Accueil | Par Lucien Atencia | 27 mai 2020

La Revue du 27 mai 2015

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

ACTUALITE

 "Ce que l’on peut dire, c’est que les indicateurs sont plutôt favorables . Le virus est toujours là, avec une circulation qui reste faible. Ce qui est vraiment important, c’est de dépister et d’isoler les cas positifs. Il faut casser les chaînes de transmission le plus tôt possible." (...) "Il est trop tôt pour dire si l’on peut ouvrir" davantage le déconfinement. (Geneviève Chêne, directrice générale de de Santé Publique France ; au micro de Caroline Roux ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=m9NEgTWgWQI

-"Les soignants attendent beaucoup du Ségur de la Santé." ; vidéo  : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/ehpad-hopital-les-soignants-attendent-beaucoup-du-segur-de-la-sante_3980219.html

-Paroles de soignants (Laurence Théault ; son) : http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200525-paroles-soignants

 "Il y avait plus de mille chefs de services qui démissionnaient par rapport à la dégradation des conditions d’exercice de leur profession. Cela fait des années qu’on fait des économies sur l’hôpital." (le professeur Rémi Salomon, de la commission médicale d’établissement de l’AP-HP ; vidéo) : https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/covid-19-tout-ce-qu-ont-prepare-aujourd-hui-pour-demain-est-une-bonne-chose-dit-le-pr-salomon-1250117.html

-"L’hôpital a été géré comme une entreprise. Ainsi, en quinze ans, nous avons perdu 69 000 lits. Entre votre accession au pouvoir et la fin de l’année dernière, 4 500 nouvelles fermetures." (Adrien Quatennens, député LFI du Nord ; vidéo)  : https://www.youtube.com/watch?v=NhNMyDmTv8E

-"Il faut poser le sujet sur la table, les 35 heures ont profondément désorganisé l’hôpital public." (Thomas Mesnier, médecin urgentiste et député LREM de Charente).
"J’ai vu une vague qui nous a submergés et que nous avons maîtrisée parce qu’on a médicalisé les décisions." (le professeur Philippe Juvin, chef du service des urgences de l’hôpital Georges-Pompidou à Paris et maire LR de La Garenne-Colombe).
Ils étaient les invités de Marc Fauvelle et Renaud Délhy ; sur France Info ; vidéo :
https://www.dailymotion.com/video/x7u3yhc

 Le gouvernement a "une obligation de réussite" (Jean Rottner, président LR du Conseil régional Grand Est ; son) : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/segur-de-la-sante-le-gouvernement-a-une-obligation-de-reussite-estime-jean-rottner-le-president-de-la-region-grand-est_3958139.html

 "J’attends de voir parce qu’il y a tellement de promesses non suivies. Pour moi, il y a deux choses importantes, la revalorisation des salaires et qu’on ne touche pas aux 35 heures, ils en font bien plus." (Nicolas Dupont-Aignan, député DLF ; interrogé par Gérard Leclerc ; vidéo) : https://www.cnews.fr/emission/2020-05-26/linterview-de-nicolas-dupont-aignan-960767

 "L’hôpital public a tenu et a été à la hauteur" pendant la période de confinement . "Parce qu’on n’a fait plus que ça, qu’on ne s’est plus occupé que de ces patients-là. On nous a fait vider les lits, les consultations, on a fermé les blocs opératoires.... Ce qu’on voit c’est qu’il y a de la compétence, une grande capacité de réorganisation à toute vitesse, mais ça a été au prix de ne s’occuper que de ça." (...) "Mais aujourd’hui, les directions ne savent pas si elles vont avoir les moyens, le budget, à la hauteur pour payer tous ces frais. Donc immédiatement, elles retrouvent leurs réflexes d’avant, et disent ’attention, si ça se trouve c’est à nouveau de l’austérité qui nous attend’, donc à nouveau on compte : on compte le nombre d’infirmières, le nombre de lits, c’est reparti. On voit que revient la peur de devoir gérer de l’austérité à nouveau très rapidement." (...) "On a goûté à ce que pourrait être l’hôpital public et on ne veut pas revenir en arrière." (Agnès Hartemann, cheffe du service diabétologie à la Pitié-Salpêtrière, était l’invitée de Léa Salamé ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-25-mai-2020

-"Il faut poser la question de la juste rémunération de tous les personnels soignants. C’est majeur. Sans ce sujet là, on ne fera pas autre chose." (Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France ; sur BFMTV ; vidéo) : https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/l-interview-savoir-comprendre-frederic-valletoux-2505-1249875.html

