photo debout-la-france.fr
Accueil > Politique | Par Guillaume Liégard | 10 mars 2017

Présidentielle : cinq candidatures très, très, très à droite

La multiplication des candidats positionnés entre droite extrême et extrême droite témoigne de la dérive et de la radicalisation du spectre politique français. Passage en revue de cet inquiétant casting.

Vos réactions (78)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

En 2017, la gauche sera représentée par trois candidatures : Nathalie Artaud, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon. Trois – peut-être quatre si Philippe Poutou obtient ses parrainages –, c’est peu, c’est même du jamais vu depuis 1965 et la première élection au suffrage universel. Loin de l’avalanche des candidatures, c’est bien un paysage minimaliste qui s’annonce pour ce côté de l’échiquier politique. Au passage, cela relativise beaucoup l’idée que trois, ce serait encore trop, mais en dit long sur l’état de la gauche après ce quinquennat désastreux.

Par bonté d’âme, on placera Emmanuel Macron au centre-droit même si l’enthousiasme affiché d’Alain Minc ou d’Alain Madelin devrait faire réfléchir plus d’un électeur socialiste. Pour le reste, c’est à droite toute et ils seront sans doute cinq à occuper ce créneau.

Marine Le Pen et François Fillon en mode Pétain

Ces deux-là sont bien connus des services et il n’est nul besoin de s’appesantir. La candidate du Front national est aujourd’hui en position de force. Assurée d’être au second tour de la présidentielle, elle engrange aujourd’hui les dividendes des renoncements de toute sorte, à gauche comme à droite, de ces trente dernières années. Si la question identitaire s’était un peu estompée ces derniers mois avec la perspective d’un second tour contre François Fillon, elle revient en force devant l’affrontement programmé avec Emmanuel Macron. Pour preuve, au fil des semaines, "La France apaisée" a laissé place au beaucoup plus agressif "On est chez nous", comme lors du meeting au Zénith de Lyon.

Le cas Fillon est sans doute un cas d’école. Donné moribond et isolé, le candidat LR vient de réussir un spectaculaire rétablissement. Son obstination et l’absence d’un plan B faisant consensus ont bien sûr été décisives. Mais la relative réussite de son meeting du Trocadero du 5 mars a aussi beaucoup joué. Largement organisé par Sens commun, héritier de la Manif pour tous, ce rassemblement témoigne tout à la fois d’une radicalisation de la droite française et des capacités militantes nées de la mobilisation contre le mariage pour tous. Ecouter les multiples micro-trottoirs lors de la manifestation du Trocadéro, revient à se brancher sans filtre sur les égouts pétainistes, nausée assurée. Le ralliement d’Henry de Lesquen, président de Radio Courtoisie, antisémite et suprémaciste blanc (voir ici un florilège de ses dérapages) est en soi tout un programme.

Rappelons-nous aussi que, lors des primaires, le sobriquet "Ali Juppé" a servi une campagne visant à faire passer l’ancien premier ministre pour un quasi cheval de Troie de l’islamisme radical en France. Qu’une opération aussi délirante ait pu rencontrer un quelconque écho est en soi terriblement inquiétant. Aussi, lorsqu’Alain Juppé dénonce la radicalisation d’une partie de la droite, il maîtrise son sujet.

Les mauvaises fréquentations de Nicolas Dupont-Aignan

Le président de Debout la France se veut gaulliste, paraît-il. Il ne faut pourtant pas gratter bien longtemps pour saisir l’ampleur de ses accointances avec l’extrême droite. Au mois de janvier, dans l’hebdomadaire Valeurs Actuelles, il a repris à son compte la théorie du "grand remplacement" liée à un supposé déferlement d’immigrés. Il s’est même fendu d’un tweet limpide le 17 janvier : « En 2016, les socialistes compensent la baisse de natalité par l’invasion migratoire. Le changement de population c’est maintenant ! »

Loin de constituer un dérapage, cette prise de position s’inscrit dans une orientation de longue date. Lors des élections européennes, par exemple, il s’était affiché avec UKIP (le parti britannique xénophobe) et Slavi Binev, ultra-nationaliste bulgare, ou encore avec le responsable du parti des Vrais Finlandais (tout un programme).

En France aussi, Nicolas Dupont-Aignan n’est pas très regardant. Il reçoit ainsi la contribution parlementaire du député maire d’Orange, Jacques Bompard (ancien d’Occident et fondateur du FN), à la tête de la Ligue du Sud un parti, sur le fond, très proche des identitaires. Lors des départementales de 2015, des candidatures communes aux deux partis ont été présentées dans le sud-est. Il est vrai que, déjà au printemps 2012, le candidat de Debout la France avait indiqué qu’il pourrait nommer Marine Le Pen premier ministre s’il remportait l’élection présidentielle.

François Asselineau, rejeton de l’extrême droite ultranationaliste

Moins connu que les précédents, François Asselineau, le président de l’Union populaire républicaine (UPR), n’est pas exactement un poussin de la dernière couvée. Énarque, évoluant dans les cabinets ministériels du gouvernement Juppé (1995-1996), il rejoint ensuite le RPF de Charles Pasqua et Philippe de Villiers. Nommé par le président Nicolas Sarkozy en 2004 à la tête de la Direction générale à l’intelligence économique à Bercy, l’homme n’est pas exactement un rebelle. Il fonde en 2007 l’UPR, dont le programme peut se résumer en trois points : sortie de l’Euro, sortie de l’Otan et sortie de l’Union européenne pour « rétablir l’indépendance de la France » et c’est à peu près tout. La charte fondatrice indique ainsi : « Il en découle que l’UPR est le parti qui a décidé de ne pas se laisser entraîner dans des débats accessoires lorsque l’essentiel est en jeu. Les adhérents de l’UPR restent ainsi libres, s’ils le souhaitent, de se déclarer – en dehors des instances du mouvement – en faveur de telle ou telle option économique, fiscale ou sociale, ou de telle ou telle philosophie sur les sujets de société ». On le voit, la palette de ce qui est laissé de côté est assez large, doux euphémisme.

Les liens avec l’extrême droite sont pourtant bien transparents, à commencer par l’ex numéro 2 de l’UPR, Éric Mary. Outre les photos des quenelles de ce dernier obtenues en quelques clics, sa passion pour la Légion étrangère, les guerres coloniales, pour Serge Ayoub (leader du mouvement troisième voie) ou encore la diffusion de chansons d’extrême droite en font incontestablement un rejeton de l’extrême droite ultranationaliste.

Mais on ne saurait évoquer Asselineau sans aborder un autre sujet : l’homme est adepte des thèses complotistes. Cette pépite relève plus de l’hôpital psychiatrique que du débat politique – attention, c’est du lourd : « Le Front national a été créé par François Mitterrand et Jacques Attali et financé par la CIA via le demi-frère de Nicolas Sarkozy qui travaille au Fonds Carlyle, le bras financier de la secte Moon contrôlé par la famille Bush qui soutient aussi l’hebdomadaire frontiste Marianne chargé de la promotion de Marine Le Pen afin de pourrir le discours de l’UPR et ce dans le but de faire élire à coup sûr Dominique Strauss-Kahn à la présidentielle de 2012 et ainsi maintenir la mainmise euro-atlantiste sur la France ».

Le martien Cheminade

Déjà candidat en 1995 et 2012, Jacques Cheminade devrait être en mesure de se présenter en 2017, même si une petite incertitude demeure. Ses fantaisies spatiales ont déjà été largement analysées. L’homme, tout à sa colonisation de l’espace, est notamment l’auteur de ce genre de propos : « À une identité terrienne se substituera ainsi une identité héliosystémique et galactique ». C’est dire qu’avec lui, on n’est pas porté mais téléporté.

