Mabrouk, sur Europe 1 ; vidéo : https://www.europe1.fr/emissions/linterview-politique-de-8h20/jean-michel-blanquer-lecole-nest-pas-une-garderie-3975025

 Le ministre de l’Education nationale a répondu aux questions des auditeurs d’Europe 1 ; vidéo : https://www.europe1.fr/emissions/linterview-politique-de-8h20/jean-michel-blanquer-repond-aux-questions-des-auditeurs-deurope-1-3975026

 Le « retour à la normale » dans les écoles laisse sceptiques parents et enseignants. (Roland Gauron) : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/le-retour-a-la-normale-dans-les-ecoles-laisse-sceptiques-parents-et-enseignants-20200615

 A Dijon, "voir des jeunes qui brandissent des armes, cent personnes qui s’agressent, ce n’est pas admissible. Je veux avoir une pensée pour les forces de l’ordre, pour la police sur place quand certains les montrent du doigt dans les manifestations." (...) "La France, ce n’est pas la juxtaposition des communautés. La France c’est la République." (...) "Le Président de la République a tracé des perspectives. Il a donné du sens à son action. Il a ouvert des perspectives." (Le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, était l’invité de Gérard Leclerc ; vidéo) :
https://www.cnews.fr/emission/2020-06-16/linterview-de-didier-guillaume-968225

 "Il n’y a pas de réponse (du gouvernement) à cette montée des tensions communautaires et du trafic de drogue." (...) Avec la commission d’enquête, "le moment de la vérité est arrivé." (Eric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes et rapporteur de la commission d’enquête parlementaire sur la gestion de la crise ; sur Europe 1 ; vidéo) : https://www.europe1.fr/emissions/linterview-politique-de-8h20/commission-denquete-sur-la-crise-sanitaire-eric-ciotti-assure-que-le-temps-de-la-verite-commence-3975257

 "Les politiciens ont installé chez nous des colonies de barbares ! A Dijon, il y a une atmosphère de pré-guerre civile." (Philippe de Villiers, auteur de "Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau monde", aux éditions Fayard, était l’invité de la matinale de Sud Radio ; vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=jed1_eKgRzQ

 ""Aujourd’hui, il n’y a plus aucun État de droit dans ce pays." (Sébastien Chenu, député RN du Nord, sur France Info ; vidéo) : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/19h20-politique/violences-a-dijon-aujourd-hui-il-n-y-a-plus-aucun-etat-de-droit-dans-ce-pays-reagit-le-depute-rn-sebastien-chenu_3991485.html

 Edouard Philippe confirme qu’il restera à Matignon même s’il est élu au Havre ; vidéo : https://www.lefigaro.fr/politique/municipales-philippe-confirme-qu-il-restera-a-matignon-meme-s-il-est-elu-au-havre-20200616?utm_source

-"On doit apporter son soutien le plus total à une police nationale qui n’est pas raciste, qui ne doit pas faire l’objet d’une suspicion généralisée. [Emmanuel Macron] a trouvé les bons mots." (...) "Il était évident que dès lors que les conseils de classe étaient passés, rouvrir complètement les lycées ça me paraissait inutile. Au bout du compte, on finit par faire ce que j’avais dit qu’on ferait" (...) Augmentation du temps de travail, "Dieu sait que j’ai défendu cette idée mais je pense que ce n’est pas le moment approprié [...] Créer une nouvelle fragmentation c’est prendre un risque important en cette période." (...) "Il faut un plan de stabilisation des finances locales." (Hervé Morin, président UDI du Conseil régional de Normandie ; invité de l’émission "Bonjour chez vous !", au micro d’Oriane Mancini ; vidéo) :https://www.youtube.com/watch?v=612Al1MzMwA&feature=emb_logo

 "J’avais appelé à ce passage au vert au vu de l’amélioration des conditions sanitaires." (...) "Dans les transports, je pense que le port du masque sera obligatoire jusqu’au départ en vacances et qu’on n’a pas forcément l’obligation d’être à un mètre l’un de l’autre." ( ...) " C’est la France qui a obtenu ce résultat." (Valérie Pécresse, présidente ex LR du Conseil régional d’Ile-de-France ; face à Caroline Roux ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=rr4C9qtvqfs