 "Je suis dégoûtée d’en arriver là". Infirmière à l’hôpital public, Agathe arrondit ses fins de mois en faisant des heures supplémentaires non déclarées. (Farida Nouar) :
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/je-suis-degoutee-d-en-arriver-la-infirmiere-a-lhopital-public-agathe-arrondit-ses-fins-de-mois-en-faisant-des-heures-supplementaires-non-declarees_3979969.html

-"Il faut libérer l’hôpital de ses carcans." (Martin Hirsch ; entretien réalisé pour "Les Echos" par Etienne Lefebvre et Solveig Godeluck ; info document en fin de revue) ;

-Edouard Philippe a donné le coup d’envoi du Ségur de la Santé et a notamment promis "une augmentation significative" du salaire des soignants ; vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=FENt_d2OeZU

-"Des suppressions de lits, de postes et une privatisation toujours d’actualité." (la CGT ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=Ax9ZInBRNqA&feature=emb_logo

 "Le fait que ça démarre vite est plutôt un bon signal, à condition que le gouvernement ne cherche pas à vite solder un passif qui est lourd." (...) "Il y a une forte attente. Ce qui est malheureux, c’est que le personnel soignant ne soit pas entendu. Personne ne doit être mis à l’écart. Je me méfie des grands mots et d’enjeux qui ne sont pas forcément ceux sur lesquels on attend des réponses." (Yves Veyrier, secrétaire général de Force ouvrière ; interrogé par Frédéric Rivière ; son) : http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200522-yves-veyrier-secr%C3%A9taire-g%C3%A9n%C3%A9ral-force-ouvri%C3%A8re

 "Une immunité face à la maladie d’au moins 40 jours ?" ; vidéo : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-une-immunite-face-a-la-maladie-dau-moins-40-jours_3982285.html

-Le point de vue du professeur Arnaud Fontanet, directeur de l’unité d’épidémiologie des maladies émergentes à l’institut Pasteur, et membre du conseil scientifique ; invité du "20 heures" de Anne-Sophie Lapix ; vidéo  : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-une-etude-assure-une-possible-immunite-dau-moins-40-jours_3982205.html

 En Guyane, l’épidémie progresse à la frontière avec le Brésil ; vidéo : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/guyane-lepidemie-progresse-a-la-frontiere-avec-le-bresil_3982269.html

-Suivi de la crise du coronavirus et de l’action gouvernementale ; vague 15 (IFOP) : https://www.ifop.com/publication/suivi-de-la-crise-du-coronavirus-et-de-l-action-gouvernementale-vague-15/

-(BVA, vagues 59 à 61) : https://www.bva-group.com/sondages/barometre-quotidien-suivi-de-crise-covid19-vagues-59-a-61/

-(OPINION-WAY), vague 43) : https://www.opinion-way.com/fr/component/edocman/opinionway-et-organ-ice-pour-les-echos-covidirect-vague-43-26-mai-2020/viewdocument/2317.html?Itemid=0

-Le plan d’Emmanuel Macron pour l’automobile ; vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=CD2mGkIRHsE

-"J’attends un plan de sauvegarde de l’activité automobile en France. On parle de Renault mais c’est l’ensemble de la filière qui est dans une situation difficile." (...) "J’attends que les annonces ne se fassent pas dans la presse. Il faut évidemment s’inscrire dans la transition écologique. Il y a beaucoup de flou, beaucoup d’annonces. J’attends des précisions du gouvernement et des constructeurs automobiles." (...) " (...) "Il faut que les aides perdurent sinon le chômage va exploser, mais il faut qu’elles s’inscrivent dans la transition écologiques et qu’elles aient des éléments de justice sociale." (...) "Ce qui sera décisif, c’est le choix de garder les salariés, d’améliorer leurs compétences plutôt que de les mettre au chômage." (Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT ; invité de Caroline Roux ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=XR2IZlVx-xM