Mais les liens de Cheminade avec l’extrême droite conspirationniste sont aussi avérés qu’anciens. Ancien énarque, lui aussi, il est devenu dans les années 1970 le disciple de l’Américain Lyndon LaRouche, classé à l’extrême droite après des diatribes négationnistes (quelques explications ici). Cheminade est lui aussi un amateur de théories du complot. Il a par exemple assuré qu’une partie de la fortune de la reine d’Angleterre venait du trafic de drogue avant d’évoquer « la tradition des Rothschild (…) qui ont fait toutes sortes de trafics ».

Avec cinq candidats oscillants entre droite extrême et extrême droite, rarement une présidentielle ne s’était révélée aussi pestilentielle. Avec l’ouverture de la campagne officielle dans quelques jours, l’omniprésence des thématiques les plus réactionnaires devraient vite devenir proprement insupportable. Souhaitons au moins que cette situation produise un électrochoc et permette un regain de mobilisation de tous ceux et toutes celles qui aspirent à transformer radicalement une société française décidément bien malade.

@silicium17

Vos réactions (78)
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Vos réactions

  • L’article est incomplet. Il manque une analyse critique du positionnement chauvin et bonapartiste du candidat auto-proclammé "tribun du peuple". Les concessions à la France rance et coloniale, à la "nécessité" d’expulser les sans papiers et de contrôler l’immigration.... ça aussi est un signe dramatique de la décomposition du paysage politique.

    Armand Le 10 mars à 13:10
       
    • De qui parlez- vous ?

      bex Le 10 mars à 17:18
    •  
    • que le dépit d’appartenir à un groupuscule qui se délite soit douloureux je peux le comprendre ! Mais l’infamie de vos sous-entendus est abjecte . Honte à vous !

      vertudieu Le 10 mars à 22:23
    •  
    • Il serait raisonnable d’écouter ce que dit votre candidat. Sur la fierté de la façade maritime de la France, sur ses félicitations à Le Pen de ne pas avoir porté le voile au Liban (grossière manœuvre raciste de Le Pen), ou lors de l’Emission politique quand il dit qu’il faut continuer à expulser les immigrés ou quand il se définit lui même comme "le tribun du peuple".
      Les réactions des mélenchonnistes sont aussi très caractéristiques de l’absence de débat possible, du sectarisme, de l’aveuglement ou des oreilles sélectives. Faire des concessions sur l’anti-colonialisme, sur l’islamophobie, sur le sécuritaire et la fermeture des frontières, sur le chauvinisme, est dramatique pour la suite. Produisons français disait le PCF. On voit ce que ça a produit.
      Mais vous pouvez continuer d’acclamer le tribun si vous voulez. J’en reste aux paroles de l’Internationale : ni Césars, ni tribuns.

      Armand Le 10 mars à 22:59
    •  
    • @Armand

      " J’en reste aux paroles de l’internationale, ni Césars, ni tribuns" un peut comme dans l’ex URSS ou la Chine, pour ne citer que les plus gros.

      GG Le 11 mars à 03:07
    •  
    • En vous lisant j’ai été pris d’une stupeur (j’exagère un peu) : pense-t-il ce qu’il écrit ? Est-il un troll, une petite main du web comme on dit. Ou est-il conduit par ses passions. Peut-être un peu tout à la fois.

      Je vais me limiter à ce que vous dites :
       Mélenchon n’a jamais dit vouloir "repousser les sans-papiers". Il prône au contraire le nécessaire accueil des immigrés clandestins déjà sur le territoire, au nom d’un humanisme. Et il précise qu’il faudrait faire en sorte de limiter le flux de personne en amont, c’est à dire en faisant cesser les guerres et les famines. Notamment car l’émigration est une souffrance pour celui qui part, une perte pour le pays d’origine (car souvent ce sont les plus diplômés qui partent) et des difficultés pour les pays d’accueil qui présentent déjà des situations économiques tendues.
       Pour l’épisode de Lepen, il précise qu’il est en accord avec son refus de porter un signe religieux. Son raisonnement est le suivant : le représentant
      politique d’un pays laïque comme la France ne peut accepter de porter un signe religieux, et ce même dans le cadre de relations diplomatiques. Il n’y a pas de racisme dans cette position républicaine.
       Pour ce qui est de l’accusation d’autoritarisme à l’encontre de Mélenchon, elle est tellement éculée que je me permets de ne pas répondre.

      Cordialement.

      Vincent B Le 11 mars à 11:42
    •  
    • D’accord avec vous sur le risque de boursouflure patriotarde et de nationalisme camouflé en souverainisme qui menace aussi à gauche.

      Valdo Le 11 mars à 13:13
    •  
    • @Vincent B. +++1

      Carlos Le 11 mars à 14:23
    •  
    • François Asselineau, rejeton de l’extrême droite ultranationaliste

      ou comme Jean luc Mélenchon ex franc maçon , directeur de campagne du oui à Maastricht 34ans de cartes au PS , émargeant encore aujourd’hui au parlement européen élu sur une liste FRONT DE GAUCHE fais ce que je dis ne dis pas ce que je fais

      ouvrierpcf Le 13 mars à 17:52
  •  
  • Les zigotos d’extrême droite Asselineau et Cheminade, sans aucun ancrage dans la société, sont qualifiés mais Philippe Poutou le seul candidat ouvrier risque de ne pas pouvoir être candidat.
    Pierre Hémon, conseiller EELV de Lyon, avait prévu de parrainer Yannick Jadot mais puisque Jadot s’est retiré et que Hamon a ses parrainages, il a décidé de parrainer Philippe Poutou. Malheureusement c’est une exception car les états-majors politiques ont donné des consignes pour concentrer le plus de parrainages possible.

    Durruti Le 10 mars à 19:50
       
    • L’UPR est classé par le ministère de l’intérieur dans "Divers". Ce n’est pas du tout un parti d’extrème droite. Il veut sortir de l’UE, c’est un idée partagée tant à droite qu’à gauche (Mélanchon). Il suffit d’aller sur le site de l’UPR pour s’en rendre compte.
      Aussi cet article démontre une fois de plus pourquoi les français se méfient de ce qui est raconté par les médias.
      Ecouter les conférences de François Asselineau cela demande un effort certain car il n’est pas avare de d’explications.
      A contrario si vous ne souhaitez pas faire cet effort je vous propose de vous contenter de : "En Marche", "Pensez printemps"," le changement c’est maintenant", "La France insoumise" etc... je reconnais c’est plus simple.... ;)

      vidocqhugo Le 11 mars à 18:52
    •  
    • duruti vous un de ces petits commisaires politique qui as conduit la gauche occidentale au desastre asselineau d,extreme droite quel blague vous etes tout simplement un agent euroatlantiste ! exactement comme tous les malfrats cadre du ps !!!

      antoun Le 22 mars à 00:47
  •  
  • C’est bien gentil de classer Macron au centre-droit. Pourtant quelques éléments devraient alerter n’importe quel démocrate, mise à part de maigres mesures pseudo-progressistes pour amuser la galerie et quelques vagues déclarations d’intention  :
    1/ Refus de présenter un programme. Peu de gens à gauche le savent tant c’est devenu naturel pour eux, mais le principe même du programme politique ne tombe pas du ciel. C’était une exigence très forte de la gauche durant l’entre-deux guerre, qui aboutira au CNR (lui-même un texte programmatique). S’en remettre aveuglément à un “grand homme”  : c’est proprement une idée d’extrême-droite.
    2/ dans la catégorie je fais tout le contraire de ce que je dis, “les élus doivent rendre des comptes” devient “le président défendra sa politique devant le congrès” (… déjà-vu  ?), ou encore “nous demanderons aux parlementaires qui *nous soutiennent* de nous évaluer” (sic !)
    3/ Dans la continuité du point précédent  : réduction de la taille de l’Assemblée Nationale et diminution des ses capacités législatives (déjà moribondes)  : moins de moyens et moins de temps pour légiférer, limitation des amendements (donc de la modification des lois préparées par le gouvernement), procédure accélérée systématique, et tout ce qu’il n’annonce pas…
    4/ L’éternel “la démocratie c’est lent et pas efficace” (ce qui est totalement faux ceci dit en passant, mais une idée qui a bien contaminé à gauche aussi…).

