Accueil > N° 22-23 - Juillet-Août 2012 | Chronique par Bernard Hasquenoph | 31 juillet 2012

L’art obligatoire

CULTURE PARK, la chronique de Bernard Hasquenoph - louvrepourtous.fr

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

De par sa notoriété, Versailles attire une nouvelle fois les regards pour sa quatrième invitation faite à un artiste vivant. Cette année, c’est une jeune femme portugaise qui a les honneurs du palais de Louis XIV. Joana Vasconcelos, 41 ans, y voit « le décor idéal pour célébrer l’audace, l’expérimentation et la liberté  ». Ses créations colorées interrogent les visiteurs du monde entier venus découvrir un lieu historique classé au patrimoine de l’humanité qu’on s’acharne paradoxalement depuis cent ans à restituer dans sa gloire passée. Elles en séduisent certains, en heurtent d’autres, sachant que l’art contemporain, quand il n’est pas imposé, n’attire qu’un public confidentiel.

Une nouvelle fois, les médias ont rendu compte de cette rencontre improbable de manière caricaturale, opposant les « pour » et les « contre », sans jamais poser la question du « comment ». Pourtant, la manière dont Versailles traite l’art contemporain est sans doute ce qui se fait de moins intéressant dans le genre. Aucun dispositif de médiation, des installations dispersées sous les ors, souvent coupées de leur environnement pour des questions de sécurité, viennent encombrer des espaces ultra-saturés en été. Peu importe. L’opération terminée, l’établissement diffusera un chiffre de fréquentation bidon, attribuant à celle-ci, sur la période, l’ensemble des visiteurs du château.

Versailles n’a rien inventé. Loin des modes, depuis vingt et un ans, le festival estival breton « L’art dans les chapelles » creuse discrètement son sillon, offrant à une multitude de créateurs les plus pointus la possibilité d’être vus et à des édifices anciens d’être entretenus et parfois même d’être sauvés. Tout commence en amont par des rencontres publiques avec les artistes, dont certains invités en résidence. La manifestation propose quatre itinéraires dans la campagne morbihannaise. Un guide accueille les visiteurs gratuitement dans chacune des vingt chapelles investies par des installations, fresques ou vidéos. Visites commentées, ateliers de pratiques artistiques, le festival se prolonge avec la publication de livres d’art originaux qui seront présentés tout au long de l’année dans la région, des écoles aux entreprises. Un pari audacieux, construit dans la durée. Le contraire d’une opération de communication.

Joana Vasconcelos Versailles , du 19 juin au 30 septembre 2012,
Château de Versailles (78), compris dans le billet d’entrée au château : www.chateauversailles.fr.

L’art dans les chapelles , du 6 juillet au
16 septembre 2012, pays de Pontivy (56) : www.artchapelles.com.

Portfolio

Vos réactions
  • envoyer l'article par mail envoyer par mail
  • Version imprimable de cet article Version imprimable

Sur le même thème

Vos réactions