-"Le plan annoncé par Emmanuel Macron n’est pas à la hauteur. Il n’y a aucune critique des erreurs stratégiques commises par les constructeurs, en particulier Renault." (...) "En quelque sorte, ce sont les contribuables qui se payent eux-mêmes leurs primes." (...) " Il a beaucoup parlé pour Renault des usines de Maubeuge et Douai mais n’a aucunement garanti l’emploi dans les quatre autres sites." cités dans la presse. (...) "Il était temps qu’on s’occupe de fabriquer des véhicules plus propres. Peugeot réimporte tous ses véhicules électriques de Slovaquie et Renault fait venir ses batteries de Corée " (...) "Macron a parlé d’investissements et de localisation, pas de relocalisation. La CGT porte le projet de relocalisation de petits véhicules. On n’en fabrique plus un seul.." (Philippe Martinez, secrétaire de la CGT, était l’invité de l’émission "Mardi Politique". Il était interrogé par Frédéric Rivière de RFI et Roselyne Febvre, de France 24 ; son) : http://www.rfi.fr/fr/podcasts/20200526-philippe-martinez-secr%C3%A9taire-g%C3%A9n%C3%A9ral-cgt

 "L’essence est très demandée. La moyenne de trajet automobile en France, c’est 34 kilomètres par jour. La prime à la conversion ne devrait pas être inférieure à 4 000 euros. Pour l’électrique et l’hybride, ça peut monter très haut." (François Roudier, porte-parole des constructeurs français d’automobiles ; interrogé par Jean-Jacques Bourdin ; vidéo) : https://rmc.bfmtv.com/mediaplayer/video/l-interview-savoir-comprendre-francois-roudier-2605-1250175.html

 "Travailler uniquement sur une prime à la conversion a finalement très peu d’impact sur le marché." (Lionel French Keogh, directeur général de Hyundai Motor France ; sur Europe 1 ; son) : https://www.europe1.fr/emissions/L-interview-de-7h40/lionel-french-keogh-travailler-uniquement-sur-une-prime-a-la-conversion-a-finalement-tres-peu-dimpact-sur-le-marche-3970815

-Les intentions d’achat d’une automobile (IPSOS) : https://www.ipsos.com/fr-fr/les-francais-toujours-determines-acheter-une-voiture-apres-le-confinement

-"Pouvoir d’achat menacé, précarité accrue… le coronavirus aggrave la fracture." (Sylvie De Macedo, Delphine Denuit et Odile Plichon ; info document en fin de revue) ;

 De nombreuses associations et ONG ont vu leurs finances considérablement affectées par l’épidémie de Covid-19. "L’État doit soutenir, pour un temps, les associations qui portent la solidarité." (Cécile Duflot, directrice générale d’Oxfam France, au micro de Mathilde Munoz ; son) :https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-6h20/l-invite-de-6h20-25-mai-2020

 "Soutenir les associations, dont le travail a été essentiel pour le pays durant le confinement. Leur engagement en faveur des Français doit perdurer." (Stanislas Guerini, député de Paris et délégué général de LREM ; interrogé par Sonia Mabrouk, sur RTL ; vidéo) : https://www.europe1.fr/emissions/linterview-politique-de-8h20/un-plan-daide-pour-les-associations-lidee-de-stanislas-guerini-pour-celles-qui-nont-pas-hesite-a-faire-tenir-notre-societe-debout-3970540

-"La CGT réfléchit avec Greenpeace France et Attac pour imaginer un pacte social et environnemental." : https://www.cgt.fr/actualites/france/ecologie/la-cgt-reflechit-avec-greenpeace-france-et-attac-pour-imaginer-un-pacte

-"Pourquoi le retour massif des élèves dans les écoles est impossible." (Marie-Christine Corbier, dans "Les Echos").
Alors que le ministre avait pourtant fait beaucoup d’efforts médiatiques pour convaincre les parents de remettre leurs enfants à l’école, manifestement, ses arguments n’ont pas provoqué les résultats escomptés, surtout s’agissant des petits de maternelle. Ce qui n’arrange pas les affaires du patronat qui attendait que beaucoup plus de parents retournent au travail et donc renoncent à garder les enfants à la maison. Alors que les mesures de chômage partiel se terminent pour beaucoup début juin et que l’activité reprend peu à peu, que les parents subissent la pression patronale pour retourner au travail et donc ne plus rester avec leurs enfants, le protocole sanitaire de 63 pages appliqué tant bien que mal avec très peu d’élèves, devient inapplicable si leur nombre augmente ! Dans tous les cas de figures, ce que préconise M. Blanquer est donc pris en défaut par les réalités de la vie. Mais bien sûr, la date du 10 mai était la meilleure puisque c’était le président de la République qui l’avait choisie. Toutes les difficultés rencontrées viennent de là. Plutôt que de partir d’une date déterminée en fonction des besoins de l’économie et du patronat, il s’agissait de répondre à la question suivante : quelles activités proposer à des enfants et adolescents, par temps de pandémie, qui contribuent à leur permettre de sortir, sans risques pour leur santé, d’un confinement de deux mois qui les a fortement perturbés, à des degrés divers ? Je parle "d’activités" et pas "d’école" et "d’enfants et d’adolescents", pas "d’élèves". C’est de tout autre chose dont il s’agit. Et M. Blanquer a tout faux. Il n’est pas le seul. Pas plus que l’hôpital, l’Education nationale ne saurait être gérée comme une entreprise ! Info document, en fin de revue ;