    Ce mec a très clairement l’intention de détruire l’Assemblée en temps qu’institution législative, pour remettre tout pouvoir aux mains du gouvernement. On a déjà eu un apperçu avec le 49-3 utiliser de manière quasi-systématique durant le quinquennat précédent. Et c’est ce même guignol qui prétend moraliser la vie publique et combattre le FN… FN qui sera trop content dans 5, 10, 15 ans (si ce n’est pas cette année…) de prendre la tête d’un pouvoir aussi concentré.

    On parle trop peu du projet Macron sur les institutions politiques. Pourtant c’est là que réside le scandale, c’est là que réside le cœur de l’affaire d’où découlera tout le reste. Et les pouvoirs financiers & économiques le savent très bien.

    On me reprochera d’être alarmiste, d’exagérer, alors je le dis  : C’est sur ce point crucial qu’il faut des clarifications urgentes, mais je crois que je vais les attendre longtemps…

    Pierre Roc Le 10 mars à 20:30
       
    • Je trouve aussi que Macron est un type très dangereux.

      Durruti Le 10 mars à 20:45
  •  
  • Je tiens à vous informer que l’UPR, le parti de Monsieur Asselineau, a toujours été classé par le Ministère de l’Intérieur dans les listes diverses (LDIV). Ce parti ne peut donc être qualifié ni de gauche ni droite ni d’extrême de l’un ou l’autre bord.

    L’idée de sortir de l’Union européenne par l’article 50 (la colonne vertébrale de ce parti) n’est en effet une idée qui ne s’inscrit pas dans ce genre de dichotomie. Il s’agit avant tout d’une idée de nature juridique et contractuelle.

    Tiffany Le 10 mars à 22:46
       
    • Conspi, fachos, hors de nos vies !

      Durruti Le 11 mars à 09:51
    •  
    • Et si le Ministère de l’Intérieur nous assure que M. Hollande est socialiste, il faut le croire aussi ?

      Citoyen74 Le 15 mars à 11:44
    •  
    • duruti antifas version cecile bertoleau l,agent de la cia !!

      antoun Le 22 mars à 00:50
  •  
  • vous parlez bien de François Asselineau ? Je suis adhérant depuis une quinzaine de mois, je ne rate aucun de ses directs, aucune de ses conférences, et tout ce que vous relatez est inexistant... soit il a un frère jumeau, soit vous êtes d’une malhonnêteté à toute épreuve, soit.. totalement incompétent.
    Allez, un peu de courage, écoutez quelques conférences, étudiez les articles du TUE ou du TFUE qu’il dissèque afin d’expliquer pourquoi la France en est là, et peut être que vous vous rendrez compte par vous même de votre erreur.
    Vous ne vouliez pas lui donner la parole, maintenant vous n’avez plus le choix, et lui vomir à la figure était prévisible de la part de certains médias, donc pas de surprise. Allez, bons visionnages ;)

    catalud Le 10 mars à 23:55
       
    • Fachos, conspi, hors de nos vies !

      Durruti Le 11 mars à 09:53
    •  
    • Comme si un délirant psychopathe qui dit les propos relatés dans l’article pouvait être pris une seconde au sérieux, sauf par les gogos de la secte UPR...

      Valdo Le 11 mars à 13:14
    •  
    • article cite est un faux sur l,upr ce guillaume lietard est un ursupateur un escros !!

      antoun Le 22 mars à 00:54
  •  
  • Comment des gens de la Fascho - sphère peuvent ils obtenir des parrainages d ’élus ? C est la vrai question !.

    Il faudrait que la liste des maires signataires soit publiée dans les journaux locaux , pour tout les candidats , pas pour fliquer mais pour que leur démarche politique soit expliquée
    .
    Qui donne les 500 signatures a A..SS. LINEAU ? , pour quel motif et en fonction de quel ancrage dans les régions, combien d’élus, combien de conseillers régionaux chez A SS LINEAU ?

    Qui parraine le ZOZO dieudonnisé de Cheminade ? quel ancrage, quel parti, combien de militants ?

    Poutou ??? et la fille d’Arlette, ah bon , y a donc même si Poutou échoue , ou si il réussit entre 850 et 1100 élus partageant les idées de Lev Davidovitch Bronstein dit Trotski ??? , puisque les 2 " ouvriers " de la gauche de la gauche s’en réclament .

    Cela n’est pas gênant que ces splendides isolés ées soit parrainés ( sauf les fachos) mais que les gens qui les adoubent expliquent aux citoyens ce qui motivent leur soutien .

    Et sans s’abriter derrière le cache sexe de la "démocratie " ou de la "pluralité" .

    buenaventura Le 11 mars à 07:56
       
    • "... Trotski ??? , puisque les 2 " ouvriers " de la gauche de la gauche s’en réclament .
      Cela n’est pas gênant que ces splendides isolés ées soit parrainés ( sauf les fachos) mais que les gens qui les adoubent expliquent aux citoyens ce qui motivent leur soutien ."
      Et sans s’abriter derrière le cache sexe de la "démocratie " ou de la "pluralité" .

      Ah bon c’est pas suffisant ? Quand c’est pour LO ou NPA il faut se justifier ?
      Pourquoi des guillemets à ouvrier ? Poutou est ouvrier non ? ( En grêve pour préserver son travail). Le terme "splendides isolées" cache mal votre mépris de classe.

      Durruti Le 11 mars à 09:47
    •  
    • Le forum serait bien vide sans vous deux Durruti et Buenaventura...

      Carlos Le 11 mars à 14:26
  •  
  • Et vous vous dites journalistes !! Quelle blague :-)

    dugord Le 11 mars à 09:13
       
    • Fachos, conspi cassez-vous !

      Durruti Le 11 mars à 09:54
  •  
  • Bonjour,

    Je trouve fort regrettable cet article.

    Vous avez un parti pris incroyable envers ce sujet, la présentation du panorama politique, qui nécessite justement de l’objectivité. Je ne vais pas vous apprendre que votre démarche de ce fait, ne pousse pas à la réflexion mais joue plutôt sur l’émotion. De cette manière vous imposez des "préjugés", chose que vous combattez fermemant je suppose comme tout honnête citoyen.

    De plus, je ne comprends pas comment vous pouvez décontexualiser les faits de cette manière et sans aucun scrupules vous autoriser à argumenter sur des sujets dont vous ne connaissez à peine le contenu. Je vous invite à visionner les vidéos de conférences de M. D’asselineau François, Président de l’UPR pour en connaître le véritable contenu.

    Vous n’allez pas au bout des choses, vous survolez vos dossiers pour n’importe quel candidat que vous décrivez et fabriquez à toute hâte un article à la volée pour obtenir du sensationnel mais c’est terminé les gens ne sont pas dupes. Arrêtez de prendre les Français pour des imbéciles heureux...

    De grâce, faites votre travail de journaliste, c’est un métier d’investigation il me semble et vous êtes actuellement avec cet article dans une démarche de "tabloïd" cherchant à jouer sur l’émotion plutôt que sur la réflexion.

    Ne voyez-vous pas que l’avenir de la crédibilité de vos métiers est en jeu ? Que les Français ne veulent plus faire confiance en la classe gouvernante actuelle et qu’elle n’est plus dupe ?

    Rectifiez votre tir avant de n’avoir plus aucune crédibilité.

    Très courtoisement,

    Tiana Le 11 mars à 10:28
       
    • Je vois que les alertes google marchent à fond chez les conspi fachos.
      Cassez-vous !