 "On devrait donner un Molière à Emmanuel Macron, parce qu’on est dans Tartuffe." (...) "Quand il dit que l’hôpital a pu traiter tous les malades : non, c’est un mensonge." (...) Nous demandons "qu’on établisse une liste de médicaments stratégiques, produits en France ou en Europe." (...) "Quand je pense que certains voudraient désarmer les policiers, y compris le ministre de l’Intérieur lui-même....Chaque jour qui passe, 110 gendarmes, policiers ou pompiers en sont victimes" (des outrances ou des violences). (...) À propos des statistiques ethniques, "je suis très partagé. D’un côté, ça permet de connaître la réalité des choses, de l’autre ça pourrait amener à une forme d’ethnicisation de la société française." (Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, répondait aux questions de Léa Salamé ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=DIhRhtIhS94

 "L’agonie du système Gaudin à Marseille." (Soazig Quéméner ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/histoires-politiques/histoires-politiques-15-juin-2020

-Les intentions de vote à Toulouse (BVA)  : https://www.bva-group.com/sondages/municipales-2020-etat-lieux-intentions-de-vote-a-toulouse/

 "Ce que j’ai trouvé choquant, c’est cette allocution d’autosatisfaction du président Macron. En fait, s’il a fait un choix de confinement, c’est parce ce que face à la menace sanitaire, nous étions désarmés. Nous manquions de matériel sanitaire. Nous n’avions pas de masques, pas de tests. Pas une fois, il n’a cité le mot "masque" et tous les Français savent qu’on s’est retrouvés enfermés chacun chez soi parce que notre système hospitalier &tait sauré à cause d’un manque de matériel sanitaire, tout simplement." (Nadine Morano, députée européenne LR ; interrogée par Frédéric Rivière ; son) : http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200615-nadine-morano-d%C3%A9put%C3%A9e-europ%C3%A9enne

-"Je ne crois pas qu’il y ait des discriminations raciales dans notre pays." (...) "Au-delà de l’exercice de narcissisme qui avait un côté proprement indécent compte tenu de la situation de notre pays, au regard de la crise sanitaire ; il nous a expliqué qu’il allait faire de la souveraineté nationale et de la souveraineté européenne. C’est contradictoire." (...) "Avant l’Union européenne, la France était un pays souverain, et elle commerçait avec le reste du monde. Et je vais même vous dire, elle commerçait plus." (Marine Le Pen, présidente du RN ; face à Alba Ventura, sur RTL ; vidéo) :https://www.dailymotion.com/video/x7ugyip?syndication=249290

-Le baromètre politique (VIAVOICE-Libération) : http://www.institut-viavoice.com/coronavirus-quelle-vie-apres-juin2020/

EUROPE-MONDE

-"Faire de la santé une priorité européenne." (Tomek Ziolkowski, journaliste et producteur polonais) : https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/point-de-vue-faire-de-la-sante-une-priorite-europeenne-6866533

 "Les ouvertures de frontières, c’est surtout pour le tourisme." (Stéphane Séjourné, député européen LREM, sur France Info ; vidéo) : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/les-ouvertures-de-frontieres-c-est-surtout-pour-le-tourisme-explique-l-eurodepute-lrem-stephane-sejourne_3989779.html

-Les frontières européennes rouvrent en ordre dispersé : https://www.euractiv.fr/section/lactu-en-capitales/news/all-you-need-to-know-about-europe-lifting-its-internal-border-restrictions/

 Les législateurs européens ne s’entendent pas sur la réforme de la PAC. (Gerardo Fortuna et Natasha Foote) : https://www.euractiv.fr/section/agriculture-alimentation/news/eu-lawmakers-bicker-over-cap-reform/

-"L’incommunication, moteur de l’Europe." (Dominique Wolton, directeur de recherche au CNRS en sciences de la communication) : https://www.nouvelobs.com/politique/20200610.OBS29903/tribune-l-incommunication-moteur-de-l-europe-par-dominique-wolton.html

-"La BCE devrait, dès maintenant, annuler une partie des dettes publiques qu’elle détient." (une tribune collective parue dans "Le Monde" ; info document en fin de revue) ;

 "La commissaire portugaise défend le plan de relance européen. (Beatriz Rios) :
https://www.euractiv.fr/section/economie/news/commissioner-ferreira-crisis-of-this-dimension-cannot-be-addressed-with-a-1-gni-budget/