-"Ce sont les entreprises qui mettent la pression sur leurs travailleurs." (Valérie Cailloux, directrice de l’école primaire de Vimy, dans le Pas-de-Calais ; vidéo) : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/ecoles-comment-accueillir-plus-d-eleves-avec-le-protocole-sanitaire_3982275.html

-Le 10 mai, "C’était la bonne date. Nous avons assumer dès le début que le mois de mai serait un mois de réamorçage. Tous les jours, en primaire, ce sont 20 à 25% des enfants qui sont là, pas toujours les mêmes ; ça a vocation à augmenter avec le temps. On commence à voir certaines familles changer d’avis." (...) "On me prédisait il y a trois semaines qu’on y arriverait pas. Je me garde de tout triomphalisme. Le mois de juin sera un mois plein" (Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale ; invité d’Elyzabeth Martichoux sur LCI.
C’est reparti pour un tour. Un ministre satisfait de lui pour le mois de mai et qui fera mieux en juin, oubliant que si trop d’élèves se présentaient dans les écoles, il serait impossible d’y respecter les règles de sécurité. . Vidéo) : https://www.lci.fr/politique/video-coronavirus-envoyez-les-enfants-a-l-ecole-jean-michel-blanquer-veut-un-mois-de-juin-plein-et-entier-de-rescolarisation-2154778.html

-"Selon le dernier décompte de l’Education nationale, en date du 20 mai, plus de 85 % des 12 millions d’élèves, de la maternelle à la Terminale, étaient encore à plein temps à la maison." (Christel Brigaudeau et Aurélie Sipos ; info document en fin de revue) ;

 Sur LCI, interrogée par Elizabeth Martichoux, Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l’Éducation nationale de François Hollande, a critiqué "l’impréparation" et "la communication à outrance" de Jean-Michel Blanquer ; vidéo : https://www.lci.fr/politique/video-najet-vallaud-belkacem-tacle-jean-michel-blanquer-son-impreparation-et-sa-communication-a-outrance-2154474.html

 "L’incompréhension des Marseillais après le retrait de pistes cyclables ; vidéo : https://www.francetvinfo.fr/sports/cyclisme/bouches-du-rhone-lincomprehension-des-marseillais-apres-le-retrait-de-pistes-cyclables_3981731.html

-“Lettre au policier qui m’a tiré dessus : j’ai perdu mon œil, mon cerveau et la personne que j’étais.” (Vanessa Langard, citée par Emmanuelle Skyvington) :
https://www.telerama.fr/television/lettre-au-policier-qui-ma-tire-dessus-jai-perdu-mon-oeil,-mon-cerveau-et-aussi-la-personne-que,n6643781.php#xtor

-Voir ici le documentaire de Matteo Moeschler "Ma blessure d’âge adulte" dans lequel Vanessa raconte sa mutilation ; vidéo : https://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/emissions/la-france-en-docs

POLITIQUE

-"Pour que cesse la maltraitance des femmes de ménage", à l’hôpital comme ailleurs, François Ruffin, député LFI de la Somme, va déposer ce mercredi une proposition de loi. (...) "Afin d’inciter les entreprises à faire travailler ces femmes à temps plein, il faut que les heures tôt le matin (avant 9h) et tard le soir (après 18h) soient surpayées de 50%. (...) "On va avoir une élection sans campagne". Sur France Bleue Picardie ; sons : https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/le-depute-francois-ruffin-propose-une-loi-pour-stopper-la-maltraitance-des-femmes-de-menage-1590363212

 "Cette crise a été gérée par la psychose.. Il faut les rattraper les gamins. Il va falloir aller les chercher. Il faut rediscuter avec les familles pour décontracter ce qui a été un climat de psychose pendant deux mois." (...) Renault : "Quel est le cap ? Je demande à l’Etat de jouer son rôle de direction." (...) "Il faut absolument rétablir la confiance avec la police qui a été cassée." (Il était l’invité de Jean-Jacques Bourdin ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=94nB9NpRBNk