      Durruti Le 11 mars à 10:33
  •  
  • Durruti, Bonjour,

    Pour quelle raison employez vous ces termes, je rappelle "fascistes et conspirationnistes" ? Quelle est la démarche de réflexion qui vous a amené à cette conclusion ?

    Car pour l’instant de ce que je peux voir de vos interventions dans les commentaires de cet articles, vous n’avez pas vraiment d’arguments et vous "criez" des mots sans fonder un argumentaire.

    Vous ne cherchez qu’à diviser pour l’instant. Ce n’est pas le cas de tout les partis.

    C’est vraiment dommage, je suis pourtant sûre que vous êtes quelqu’un d’intelligent.

    Courtoisement,

    Tiana Le 11 mars à 10:51
       
    • l’UPR a des liens avec l’extrême droite la plus crasse, notamment via le bras droit de François Asselineau, Erick Mary dit Bozz, qui passe son temps sur Facebook à faire de la propagande nationaliste : promotion de la Légion étrangère, des paras et des guerres coloniales françaises ; diffusion des chansons du chanteur d’extrême droite Jean Pax Méfret et de vidéos et textes de divers groupes ultranationalistes ; apologie de Serge Ayoub, le chef des skinheads néo-nazis parisiens et le leader du mouvement Troisième Voie ; adhésion aux thèses de Dieudonné et à son « shoah nanas » ; propagande en faveur des dictatures syrienne ou iranienne, etc.
      "Bozz" a fini par se faire exclure car ça commençait à faire tache.
      Les universités d’automne de l’UPR accueillent des invités eux aussi clairement marqués à l’extrême droite, ou/et largement liés à la sphère conspirationniste : le journaliste apologiste du FN, de l’Algérie française, de la torture et de la peine de mort Robert Ménard ; le complotiste Etienne Chouard ; Alain Benajam du Réseau Voltaire France ; des habitués des soutiens aux dictateurs de tous poils (hier Milosevic, aujourd’hui Al Assad) comme Slobodan Despot ou Bruno Drweski, le compagnon de route du négationniste Claude Karnoouh...

      Durruti Le 11 mars à 11:19
  •  
  • @Durutti
    Je trouve assez souvent intéressant ce que vous dites, mais non les conséquences que vous en tirez. Arthaud et Poutou défendent de justes causes, bien sûr, mais là n’est pas la question. Ayant déjà en tête le résultat de l’élection présidentielle, comme (pardon) de vulgaires sondeurs, ils estiment que cette élection ne peut servir qu’à défendre publiquement leurs idées. Mais derrière ces idées, comme on dit, "combien de divisions ?" Elles ne peuvent avoir que très peu d’impact sur le réel, sans un soutien massif des forces populaires.
    Tout se passe donc comme si Arthaud et Poutou se fichaient complètement que les Français en prennent encore pour cinq ans de néo-libéraalisme (et cela ne peut aller qu’en empirant, vu la conjoncture européenne et mondiale, et la férocité du capitalisme financier) ; alors qu’une Constituante issue directement du peuple et une 5ème république débarrassée de la monarchie présidentielle (sans parler des traités européen et de l’OTAN), ouvriraient la voie au développement des luttes que souhaitent tant le NPA que LO, Nuit Debout, anti-Khomri, anti-dévastation des services publics etc. ; cela offrirait une issue politique (c’est-à-dire de Pouvoir) à ces luttes. Alors (sauf à se contenter de lancer des oeufs pourris à la tête de la FI et de Mélenchon-le-soc-dem), pourquoi rester à l’écart du mouvement insoumis ?
    (NB- Je suis une ancienne du Pcf et de 68, mais toujours militante, alors j’estime que mon opinion n’est pas inepte, ni faussée par des intérêts de classe).

    Autrement Le 11 mars à 11:16
       
    • "Je suis une ancienne du Pcf "
      Autrement Le 11 mars à 11:16

      Vous serez peut-être intéressée par cette conférence de Bernard Friot qui explique que nous sommes déjà depuis longtemps dans une révolution communiste qui mettra encore longtemps à aboutir, tout comme la révolution bourgeoise a duré des siècles.

      vimeo.com/207432267
      “Sécurité sociale, valeur, révolution”, par Bernard Friot

      Durruti Le 11 mars à 11:38
    •  
    • @autrement
      Ne perdez pas de vue qu’Arthaud et Poutou ne croient pas que les élections peuvent changer les choses. Pour eux le changement ne peut venir que de la rue , la mobilisation, la révolution. Pour eux l’élection c’est une occasion de communiqué. Vous êtes une ancienne de 68 souvenez vous " élections piège à con"

      GG Le 11 mars à 13:54
  •  
  • l’UPR a des liens avec l’extrême droite la plus crasse, notamment via le bras droit de François Asselineau, Erick Mary dit Bozz, qui passe son temps sur Facebook à faire de la propagande nationaliste : promotion de la Légion étrangère, des paras et des guerres coloniales françaises ; diffusion des chansons du chanteur d’extrême droite Jean Pax Méfret et de vidéos et textes de divers groupes ultranationalistes ; apologie de Serge Ayoub, le chef des skinheads néo-nazis parisiens et le leader du mouvement Troisième Voie ; adhésion aux thèses de Dieudonné et à son « shoah nanas » ; propagande en faveur des dictatures syrienne ou iranienne, etc.
    "Bozz" a fini pas se faire exclure car ça commençait à faire tache.
    Les universités d’automne de l’UPR accueillent des invités eux aussi clairement marqués à l’extrême droite, ou/et largement liés à la sphère conspirationniste : le journaliste apologiste du FN, de l’Algérie française, de la torture et de la peine de mort Robert Ménard ; le complotiste Etienne Chouard ; Alain Benajam du Réseau Voltaire France ; des habitués des soutiens aux dictateurs de tous poils (hier Milosevic, aujourd’hui Al Assad) comme Slobodan Despot ou Bruno Drweski, le compagnon de route du négationniste Claude Karnoouh...

    Durruti Le 11 mars à 11:18
       
    • Bozz Mary est décédé il y a quelques années, ça prouve la crédibilité de votre message...

      UPR 2017 Le 11 mars à 11:38
    •  
    • Durruti, Je trouve intéressant ce que vous dites sur l’UPR.

      Cependant, je crains que vos informations ne soient que trop erronées au sujet de M. Asselineau.

      Le mouvement n’inclut justement pas de clivage et englobe tout le monde vers un projet commun qui est de sortir de la dépendance à l’UE qui nous ligote avec ses traités afin de pouvoir mettre en œuvre tout ces autres combats (dont ceux que vous combattez également).

      Je vous renvoi sur ses vidéos sur le sujet.

      L’idée n’est justement pas de diviser mais de rassembler tous les Français et pas à des fins électoraliste car le sujet qu’il analyse depuis des années est bien loin d’être un sujet à la mode mais bien par conviction.

      On arrête les débats clivant et on repars de l’essentiel pour arriver à construire.

      Je vous souhaite une bonne journée,

      Courtoisement,

      Tiana Le 11 mars à 11:41
    •  
    • Décédé en 2013, oui et alors ? C’était bien le bras droit d’Asselineau non ?

      Durruti Le 11 mars à 11:43
    •  
    • On s’en fout de vos vidéos. Allez faire votre prosélytisme ailleurs.

      Durruti Le 11 mars à 11:45
    •  
    • Durruti,

      Dernière question, dans quel parti vous reconnaissez vous actuellement ?

      Quels sont vos idéaux ?

      Merci d’y répondre et je pourrais enfin comprendre où vous souhaitez en venir avec votre argumentation car vraiment je pense que vous êtes quelqu’un d’intelligent mais qui n’as sans nul doute pas trouvé le bon ennemi sur qui taper...

      De grâce, informez-vous... ne serait-ce que pour vous !