 Les eurodéputés veulent des mesures plus ambitieuses pour le secteur du vin. (Gerardo Fortuna) : https://www.euractiv.fr/section/agriculture-alimentation/news/meps-call-for-ad-hoc-panel-to-restore-trust-between-lawmakers-and-wine-sector/

-"En Europe, selon le pays, les femmes vivent entre trois et dix ans de plus que les hommes."(Sylvain Papon de l’INSEE) : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4494662

-Dans le monde, "La contestation sociale a doublé en dix ans." (Alexandra Brzozowski) : https://www.euractiv.fr/section/politique/news/civil-unrest-has-doubled-and-covid-19-could-make-things-worse/

CULTURE-MEDIA

-"Il faut maintenant se préparer à des risques composites : comment gérer une pandémie pendant une vague de chaleur intense ou en cas de cyclone s’il faut évacuer des populations ?" (Valérie Masson-Delmotte, co-présidente du groupe 1 du Giec et climatologue au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement. Propos recueillis par Louise Mussat) : https://lejournal.cnrs.fr/articles/valerie-masson-delmotte-nous-devons-mieux-anticiper-les-risques-severes

-"La culture est la grande oubliée des plans de relance." (François Vignal) : https://www.publicsenat.fr/article/politique/la-culture-est-la-grande-oubliee-des-plans-de-relance-183195

-Du 15 au 19 juin, en partenariat avec le Théâtre de la Ville, “Télérama” et ses invités, scientifiques, artistes, philosophes, anciens ministres, producteurs… réfléchissent à la culture post-Covid. Cinq jours de débats organisés à l’Espace Cardin, à Paris.
Retrouver ici les propositions de l’atelier "Culture et Santé" auquel participaient
Barbara CARLOTTI, chanteuse ; Emmanuel DEMARCY-MOTA, directeur du Théâtre de la Ville et du Festival d’Automne, metteur en scène ; Carine KARACHI, neurochirurgienne à l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière ; Thierry LANGLOIS, producteur et programmateur des Festivals Garorock et du Printemps de Bourges ; Thomas, LILTI, médecin et réalisateur et Mathieu POTTE-BONNEVILLE, philosophe. Le débat était animé par Valérie Lehoux ; vidéo : https://www.youtube.com/watch?time_continue=260&v=XPlPZnKbRZk&feature=emb_logo

-Voir ici le documentaire de Michaëlle Gagnet "Hikikomori : les reclus volontaires ?". Ils ne quittent pas leur chambre, restent enfermés chez eux des mois voire des années. Loin du confinement obligatoire que nous venons de vivre, ces jeunes sont des "reclus volontaires". On les appelle les Hikikomori, un mot japonais qui signifie se cloîtrer ; vidéo jusqu’au 16 juillet : https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/1552687-hikikomori-les-reclus-volontaires.html

-Emmanuelle Béart était l’invitée de Claire Chazal, à l’occasion de la sortie de l’album consacré à son père, produit avec son frère et auquel ont participé de nombreux artistes ; vidéo : https://www.france.tv/france-5/passage-des-arts/1552995-emission-du-lundi-15-juin-2020.html

 "Charlotte Gainsbourg écoute en boucle "Savage Anthem" de PartyNextDoor ; son et vidéo :https://www.franceinter.fr/emissions/pop-n-co/pop-n-co-15-juin-2020

 "Soko alias Stéphanie Sokolisnki, chanteuse/musicienne/actrice/danseuse et mannequin occasionnelle, s’est transportée aux USA, pour y vivre son rêve américain !" (Marion Guilbaud ; sons et vidéos) : https://www.franceinter.fr/emissions/dans-la-playlist-de-france-inter/dans-la-playlist-de-france-inter-15-juin-2020

 "Ouille, ouille, ouille, la patrouille !" (Frédéric Fromet ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=2_Ol71N4-Pw

 "Après deux mois de yoga, la France est tendue." (Charline Vanhoenacker ; vidéo) :
https://www.youtube.com/watch?v=5NXG3k6nlHY

-"L’école, c’était mieux avant !" (Guillaume Meurice ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=uo4d5mEsMS8

titre documents joints

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Du même auteur

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.