-Elections municipales le 28 juin, "Sans campagne, c’est une démocratie de basse intensité !" (Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis, candidat en position non éligible à l’élection municipale de Bagnolet, sur la liste conduite par un duo, le communiste, Laurent Jamet et Raquel Garrido de LFI ; vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=So86812MvA8

-"Notre vulnérabilité nous oblige à concevoir le monde avec plus de solidarité." (...) Pendant son mandat, "beaucoup s’interrogeaient sur l’État, sur le trop de fonctionnaires, sur le trop de dépenses publiques... Ce n’est pas si loin ! Moi-même, pendant que j’étais président, on me parlait de ’ras-le-bol fiscal’. Mais on a besoin de ces services publics." (...) "En France, ce n’est pas tout à fait normal que ce soit l’État qui décide si les parcs, les plages doivent être ouverts. C’est aux maires d’en décider et de prendre des mesures pour éviter qu’il y ait des abus." (...) "Depuis des années, on a contraint l’hôpital et j’ai pris ma part, je ne veux pas m’exclure, même si j’ai mis des moyens supplémentaires. On a mis une sur-administration et c’est ce que les personnels, notamment les médecins, rejettent aujourd’hui. C’est ce qui fait qu’ils passent parfois plus de temps à remplir des papiers qu’à soigner." (...) "Il faut donner beaucoup de souplesse aux hôpitaux", mais aussi "rattraper le retard sur les rémunérations et changer l’organisation du travail". "Vous imaginez dire ça [la remise en cause des 35 heures] à des personnels qui ont travaillé sans compter leur temps, pour des heures supplémentaires qui ne seront peut-être jamais payées ? Qu’on mette de la souplesse, de la négociation, qu’on rémunère mieux certaines activités mais de grâce, ne revenons pas sur ce qui est aujourd’hui regardé comme un acquis social." (...) Au plan économique, les décisions prises "ont été les bonnes dans cette période." (...) ("Je propose un plan en cinq points. Il faut prévenir les licenciements et proposer un contrat aux entreprises qui permette la transition, que le salarié reste lié à l’entreprise ; un plan pour les jeunes pour que leur embauche soit favorisée par des primes ou des exonérations ; que les entreprises puissent avoir des fonds propres ; un plan pour le pouvoir d’achat et c’est pour ça qu’un chèque de déconfinement doit être versé à près de 10 millions de personnes, de 300 à 700 euros pour les plus modeste ou les personnes seules, mais il faut une reprise de la consommation. Et enfin que les ’industries de la vie’ soient soutenues directement par les investissements publics." (...) "J’ai regretté profondément que l’on supprime l’impôt sur la fortune et qu’on diminue les revenus sur le capital. Il faudrait réintroduire ces instruments, mais soyons justes et francs, ce n’est pas ça qui va compenser les 150 milliards de déficit de budget de l’État et les 50 milliards de la Sécurité sociale." (...) "Vous pensez qu’on avait envie d’être dirigés par Donald Trump pour lutter contre le virus et faire repartir l’économie ? Par Bolsonaro qui a encore nié l’évidence du virus ? Par Boris Johnson qui en a payé les frais en étant lui-même contaminé. Les héros populistes et nationalistes qui disaient qu’il fallait s’enfermer, on voit ce que leur gestion a donné" (François Hollande, ancien président de la République ; invité du "Grand entretien" de France Inter ; vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=gNQitpAgZ4k

-"Je pense que dans le contexte, tous les égos sont condamnables. Je pense qu’ aujourd’hui, l’événement, c’est la mise en place des négociations sur l’hôpital public. Depuis le début du mouvement social, il y a un an, je soutiens les personnels hospitaliers. Comme le disait l’un deux, il a fallu cette crise pour qu’enfin le gouvernement s’occupe de l’hôpital public." (...) "Ce qu’on attend, qui soit mis sur la table, ce ne sont pas les 35 heures, c’est le moratoire sur la suppression des lits, le recrutement , l’augmentation immédiate des salaires pour pouvoir recruter sur les postes qui sont affectés mais qui restent vacants." (...) "Les valeurs de la gauche sont celles qui sont à l’avant-garde de la gestion de la crise sanitaire. Tout ce qui a été détruit depuis le début de ce quinquennat sur les services publics, sur l’hôpital public, sur l’éducation nationale, tout le discours ultralibéral s’écroule." ( Ségolène Royal, ancienne ministre PS ; au micro de Guillaume Durand, son du lundi 25 mai ) :
https://www.radioclassique.fr/radio/emissions/matinale-de-radio-classique/linvite-de-guillaume-durand/#livePlayer