      Tiana Le 11 mars à 11:47
    •  
    • hou la la durrutti, vous allez nous péter une durite là, faites attention, trop de stress c’est pas bon.
      Allez, une grande respiration, on regarde objectivement qui est FA et l’UPR, plutôt qu de vous arrêter à quelques conneries trouvées ici ou là, et vous aurez peut être une bonne surprise, voire une révélation. En tout cas je vous le souhaite.
      Après, si vous avez besoin de défouler votre haine sur qqun, allez y, lachez vous sur l’UPR, ça nous fait de la pub, merci d’avance ;)

      catalud Le 11 mars à 14:30
    •  
    • durutti le parfait antifas milice du gouvernement neoconservateur de solferino c,est grace a eux que le fdg est allez dans le mur !!

      antoun Le 22 mars à 01:06
  •  
  • @Autrement

    Mélenchon :
    « Je ne suis pas révolutionnaire, mais keynésien » (17 octobre 2011 sur France Info)
    « Les investisseurs n’ont rien à craindre de mon programme », (Les Échos du 18/03/2012).

    Keynes :
    « une expérimentation raisonnée dans le cadre du système actuel »
    « du côté des riches et de la bourgeoisie instruite ».

    Julien Varlin dans son article « Retours historiques sur le réformisme antilibéral « de gauche » :
    "Ces tentatives de sortir des crises ou des marasmes capitalistes par des politiques de redistribution ont échoué partout, et ces échecs ont entraîné des reculs terribles pour le mouvement ouvrier."

    Jean-marc B, Mediapart, extrait de "Le programme économique de JLM : un désastre économique et politique" (11 mars 2017) :
    JLM, en ne voulant pas exproprier mais aménager le capitalisme, sera encore plus vite que Mitterrand soumis à la dictature du capital. Dès lors, à quoi auront servi des mois de campagne électorale réformiste de soit disant « Insoumis » ? A désespérer et exaspérer les travailleurs contre les politiciens de gauche et à jeter quelques millions de travailleurs de plus dans le bras des fascistes.

    Durruti Le 11 mars à 11:21
  •  
  • François Asselineau "à droite très à droite" ?

    C’est de l’humour ou du délire ?

    Visionnez sa conférence de presse. Ca vous instruira.
    https://www.youtube.com/watch?v=7Sor-BAf2bE

    Mario Le 11 mars à 11:37
       
    • Arrêtez de troller ! Fachos hors de nos vies !

      Durruti Le 11 mars à 11:40
  •  
  • Si vous ne voulez pas vous renseigner correctement sur le sujet, cela ne sert à rien d’avancer vos propos.

    Vous n’avez pas grand chose à dire en réalité. C’est bien dommage.

    Cependant, si je peux me permettre, si vous souhaitez être crédible dans vos propos à l’avenir, évitez d’être insultant et respectez vos interlocuteurs. Cela permettra d’apporter de la consistance à votre argumentation. Il me semble...

    Bonne journée à vous,

    Courtoisement,

    Tiana.

    Tiana Le 11 mars à 11:52
       
    • Ce que j’ai écrit plus haut sur l’upr prouve que je suis bien informé et suffit largement comme argumentation pour qualifier Asselineau de conspi facho. Arrêtez avec votre pseudo courtoisie. On n’est pas du même monde et je n’ai aucun respect pour vous.

      Durruti Le 11 mars à 11:58
  •  
  • Pour l’UPR je suis tout à fait en désaccord avec l’article qui est totalement erroné ! Je corrige les choses pour vous, je suis de gauche depuis toujours et écologique et je me retrouve totalement dans le programme de François Asselineau qui est extrêmement social et anti guerre avec l’UE je vous renvoi à ses conférences bien sûr.
    Donc on arrête tout de suite de tenter de le stigmatiser car c’est une méthode mac cartiste et tout à fait facho que je condamne !

    Nicolas Le 11 mars à 12:04
  •  
  • Et bien sûr si quelqu’un, qui plus est du site s’avise de tenter de me diffamer de fachiste, chose qui serait elle même fachiste car je le répète je suis de gauche, j’engagerai immédiatement un recours au tribunal administratif pour calomnies publique. Mon nom est Prospero Nicolas, j’invite ceux qui veulent me répondre à m’indiquer leur nom également s’ils sont de vrais antifa comme moi.

    Nicolas Le 11 mars à 12:08
       
    • Ha ! Ha ! ça tourne à la farce ! Bon je vais déjeuner avant que tout ça me coupe l’appétit ...

      Durruti Le 11 mars à 12:11
    •  
    • Bon appétit !

      Tiana Le 11 mars à 12:18
    •  
    • Non seulement fasciste mais débile et complotiste., comme tous les cerveaux disponibles de la secte UPR. Allez, déposez votre plainte !

      Valdo Le 11 mars à 13:17
  •  
  • Aussi impensable que cela puisse paraître pour vous qui êtes semble-t-il dans la violence permanente, oui je ne vous connais pas mais je respecte votre personne.

    J’ai reçu une bonne éducation où mes parents m’ont appris à respecter les gens qui m’entourent même si ils n’étaient pas d’accord avec moi. Nous pouvons être en désaccord sans être dans l’invective sans arrêt comme cela semble être votre cas.

    Et de quel monde venez-vous au juste ? Car je suis certaine que nous ne sommes pas si éloignés que cela.

    Retournez vous un peu, et questionnez vous sur le parti qui ressemble le plus à vos idéaux...

    Tiana Le 11 mars à 12:10
  •  
  • @Durutti
    Tout le monde sait - ou devrait savoir - que des citations tirées de leur contexte et juxtaposées ou remises en récit au gré du citateur, en faisant abstraction de tout le reste, - et notamment de la pratique - , sont une forme d’argumentation qui équivaut à une manipulation. Vous ne répondez pas à ma question, tant pis. Sans rancune et sans suite.

    Autrement Le 11 mars à 12:11
       
    • Oui je reconnais qu’une citation c’est un peu du vite fait mais j’ai donné les références pour aller chercher le discours entier, sauf pour les 2 citations de Keynes j’ai oublié ; c’est dans une lettre à Roosevelt de décembre 1933.

      Durruti Le 11 mars à 14:04
  •  
  • la seule bonne nouvelle, c’est que la multiplication de ces candidatures fascisants piquera des voix à Fillon et à la truie...

    Valdo Le 11 mars à 13:19
       
    • Un peu de respect pour les truies, si vous plait !

      GG Le 11 mars à 15:07
  •  
  • JLM, en ne voulant pas exproprier mais aménager le capitalisme, sera encore plus vite que Mitterrand soumis à la dictature du capital. Dès lors, à quoi auront servi des mois de campagne électorale réformiste de soit disant « Insoumis » ?

    Le problème de Durruti ou en tout les cas des "nanars" comme lui c’est qu’ outre d être des croyants , c’est qu’ ils ont chevillés au corps une mauvaise foie endémique.

    E n fin de compte ils finissent toujours par taper sur ceux qui sont de leur camp ou qui pourraient représenter un espoir en l occurrence a gauche comme JLM .

    Quand j écris plus haut que Poutou et Artaud sont issus de partis trotskistes, Durruti s insurge " quoi calomnie ? " A part lui personne n ignore que LO et son journal se déclare trotskiste et que le NPA n’est qu’ un avatar de la ligue communiste révolutionnaire de krivine et trotskiste.

    Mais non ! c’est être anti ouvrier que de le dire, mais c’est pas grave on s’en fout de ses chapelles qui flirtent depuis 1945 et 1974 pour l’autre vers les 3 % des votants , et encore sur des scrutins nationaux et a eux 2.

    La duplicité va plus loin, au lieu de dire "oui c’est vrai on devrait savoir qui parraine qui ? c’est la clarté , pour les fafs comme pour les autres ! " Non non c’est la faute au Populiste MELENCHON . ben voyons !

    Jean-marc B, Mediapart, extrait de "Le programme économique de JLM : un désastre économique et politique" (11 mars 2017) :
    JLM, en ne voulant pas exproprier mais aménager le capitalisme, sera encore plus vite que Mitterrand soumis à la dictature du capital

    la encore le "pur et dur" Durruti , porte ses attaques les plus construites contre le seul candidat a gauche qui aurait une chance de porter la contradiction aux fachos et a la droite .

    Je l ’ imagine Durruti chez lui , lui et ses semblables , dans un grand appartement bobo du centre ville avec plafond a la française et trucs chinés aux puces de saint Denis.( c’est saint Denis non ?)

    Sa joli collection de livres sur la guerre d’Espagne , des photos d’expo, des bouquins bien mis en vu, Sartre, Lénine, Taubira , tout sur l’anarchie, Bakounine et autre vieillerie sur les maos et mai 68.

    Faisant chier sa famille avec ses produits du marché et sur la télé "pourrie" en leur imposant l écoute sur une vieille chaine hifi en alu , de Léo Ferré et de Béranger.

    Ne se déplaçant plus qu’a vélo ( depuis 6 mois ) alors qu’ il clope devant ses gosses depuis 15 ans et a changé 20 fois de voiture ( c’est pour s évader en rando le dimanche, trop marre de la ville ) .

    Et bien tout ces révolutionnaires de salon s’en prennent a qui ? a FILLON ? non ! a LEPEN ? non ! a MACRON ? non mais non
    au KEYNESIEN , vous savez le " populiste " Mélenchon.

    Tiens ca les énerve tant qu’ ils reprennent de ce délicieux vin bio a 18 , 00 euros la bouteille, salaud de populiste !!

    leur gosses plus tard, vendront a un broc toutes leur vieilleries et donnerons leur chaines stéréo au Emmaüs.

    Pauvres "révolutionnaires " c’est dur d’avoir manqué la guerre d’Espagne non ? bon mais il y a eu le Larzac ca compense un peu non ?

    buenaventuera Le 11 mars à 14:21
       
    • Tout faux. J’ai bien quelques bouquins, mais ils ne sont pas "en vue". Bref, je vais pas m’étaler... Les allusions personnelles sur tel ou tel intervenant n’ont aucun intérêt. Par contre je veux bien discuter des idées, même si pour le moment je vais la mettre un peu en veilleuse. J’ai été assez bavard comme ça pour aujourd’hui :-)

      Durruti Le 11 mars à 15:10
    •  
    • bien resumer sur l,antifas de service a la solde du ps !!

      antoun Le 22 mars à 01:16
    •  
    • 1) Je déteste le PS
      2) Durruti s’écrit avec deux r
      3) Va te faire foutre connard !

      Durruti Le 22 mars à 12:52
  •  
  • Ah oui au fait , certains élus , d’un parti dont dans le temps, ou "le candidat se comptait sur les doigt d une seule main", d’après les oracles anciens auraient gardé des " parrainages " pour d éventuelles "négociations" ??!! .

    Apres des intenses cogitations dans les groupes de soutien de la FI , un usage de ces parrainages "gelés" a éclos parmi les "non encartés ".

    il convient d’abord de les réunir et de confectionner une forme de "rouleau " avec un format A4 c’est forcement 21 ,4 cm.
    Ce qui est une taille , pour un tube ,très honorable.

    Ensuite il suffit de les fixer sur le siège d une chaise ou d ’un fauteuil . Le fauteuil de l élu " du fameux parti " est évidement tout indiqué .

    Enfin et bien ! , le garder dans l état , pour utiliser ce siège après le résultat des législatives.

    buenaventura Le 11 mars à 19:15
       
    • Rien compris. C’est pour lancer le débat sur la légalisation du cannabis ?
      Bonne fumette :-)

      Durruti Le 11 mars à 20:30
  •  
  • je t’aime moi aussi companero Durruti !

    El Ejército del Ebro !
    Rum bala rum bala rum ba la ! ( dos veces)
    Una noche el río pasó
    Ay Carmela, ay Carmela.
    Ay Carmela, ay Carmela.

    Viva el jefe Mélenchon ! No passaran !

    buenaventura Le 11 mars à 21:03
  •  
  • Les classes dirigeantes sont très satisfaites du système politique français :
    2 gros partis qui jouent le jeu de l’alternance : la gauche et la droite.
    Quand les gens n’en peuvent plus de se faire mettre par leur gouvernement ils ont à chaque changement de couleur, gauche ou droite, l’espoir que ça change un peu.. Mais ça ne fait qu’empirer pour presque tout le monde.

    Vu que la combine était trop visible, ils avaient trouvé un troisième groupe d’imposteurs ; le fn, ça a bien marché le péril fasciste, pour envoyer le clampin aux urnes (voter chirac par exemple). Le fn ; le typique parti de truands fachos qui propose soit disant une autre politique.
    La spécificité française c’est que les puissants tolèrent des petits partis « révolutionnaires » comme lutte ouvrière, le NPA, qui sont tellement folklo avec leurs drapeaux rouges et leurs collègues libertaires.
    Les patrons les aiment bien parce que ça fait « démocrate » ; on les voit un peu à la télé (pas trop quand même) et puis c’est sympa, c’est la France « carte postale » de la commune, de 1789, les congés payés… les capitalistes les adorent parce qu’ils restent à leur place et qu’en fait, ils ne font peur à personne, ils sont parfaitement inoffensifs : c’est démontré à chaque élection.

    Mais voilà qu’un nouveau mouvement, celui de Meluche, propose aussi autre chose, en l’occurrence un programme social-démocrate de type keynésien, et que ce mouvement devient POPULAIRE.
    Ca c’est trop dangereux pour les riches qui veulent que TOUT soit sous le contrôle des « marchés ».
    Ce Melenchon qui veut que le politique se remette à décider de l’investissement dans tel ou tel domaine allant de l’écologie à la création de nouvelles universités, c’est juste intolérable pour ces gens qui ne supportent l’état que quand il achète des rafales pour bombarder des pays dans le genre de la Libye afin de tout piller puis d’y investir ensuite.

    Melenchon et la FI déplacent du monde de toute catégorie sociale, et en masse ; ça c’est vraiment intolérable pour les patrons et leurs serviteurs qui vont de raffarin à cohn bendit en passant par tous les médias de grande écoute.

    Bref il vaut mieux un soce-dem qui avance d’un pas que cent partis radicaux qui font du sur-place !
    et ça les capitalistes, qui sont des marxistes intelligents, ça ils l’ont très bien pigé et ne vont pas lâcher l’affaire.

    Arouna Le 12 mars à 07:07
       
    • Et puis on s’en fout des micro-partis de droite, des dupont aignant, des asselineau, à ce propos il est passé où le charlot nicolas miguet (le parti des contribuables.. ) ?
      Tant mieux si ils se bouffent la gamelle entre eux ces chiens.

      Bref il faut soutenir Melenchon, aujourd’hui c’est le seul qui avance !!

      Arouna Le 12 mars à 07:26
    •  
    • C ’est le seul qui avance, et nous en avons assez de tout ces profiteurs politiques qui se rincent leur tablier sur les gamelles sur de cette soi disante ’ democratie’.

      Ce que reclame le peuple, c ’est un homme fort pour cette nation.

      Quelqu’un qui rétablisse ce pays vers le haut, qui fasse taire tout ces médias en les rééquilibrant comme le propose Alexis Corbière
      Et il n’y en a qu’un qui puisse tenir ce rôle, c ’est Jean Luc Melenchon.

      Nos 588 groupes d’appuis quadrillent la France, nos 225 000 militants sont prêts. Chaque jour qui passe, nous encourageons leur militantisme.

      Nous ferons le ménage dans le paysage Politique, les Solfériniens sont morts, il reste le PCF à éliminer vu l’incroyable trahison qu’il nous a fait pour ses menaces de mort pour les parainages, et puis il ne nous sert plus à rien.