-La Fondation Jean Jaurès a produit une analyse du premier tour des élections municipales 2020, sous la forme de sept contributions de ses experts :
https://jean-jaures.org/nos-productions

 "Après avoir monopolisé l’attention depuis un an, les élections municipales ont fait un flop. L’abstention l’a largement remporté, même si les Verts et les maires sortants s’en sortent bien." (Aline Robert) : https://www.euractiv.fr/section/monde/news/absententions-et-verts-percent-aux-municipales-francaises/

-Le regard des Français sur le second tour des élections municipales (HARRIS)  : https://harris-interactive.fr/opinion_polls/le-regard-des-francais-sur-lorganisation-du-second-tour-des-elections-municipales/

 Réouverture des restaurants, "On est dans la bonne direction" (...) Chez Renault, "Je ne peux pas vous dire qu’il n’y aura pas de suppressions de postes." (...) "Rétablir l’ISF c’est très facile à faire, mais ça rapporte peu." (Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, répondait aux questions de Jean-Jacques Bourdin ; vidéo) : https://www.youtube.com/watch?v=WPGnjmgmxtA

 Un dixième groupe politique a été créé ce mardi à l’Assemblée nationale, constitué de députés Agir et LREM et se situant dans la majorité. Il est présidé par Olivier Becht : http://www.rfi.fr/fr/france/20200526-assembl%C3%A9e-nationale-nouveau-groupe-cr%C3%A9%C3%A9-d%C3%A9put%C3%A9s-macronistes

 "Il faut que tous ceux qui veulent voter puissent voter. J’ai fait des propositions en ce sens." (...) Ces propositions visent "à contrer" le taux d’abstention "assez inédit" du premier tour. (...) "Je tends la main, avec notre projet, à tous ceux qui ne peuvent plus accepter la dégradation de Paris et qui veulent que Paris change". "Nous ne nous sommes pas parlées" avec Agnès Buzyn. (Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris ; face à Alba Ventura ; son) : https://www.rtl.fr/actu/politique/municipales-a-paris-rachida-dati-veut-etendre-les-modalites-de-vote-sur-rtl-7800546938

-"Pour Renault, nous demandons que les sites qui ferment ne soient pas les sites français." (...) "Je pense qu’on a cherché à flinguer le professeur Raoult." (Sébastien Chenu, député RN du Nord ; au micro d’Alexandre Poussart ; vidéo : https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=hcdfRBA5tdk&feature=emb_logo

EUROPE-MONDE

-Que "le monde d’après ne devienne pire que le monde d’avant. Dans le monde d’avant, on avait vu une amplification des fractures, une aggravation des tensions de la vie internationale, une compétition majeure entre puissances, et il n’y avait pas de raison particulière pour que cela s’arrête. Avec les tensions actuelles entre la Chine et les États-Unis, la lutte entre les puissances se poursuit, s’est même aggravée. Dans ce cadre-là, il y a une nécessité pour l’Europe d’assumer sa souveraineté." (...) "Je souhaite que le monde d’après soit le grand retour de l’Europe. L’initiative franco-allemande a été un événement. Il se trouve qu’il y a des réserves de la part de quelques États, mais aussi beaucoup de soutien. Je suis convaincu que la force du message apporté par cette initiative franco-allemande sera de nature à renverser la table." (...) "Je suis très pragmatique" sur la réouverture des frontières." (Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères ; invité du "Grand Entretien" de France Inter ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien/l-invite-de-8h20-le-grand-entretien-26-mai-2020

-Dans les capitales de l’Union européenne : https://www.euractiv.fr/section/lactu-en-capitales/news/prague-lawmakers-push-for-at-least-55-of-stores-food-to-be-local/

 Quatre pays d’Europe du nord s’opposent au plan d’Emmanuel Macron et Angela Merkel de Fonds de relance. La Commission européenne prépare un compromis pour sortir l’Union européenne de l’impasse. (Pierre Haski ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/geopolitique/geopolitique-25-mai-2020

 "L’Union européenne nie avoir édulcoré un rapport sur la désinformation sous la pression de Pékin." (Samuel Stolton) : https://www.euractiv.fr/section/l-europe-dans-le-monde/news/eeas-denies-toning-down-china-disinformation-report-under-pressure/