      Ces elections ne sont qu’un détail, Melenchon est à 26 % d’intention de vote, mais les chiffres sont truqués par l’état qui veulent nous faire croire que nous ne sommes qu’à 15 %. Halte aux mensonges.

      Donc qu’importe ces élections, les troupes de Jean Luc sont prêtes, pour le troisième front sociale et nous n’attendrons que son signal pour les manifestations et renverser ce pouvoir illégitime parce que truqué.

      Viva el Présidente. Viva Jean Luc Melenchon.

      El che Le 12 mars à 09:54
    •  
    • "il reste le PCF à éliminer vu l’incroyable trahison qu’il nous a fait pour ses menaces de mort pour les parainages, et puis il ne nous sert plus à rien."
      En attendant l’Humanité Dimanche fait sa une exclusivement sur JLM : photo avantageuse, annonce de la marche du 18 mars et interview.

      "Ce que reclame le peuple, c ’est un homme fort pour cette nation."
      Mouais ... dit comme ça, ça donne vachement envie !

      Durruti Le 12 mars à 11:31
    •  
    • "Ce que reclame le peuple, c ’est un homme fort pour cette nation."
      Parlez pour vous, pas au nom du peuple. C’est de la pire débilité régressive bonapartiste/ boulangiste, un tapis rouge à l’autoritarisme. Nous n’avons besoin ni d’un père, ni d’une guide, surtout d’un petit père des peuples, mais d’auto organisation, d’horizontalité, de démocratie. Et d’en finir avec la boursouflure nationaliste.

      Valdo Le 14 mars à 10:50
    •  
    • en resume valdo en finir avec la france et se fondre dans les etats unis d,europe version ue comme quoi les internationalistes finident toujours mondialistes

      antoun Le 22 mars à 01:22
    •  
    • Et les souverainistes généralement chez les nationalistes fachos. Cf Philippot, ex chevénementiste, et toute la mouvance brune autour d’Asselineau.

      Valdo Le 22 mars à 12:53
  •  
  • Qu’un nombre non négligeable d’entre nous souhaite voir le candidat de la France insoumise faire le meilleur score lors de la prochaine élection présidentielle, c’est tout à fait compréhensible. Cela tout simplement parce que nous n’en pouvons plus de ces politiques libérales mises en oeuvre tant par la droite que par le parti socialiste ces dernières années. Il n’est pas inutile de refaire içi l’inventaire des dégats qu’elles ont causé à notre société et qu’elles causeront encore demain (chômage de masse, précarité, mal logement, appauvrissement de la population, remise en cause de l’accès aux soins, atteinte aux droits syndicaux, atteinte aux libertés, politique du 49.3, augmentation de la dette, remise en cause de l’âge de la retraite à 60 ans et soumission à la doxa de Bruxelles autant qu’à la finance. Le projet de la France insoumise est porteur d’espoir d’une société plus humaine qui tourne le dos à ce qui est pratiqué depuis des décennies dans notre pays. Il renoue avec les grands mouvements qui ont porté par le passé les valeurs républicaines et sociales pour lesquelles le peuple Français s’est levé face à une grande bourgeoisie prédatrice. La colère, l’exaspération d’un grand nombre de personnes face à ce qu’ils subissent tous les jours les amènent à porter un regard beaucoup plus attentif aux propositions qui sont inscrites dans l’avenir en commun. D’autres malheureusement se laissent séduire par la démagogie du parti frontiste qui a réussit à se donner une image dans les mass média beaucoup plus lisse (stratégie qui paie). Là, il faut bien comprendre que ce n’est pas seulement le micro qui est tendu à Marine Lepen ou à Philipot qui font des dégâts, mais aussi leur capacité à se présenter comme des gens respectables et à jouer avec leurs interlocuteurs. On vendra toujours mieux un produit pourri avec un bel emballage qu’un produit d’excellente qualité avec un emballage pourri. C’est seulement lorsque l’on met les pieds dans l’arrière boutique que l’on s’aperçoit que ce n’est pas tout à fait l’idée que l’on se faisait de celui-ci. J’ai visionné hier une très belle vidéo d’une personne qui était chargée de marketing et qui expliquait à toute une assemblée comment elle faisait pour leur vendre des produits vraiment pourris. Ceux-ci en sont restés bouche bée )). C’est pour cela qu’il est extrêmement dommageable d’avoir les meilleures idées du monde et d’être incapable de les vendre. Mais intéressons nous plutôt à nos candidats,,,,,,,,,ceux de la liste içi énumérés dans cet article. Si, nous nous intéressons au cas Macron, vous le qualifiez de centre droit, moi, je dirais un peu du centre pour séduire tant ce personnage peut dire l’inverse de ce qu’il a dit le jour précédent, alors que sa feuille de route se situe clairement à droite. Il en va de même ainsi d’une bonne partie du parti socialiste ce qui facilite les transfuges d’un certain nombre d’entre eux dont l’idéal socialiste n’a jamais été plus épais qu’une feuille de papier. Nous voilà donc avec deux candidats de droite dont l’un se déclare de gauche et dont le but est de récupérer les électeurs déçus du ps autant que des électeurs de droite. Quand à l’officiel représentant du royaume de l’argent Mr Fillon, il lui reste malgré les quelques affaires mal gérées depuis son bureau quelques possibilitées (bien peu). Le produit Macron adoubé par les médias, vendu comme un paquet de lessive et dont le costard fait palir toute l’avenue de Neuilly à plus de chance à mon sens de réussir (il n’a pas que le costard, il a le bagou et la réplique facile et une gueule de jeune communiant ou de loup comme vous préférez). C’est dommage que vous nous ne citiez pas Hamon, ce candidat de gauche qui a la première occasion nous la fera à l’envers avec son programme qui est presque un copier coller pour certaines parties avec celui de J M. (celui qui n’ira jamais (même pas dans l’intention) tenter de renégocier les traités Européens. Un menteur patenté qui ne mérite aucune confiance et qui n’a même pas été foutu d’apposer sa signature au bas de la mention de censuire contre la loi El Khomri. Bon vive la gauche enfin la nôtre et surtout pas celle là. Quand à Monsieur Cheminade, il ne méritait quand même pas un tel déferlement (ce Keysianiste que vous qualifiez d’extrême droite), de droite, je veux bien mais là, vous avez été un peu loin. Quand à l’upr de Mr Asselineau (il fallait en reparler). Ces partisans viennent d’un peu partout et je pense que ce qui les attire, c’est sortir de l’europe. Les qualifier tous d’extrême droite est une grave erreur, mais souligner à juste titre que la présence d’éléments d’extrême droite dans ce mouvement peut amener tout démocrate à se poser de sérieuses questions sur celui-ci dont ceux qui en font partie. Nous, nous sommes pour la république sociale, c’est un autre combat et un autre projet beaucoup plus ambitieux et donc notablement plus à gauche.

    thierry Le 12 mars à 11:27
       
    • On vendra toujours mieux un produit pourri avec un bel emballage qu’un produit d’excellente qualité avec un emballage pourri.

      Completement d’accord avec vous.
      Je crois que 100 % des dirigeants de la France Insoumise ne sont que les dirigeants du PG. Nouvel emballage.

      BDPIF Le 12 mars à 12:03
  •  
  • pour qui va voter BD PIF ?
    bd pif ne répondra pas ! enfin si ! mais ce dépend de son ca ... ca .. café du matin !

    Depuis quelques mois il est passé par des phases diverses, JLM au début , quand le PC s’et prononcé pour , puis après la volte face de la "direction" ( comprenez les élus permanents) c ’ était brièvement chassagne, puis avec le vote des "militants de base " , vous savez les millions d ’hommes et de femmes qui bla bla bla bla, ca été de nouveau Méluche.