 Les Européens saluent l’accord électoral qui apaise la Géorgie. (Vlagyiszlav Makszimov) : https://www.euractiv.fr/section/l-europe-dans-le-monde/news/europeans-welcome-turning-point-georgian-electoral-deal/

 "Le retrait des États-Unis du traité ’Ciel ouvert’ prend les Européens par surprise." (Alexandra Brzozowski) : https://www.euractiv.fr/section/politique/news/us-withdrawal-from-open-skies-treaty-takes-european-allies-by-surprise/

 Le Parlement européen refuse de s’excuser après la suspension injuste de fonctionnaires grecs. (Sarantis Michalopoulos) : https://www.euractiv.fr/section/institutions/news/parliament-refuses-apology-for-suspended-greek-officials/

-"Dans l’espoir d’empêcher une arrivée massive de réfugiés, la diplomatie européenne se déploie en Grèce et en Turquie. Mais le président turc, Recep Tayyip Erdogan, affirme ne plus vouloir ’de l’argent de l’Union européenne’" ( Ilya U. Topper et Lara Villalón)  : https://www.euractiv.fr/section/migrations/news/lue-tente-dempecher-lafflux-massif-de-refugies/

 Sous la pression de l’opinion, le gouvernement de Boris Johnson accorde le statut de résident permanent aux familles des petites mains de l’hôpital tuées par le Covid-19. (Clara Hawkins) : https://www.ouest-france.fr/europe/grande-bretagne/coronavirus-boris-johnson-cede-sur-les-migrants-de-l-hopital-6844691

 "La stratégie suédoise contre le Covid-19 en échec ?" ; vidéo : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/immunite-collective-la-strategie-suedoise-contre-le-covid-19-en-echec_3982267.html

-Voir ici l’excellent documentaire de Mustapha Kessous "Algérie, mon amour". Ce film montre le combat de cinq jeunes algériens pour leur liberté ; vidéo jusqu’au 25 juin : https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/1531501-algerie-mon-amour.html

-Le débat qui a suivi sa projection sur France 5, animé par Marina Carrère d’Encausse ; vidéo  : https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/1531499-algerie-mon-amour-le-debat.html

 La Cour suprême du Brésil a autorisé la diffusion d’une vidéo de près de 2 heures du Conseil des ministres du 22 avril. Les Brésiliens se sont précipités pour la regarder. On y voit le président Bolsonaro insulter 34 fois ses ministres. (Antony Bellanger et la vidéo, en version originale : https://www.franceinter.fr/emissions/les-histoires-du-monde/les-histoires-du-monde-25-mai-2020

-En Argentine, l’épidémie de coronavirus s’envole dans un bidonville de Buenos Aires ; vidéo : https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/argentine-l-epidemie-de-coronavirus-s-envole-dans-un-bidonville-de-buenos-aires_3982217.html

 La pandémie dans le monde ; vidéo :
https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-ouvrir-le-statut-de-pupille-de-la-nation-aux-enfants-de-soignants-victimes-de-lepidemie_3981861.html
CULTURE-MEDIA

 "On est une société docile, mais ça se comprend très bien : la santé est devenue la nouvelle norme. Au nom de la santé, on est capable d’accepter tout. La santé est devenue la nouvelle norme civique, nos comportements sociaux sont déterminés par les gestes barrières, une nouvelle norme morale (la vie bonne est la vie saine), une nouvelle norme politique (l’épidémie qui est comparée à une guerre)... Les décisions scientifiques se sont substituées aux décisions politiques, les élections de juin ont été questionnées : le thérapeutique remplace le politique." (...) "Quand le pouvoir politique se médicalise, c’est beaucoup plus intrusif, beaucoup plus totalitaire." (...) "Il y a des métiers utiles et nécessaires, ceux en première ligne, des métiers utiles mais non nécessaires, ceux dont on a pu se priver mais qui sont absolument utiles, comme les restaurateurs, et les métiers non utiles et non nécessaires, ceux qu’on appelle les “bullshit jobs”. Or ils occupent une grande partie du marché du travail. Beaucoup de gens ont une perte de sens dans leur métier ou leur entreprise, beaucoup de managers intermédiaires ne savent plus vraiment à quoi ils servent (et je ne parle même pas des charlatans, des coachs...) C’est ça qui est frappant et gênant, quand on voit que des métiers utiles et nécessaires ne sont pas reconnus, et que certains sont très valorisés." (la philosophe
Julia de Funès ; invitée de Léa Salamé ; son)
 : https://www.franceinter.fr/emissions/l-invite-de-7h50/l-invite-de-7h50-26-mai-2020

-"Nous t’avons regardé partir sans pouvoir te serrer (...) sans te dire au revoir ..." - (Olivia Ruiz écrit à son grand-père mort du Covid 19 pendant le confinement. Elle y crie sa souffrance, sa colère et son impuissance. La chanteuse publiera en Juin son premier roman "La commode aux tiroirs de couleur" chez Jean-Claude Lattès. Sa lettre est lue par Augustin Trapenard ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/lettres-d-interieur/lettres-d-interieur-26-mai-2020

 "On parle d’un éditeur…Qui prend sa retraite à 70 ans, me dit La Tribune et le Progrès, Georges Chanon, animait en Haute-Loire depuis 1977 les éditions du Roure, elles étaient nées pour publier des ouvrages en langue occitane, puis elles avaient publié en français des auteurs marginaux mais engagés, une collection « histoire sociale », une biographie d’ Amédée Saint-Ferréol qui fut au XIXe siècle un élu républicain de Brioude, exilé par le second empire, ami de Victor Hugo et Eugène Sue… Les ouvrages du Roure se vendent entre 700 et mille exemplaires, ce n’est pas négligeable… (Dans la revue de presse de Claude Askolovitch ; son)  : https://www.franceinter.fr/emissions/la-revue-de-presse/la-revue-de-presse-26-mai-2020

-"Les années 68". Voir ici le documentaire de Don Kent qui fait revivre la vague contestataire qui, de 1965 à 1975, a ébranlé le monde ; vidéos :
https://www.arte.tv/fr/videos/072424-001-A/les-annees-68-1-2/
https://www.arte.tv/fr/videos/072424-002-A/les-annees-68-2-2/

-"Karl Marx - Penseur visionnaire". Voir ici le documentaire de Christian Twente ; vidéo jusqu’au 27 mai  : https://www.arte.tv/fr/videos/074555-000-A/karl-marx-penseur-visionnaire/

-Après la réouverture du Puy-du-Fou, "C’est normal que le président de la République dise ce qu’il ressent." (...) "Pour les salles de cinéma, on travaille sur une réouverture à partir de début juillet." (...) "Nous ne ferons pas la fête de la musique comme d’habitude." (...) "France 4 a su peut-être réaffirmer davantage sa mission de service public pour la jeunesse et l’éducation." (Franck Riester, ministre de la Culture ; interrogé par Marc Fauvelle et Renaud Délhy ; vidéo) :
https://www.dailymotion.com/video/x7u4hko

 David Le Breton est spécialiste des représentations et des études du corps humain et publie "Marcher la vie. Un art tranquille du bonheur", aux éditions Métailier. Laure Adler le recevait dans son "Heure Bleue" ; son : https://www.franceinter.fr/emissions/l-heure-bleue/l-heure-bleue-25-mai-2020

-Le lendemain, c’était au tour d’Anne Cheng qui enseigne la philosophie chinoise à l’Institut national des langues et civilisations orientales et est titulaire de la chaire intitulée "Histoire intellectuelle de la Chine" au Collège de France ; son : https://www.franceinter.fr/emissions/l-heure-bleue/l-heure-bleue-26-mai-2020

-La France ne compte que deux grandes usines fabriquant du papier journal. L’une d’elles aura peut-être fermé d’ici un mois. (Sonia Devillers ; son) : https://www.franceinter.fr/emissions/l-edito-m/l-edito-m-26-mai-2020

-Les "unes" de la presse du jour : https://www.epresse.fr/la-une?utm_source

-"Enfourchez le tigre, direction le Puy-du-Fou ! " (Charline Vanhoenacker ; son  :
https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-charline-vanhoenacker/le-billet-de-charline-vanhoenacker-25-mai-2020

 "Darmanin peut cumuler : le maintien des régimes spéciaux !" ; son : https://www.franceinter.fr/emissions/le-billet-de-charline-vanhoenacker/le-billet-de-charline-vanhoenacker-26-mai-2020

 "Le mur des hydroxychlorocons" (Sophia Aram ; son : https://www.youtube.com/watch?v=eS4YDvqyG_w

-"Assez, suffit, terminé, on est à bout !" (Les Deschiens ; vidéo)  : https://www.youtube.com/watch?v=CaUjSi4f2dA&feature=youtu.be

titre documents joints

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.