    Apres on a eu droit a la phase " ma casette ! a moi ma cassette " , comprenez le PG ,"nous "doit de l’argent depuis les présidentielles 2012 ( le nous c’est le PCF)

    Apres cette brève phase mais virulente période pcéfienne , il a changé de parti et il est devenu " Hollandiste" comprenez PS , que le PG " a critiqué et détruit pendant 5 ans ". et la FI en porterait la responsabilité devant l ’histoire rien que cela !

    Apres cet épisode , bd pif est entré dans une phase agitée ,ou de ses propos incohérents ressortait une attirance répulsion pour JLM .

    Il est donc devenu naturellement Hamoniste , et unioniste , son credo , retire toi Méluche ! , après son attirance première pour méluche ; lui demander de se "retirer " c était osé mais bon Bd pif la fait .

    Il y a quelques jours sous l influence de l’anarchiste de salon Durruti , il a eu une brève pulsion " anarcho-socialo- muniste " mais depuis hier il semblerait que le jeune Macron lui titille le bulletin de vote .

    Mais bon comme , il change d’avis souvent attendons les sondages et les premières tendances sérieuses pour le voir encore changer de champion .

    Il fera surement quelques Poutous a la fille d’Arlette avant de retourner dans le giron d Hamon ( râle) .

    Donc N attendez pas trop de Bd pif sauf une bonne tranche de rigolade.

    il finira abstentionniste a moins qu’ il ne quitte la FRANCE comme il la suggéré dans un delirium trémens déjà ancien , ah oui j oubliais , il va me traiter de "médecin soviétique" après ce post

    buenaventura Le 12 mars à 17:35
  •  
  • Maurice , vous les envoyez aussi a Braouzec ? vous savez celui du glorieux PCF ? qui rejoint macron !

    On imagine sans peine les cohortes de jeunes rejoignant Tartignole et la petite jeunette marie pierre vieu et puis aussi le fringant Chassagne .

    Et les gamins ? pierre Juquin, Fiterman, Herzog ? Lajoie rit ! a moins qu’ ils ne soient tous déjà au PS !

    buenaventura Le 13 mars à 16:14
       
    • @buenaventura - Je crois que Maurice a le droit d’avoir des convictions... comme vous ;) !
      Le fait que celui-ci soit capable de voir que le vote de la France Insoumise est susceptible de faire avancer les luttes (parce que même s’il dit lui-même ne faire que suivre la consigne, je doute que si celle-ci lui imprimait de coller des affiches pour Macron il le fasse), marque bien que ce mouvement est bien un lieu de "rassemblement" pour les sympathisants de gauche !

      Quand on voit qu’ici, des personnes revendiquant le vote pour le programme de PHI à la présidentielle 2017 (et non pas pour un sauveur appelé Mélenchon), sont capables de se chamailler comme ça, et bien on ne peut que constater qu’il n’y a pas de pensée unique chez les "insoumis", puisque de fait, vous l’êtes tous les 2 (être encarté n’est pas un obstacle) ! Tu parles d’une secte....

      Il y a de fortes chances que l’union tant réclamée par certains (mais derrière le candidat PS) soit déjà effective à LFI... D’aucun diront qu’elle ne concerne que des "décus amers" d’autres partis, c’est peut-être le cas... mais pas en ce qui concerne Maurice en tous cas !

      carlos Le 14 mars à 10:37
  •  
  • Carlos sans ironie aucune , vous avez surement raison sur 2 points , Maurice est un militant sincère et fidèle a son parti ce qui n’est pas une tare ,loin de la .

    le fait que les ralliements a Macron se feront de tous les bords de l échiquier de la gauche , surement aussi.

    Ce qui me dérange et m irrite les plus chez certains adhérents PC , c’est cette éternelle suspicion sur JLM , qui continuerait " le grand œuvre de destruction du glorieux PCF".

    Le PCF n’a pas eu besoin d’attendre le "Terminator" Mélenchon pour se faire HARA KIRI lui même.

    La triste fin des "modèles" des démocraties populaires a validé chez les peuples de tout les continents la fin du Marxisme réel et les PC européens ont tous disparus , sauf le PC Français , perfusé financièrement par le PS au travers des élus de proximité , mais sans vote d’adhésion en propre ni prise réelle sur le pays.

    Et le fait que chez ces mêmes personnes héritières du PC , c’est que nous devrions passer sous les " fourches caudines idéologiques" du PCF , au vu de son " glorieux" passé et de son ancrage supposé ( fantasmé) dans les villes et couches populaires.

    Vous savez que c’est faux et que la dimension non pas politique mais pragmatique "de survie financière" va s’arrêter de fait avec l’éclatement idéologique du PS .

    Les élus et les permanents le comprennent bien eux, les ralliements ( dont tout le monde se fout y compris chez Macron ) de Braouzec et Hue , ne sont que l illustration a la marge d une mouvement "alimentaire" de personnes qui ont compris que la corne d’ abondance PS est désormais tarie.

    Alors la question subsidiaire que vous devriez me poser est celle ci " pourquoi après ce constat sévère est sans appel du PC, vous continuez a tirer sur une ambulance sans chauffeur ? "

    Ma réponse est celle là : "la réalité ( non pas historique mais bel et bien actuelle) c’est que le JLM a 65 ans, que le PCF est sans électeurs, que le PS a été détruit par Hollande et que pour l avenir( non pas de la gauche ou de la FI) le seul espoir c’est de mettre en place une force , jeune ,active, impliquée , et politique.

    Force est de constater que seule la FRANCE INSOUMISE et la démarche participative qui a vu sa naissance permettront d’envisager un avenir autre quel le social libéralisme.

    buenaventura Le 14 mars à 12:45
       
    • @Buenaventura - je ne vais pas trop chercher à réagir sur le paysage politique que vous dépeignez car il exprime la cohérence d’une réflexion sur le sujet...

      Sur l’"éternelle suspicion" énervante à l’encontre de JLM, notamment exprimée par Maurice mais pas seulement, je pense qu’il vaut mieux qu’elle s’affiche au grand jour dans les rangs des sympathisants de la France Insoumise, dont il faudra bien admettre du coup la réelle disparité (Maurice est "communiste avant tout"... mais une "tête dure" d’insoumis malgré tout ) ! C’est le gage justement de l’inscription de PHI dans la diversité de la gauche... et au-delà de notre société...

      Nous faisons tous trois (entrautre) partie d’un mouvement, non à cause d’une pensée unique et de l’adoration d’un gourou façon secte, mais parce qu’on partage un diagnostic et adhérons à un projet (à tempérer pour Maurice mais certainement vrai à choisir entre les autres formations politiques candidates à la présidentielle puisqu’il affirme ici son vote). Or, Maurice, comme nous-mêmes, ne peut pas voter pour un candidat sans souhaiter à minima sa victoire (quelles qu’en soient les chances au demeurant)... A partir de ce constat, je suis prêt à admettre que son adhésion ne soit pas totale et qu’il puisse en verbaliser les limites.

      Si la France Insoumise passe en 2017, les militants de tous les partis de gauche (mais pas seulement) pourront je pense apprécier le fait que soit donnée aux citoyens, au peuple, l’opportunité de repenser la constitution et la relation à la chose politique, à la vie de la cité... Le pouvoir au peuple en somme !

      Aujourd’hui, beaucoup de gens ne comprennent pas que ce "rassemblement" sous le signe des valeurs de gauche chez PHI, dont la preuve s’exprime régulièrement dans des échanges comme ceux que vous avez avec Maurice, est bien celui capable de porter "l’union" qu’ils espèrent de leurs voeux. Probablement parce qu’ils oublient, contrairement à Maurice, que c’est le projet qui compte... et que le candidat lui n’est utile que par son engagement à l’appliquer !

      J’espère bien que cela changera rapidement et que cette "ouverture" les incitera à analyser plus sereinement les conditions d’une union sous le signe de la diversité avec PHI...

      carlos Le 14 mars à 17:37
  •